Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Symptome N°3 : Hypoactivité





3 - Hypoactivité









 

► Ce n'est  qu'en apparence l'opposé de l'hyperactivité. Cela provient d'une hyperactivité cérébrale forte, vaporeuse ou inconsistante faites de milliers de micros pensées par jour sans fil conducteur, et qui les empêchent de passer à l'action. Contrairement aux hyperactifs, c'est moins les stimulis extérieurs que leurs propres pensées et émotions qui les distraient de leur tâche en cours. Certains ne s'ennuient pas avec ces pensées ne sont pas forcément désagréables (day-dreaming), mais elles empêchent d'avancer dans la vie et peuvent finalement amener à des impasses déprimantes à un certain âge. Ils zappent, oublient, butent sur les tâches quotidiennes et indispensables. Ils n'arrivent pas à attraper une idée, trop floue ou moins intéressante que celle qui arrive juste derrière.

Ils ressentent souvent un manque d'énergie, un vide mental (qui est plus un flou mental), ou alors une inconsistance des pensées, rendant impossible la formulation d'objectifs, la prise de décision et la mise en mouvement pour agir. Jamais dans l'instant présent, ils ont trop de pensées et c'est comme dans un embouteillage, quand il y a trop de véhicule, c'est l'immobilité complete. Certains décrivent un manque d'intérêt général pour la vie, on parle alors de dysphorie (l'opposé de l'euphorie), avec des envies tellement brèves qu'elles ne se concrétisent pas.

► Contrairement à beaucoup d'hyperactifs, ils parlent peu, certains presque jamais, même s'ils ont un dialogue interne très intense, souvent lié aux conséquences même de ce trouble sur leur vie. Ils ne font qu'une seule chose à la fois et plus souvent rien du tout car ils ont du mal à se mettre en mouvement. Beaucoup sont perdus dans leur monde intérieur, un rêve éveillé sans fin, en fonctionnant en mode "distrait"  pour les aspects pratiques de leur vie sans pouvoir les automatiser, ce qui leur cause beaucoup de problèmes d'oubli et de perte de temps. On dira d'eux qu'ils sont dans la lune ou qu'ils planent.

► Ce sous-type TDA à prédominance d'inattention peut s'apparenter à ce que les anglophones appellent  "Sluggish cognitive tempo" (rythme cognitive lent en français). Des chercheurs pensent qu'il s'agit d'un trouble différent, mais qu'on classe ces gens dans cette catégorie TDA faute de mieux. Les gens ayant ce type ont un rythme de la pensée plus lent que la moyenne, une indécision chronique, de rêvasseries constantes, un état léthargique chronique avec pour certains une facilité d'endormissement élevée.

74 commentaires:

  1. Juste un petit mot pour vous dire merci. Ça fait 4 ans que je sais que j'ai un TDA mais c'est la première fois que je vois un site qui parle de l'hypoactivité. J'ai lu la définition et je me suis dit: "C'est moi ça!!! Ce gars là me connait!"

    Helene

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous comprends Hélène! Moi aussi je me suis dit!...et que j'avais perdu au moins 35 ans de ma vie! Car j'ai 44 ans et la lunatique n'est pas encore diagnostiquée!

      Supprimer
    2. J'ai eu un diagnostic de TDA à l'âge de 9 ans. À l'époque (dans les années 90) le médecin parlait de TDA hypokinésique.

      Je me suis toujours tenue informée sur ce trouble. Je suis dans le domaine de la santé ce 1ui m'a permis de lire des documents principales destinés aux médecins de familles. Maigre tout, c'est la première fois que je voie la description du TDA avec hyperactivité.

      Je me demande même s'il ne serait pas pertinent que j'amène ce texte à mon psychiatre. Ça fait un certains temps que je lui dit être plus fonctionnelle en soirée malgré le fait que théoriquement ma médication ne devrait plus faire effet. Il semble avoir énormément de difficultés à comprendre.

      J'ai malheureusement souvent l'impression d'en connaître plus que lui sur le TDA.

      Qui peut nous aider lorsque même ceux qui sont supposément spécialisé ne connaissent pas grand chose?

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. oui, je confirme le versant hypo on n'en parle jamais et pourtant il est une source de souffrance. J'ai mis longtemps à admettre que je n'etais pas juste une grosse faineante mais qu'il y avait quelque chose qui clochait. Et pourtant j'etais dejà diagnostiquee et traitee. C'est bien simple, à l'epoque où j'ai ete diagnostiquee (en 2009), il n'en etait même pas question dans les batteries de tests proposes.
    Maintenant je me dis que le faineant "authentique" s'assume pleinement et ne culpabilise pas. Depuis que je sais que ma "paresse" n'est pas une tare morale mais un symptôme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour connaiser vous des gens qui on hypoactif en Moselle je pense l'être je suis suivi par un psy pour un diagnostic je suis souvent dans la lune et lente parfois étourdi j'ai une vision différente aussi et ce que sa joue je suis hypersensible je me sesns souvent perdu

      Supprimer
    2. Comme je le mentionne dans mon texte un peu plus haut, j'ai eu un diagnostic, dans les année 1990, de TDA avec hypokinésie.

      À l'époque il était question d'hypokinésie (hypoactivité) et d'hyperkinésie (hyperactivité).

      Il est vraiment dommage que l'hypoactivité ne soit pas plus connu.

      Supprimer
  3. C'est drôle , j'en fais le même constat, on ne parle jamais de l'hypoactivité, dans la tête ça tourne tellement vite que je me sens paralysée, parfois ne serais pour allumer la télé.Je ne sais pas quel est dans ce cas la solution.
    Je me suis sentie soulagée de lire cela car je commençais à me demander si j'atais tda.
    Je reviens sur la définition, je ne pense pas que les pensées des hypoactifs sont lentes, bien au contraire, ça va tellement vite que c'est dur de s'en souvenir.
    merci pascal pour le merveilleux travail que tu fais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, effectivement, les pensées passent à une vitesse telle que si l'on allait à leur vitesse on dépasserait Usain Bolt sans problème ^_^
      Pour le cas de la télé, au moment où tu te sens paralysée, ne sens tu pas une sorte de vide, comme si tu étais à l'intérieur et que tu voyais les pensées défiler, et qu'en même temps, de l'intérieur, tu vois l'extérieur et ton objectif sans pouvoir lever le doigt pour l'atteindre, comme si tu ne touchais pas aux commandes d'une machine que tu veux pourtant faire bouger...
      Le truc marrant, par contre, c'est que de l'extérieur... les gens te voient plus comme un zombie, les yeux écarquillés et fixés sur quelque chose... mais sans aucune réaction ^_^

      Supprimer
  4. Je reviens juste avec des éléments, si vous voulez avoir plus d'infos sur l'hypoactivité, il faut chercher en anglais ADD ou Attention Deficit Disorder without hyperactivity

    http://www.healthguideinfo.com/causes-of-add-adhd/p83457/

    http://search.healthcentral.com/query?utf8=%E2%9C%93&ver=adhd&ic=506010&submit=Search&q=ADD

    Dans ce derniers il y a plusieurs liens,

    Bonne lecture

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    merci pour ce site si fabuleux. Diagnostiquée depuis 1an et demi j'ai éprouvé bcp de tristesse ayant eu l'impression d'avoir tout simplement passé a coté de ma vie. Tant de gens blessée par moi sans etre capable de n'y rien changer malgré tout mon bon vouloir.
    Depuis 2 jours j'ai découvert l'hypoactivité. Je me sens comme lorsque le diagnostique est arrivé. Je n'ai jamais entendu parler de l'hypoactivité et c'est tellement moi.
    La tete me tourbillonne constamment mais depuis cette decouverte c'est encore pire. Je suis atterée. Pardon de vous entretenir de mon désespoir, vous etes tous en mesure de me comprendre mais peu de ceux qui m'entoure le peuvent.
    A titre informatif je suis en couple avec un TDAH 100% hyperactif, donc mon opposé. J'ai 3 enfants TDAH et 2 autres ou plane le doute.
    Merci de m'avoir lu...
    C.

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerais savoir si sur ce blog, il y a du monde qui vient lire ou partager ou répondre. C'est dur-dur-dure de le vivre et dans mon entourage, s'il y en a peut-être, personne ne le sait. Par contre, moi je le sais depuis 1 mois et j'avoue "ça fesse" dans le dash (ça fait mal). Merci Oo

    RépondreSupprimer
  7. C'est en plein ca je vis de lhypoactivite et je voudrais faire mieux mais pas capable, pas en action toujours le gout de dormir poir oublier le fait que jene suis pas capable... toujours ete comme ca mais pire depuis menopause hate detre medicamente pour voir ce que ca me donnera ! Yen qui peuvent me dire ce que leur a apporte lamedicamentation quelle difference cela fait dans leur vie , leur projets ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis une hypoactive, ménopausée et je dois prendre aussi des anti-depresseurs. Rien ne ma aidee jusqua maintenant, je nai meme pas trouvé le bon medicament, rien ne fonctionne. Cest tres decevant je ne trouve pas beaucoup de chose encore concernant la lecture a ce sujet. Mais de plus en plus il y en a. Jespere quil y aura qqchose qui saura maider sinon je devrai me declarer invalide a 50 ans...

      Supprimer
    2. Cest encore moi "Parapluie", jai trouve un medicament qui fonctionne bien pour moi !! Wellbutrin dose maximale, 1 fois par joir le matin. Enfin, jai du gaz dans mon char (maniere de parler). Je peux travailler de nouveau depuis un bon repos de 9 mois au moins depuis que jai ete oblige de quitter mon emploi. Grosse déception car je gagnais gros... mais bon... la vie m'amène ailleurs meme si jai maintenant la moitie de mon ancien salaire, au moins, j'aime ce que je fais et je suis respectée surtout ! Bonne chance a tous

      Supprimer
    3. le Wellbutrin est dangereux pour ceux qui seraient biplolaire en plus d'être hypo et/ou hyper actifs ;(

      Supprimer
  8. Je suis diagnostiqué TDAH depuis 3 mois, suite à un burn-out lié à une mauvaise adaptation au travail. Et en visitant ce blog, je découvre que c'est plutôt de l'hypoactivité qui correspond le mieux à mon cas. Cela soulage de savoir exactement ce qu'on a, de pouvoir donner des explications à son problème. Mais ça ne résout pas pour autant les peines quotidiennes. Je prend du ritalin et j'avoue que ma vie a changé depuis. Beaucoup plus de concentration et de réalisations. Mais le médecin l'as bien dit : "la médication ne joue que 25% des rôles dans le traitement de la TDAH", le reste est un travail personnel difficile et de longue haleine. Il faut rétablir sa confiance en soi, adopter une nouvelle façon de vivre, de travailler, d'organiser sa vie, ses relations. Et surtout il faut croire qu'un jour on verra le bout du tunnel.
    Le pire c'est que le monde ne comprend pas mon problème. La vie n'attend pas afin que je puisse tout réparer pour me remettre sur les rails. Les gens sont parfois trop cruels et ne te donnent jamais l'occasion de te rattraper, on ris de toi, on te considère comme un incapable, un faible. On abuse de ton silence, qui apparaît souvent comme un signe de peur, de gêne et de timidité.
    Bref, la route est longue et cahoteuse. Chaque matin il faut toujours chercher une motivation pour rendre sa vie plus intéressante.

    Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains jour on peu arriver à rendre sa vie un peu meilleur grâce à un petit quelque chose. Mais cela avec un effort parfois immense. Et tous les jours faut recommencer. C'est épuisant.
      Courage à tous et merci pour ce blog

      Supprimer
    2. Je me retrouve totalement dans ce blog ainsi que dans votre commentaire, c'est vraiment difficile d'avoir confiance en soi lorsque des personnes "profitent" de notre différence pour dire que l'on est pas organisés, que l'on est long à la détente,etc. Bref en tout cas courage à tout le monde !

      Supprimer
  9. Cela fait plus de 3 mois que je connais l'existence de ce trouble. La première fois que j'ai lu ce que c'était, sur ce site, ça m'a mis une sacrée claque. Mais je me demande toujours si je suis vraiment tda. Je pense être hypo-actif mais je ne sais pas si c'est une façon de me cacher de la vie. Quand je vois la montagne que ce soit disant trouble dresse devant moi, je me demande si c vraiment réel. ça ne donne pas envie d'avancer, de se battre. mes relations avec les autres sont vraiment qu'une façade et je me demande si un jour j'arriverai à supporter durablement une relation amoureuse avec quelqu'un. c'est si dur et ça fait tellement souffrir les deux partie. Je vais bien car je supporte à nouveau la vie. j'essaie la méthode méditative du site et espère qu'elle m'est adaptée, qu'elle fonctionnera. J'ai 18 ans et toute une vie de combat intérieur qui a commencé déjà, depuis bien trop longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses




































































































    1. de meme .. et tu te sent mieu depuis tes methode meditative ?

      Supprimer
  10. Cela fait 4 jours ,je suis tombé sur un article traitant du TDA/H.Depuis je suis en ébulition car j' ai enfin trouvé le sens de ma différence.Evidemment les symptomes du TDA/H sont multiples et peuvent s'apparenter à d'autres pathologies mais là, sur ce coup... il ne peut plus y avoir de doutes pour ma situation.Merci merci merci.J'ai enfin un support sur lequel m'appuyer.Cela donne du sens aprés 43 ans de combat avec moi-meme.Je ne regrette pas ma vie car elle est difficile mais intense, fournie,et j'aime ce coté là.Je ne suis pas exempt de handicaps,mais je crois que j'ai toujours su " plus ou moins" adapter ma vie en fonction des difficultés.J'ai 4 enfants que je regarde avec attention car 2 d'entre eux me ressemblent autant dans leur comportement que dans leur sensibilitée entre autre.Et là je m'arrete de témoigner car je commence de nouveau à me perdre dans mes idées je reviendrai avec le calme.

    RépondreSupprimer
  11. bonjour ca fait plusieurs jours que je parcours ce forum et plusieurs jours que je dois vous écrire, mais chaque fois je reporte au lendemain et encore et encore.je ne sais pas si je suis tda ,moi je dirais que je suis hypoactif mais je ne sais pas a qui m'adresser pour un diagnostic je vis en region parisienne (seine et marne).je cherche de l'aide pour essayer de comprendre ma vie.je me retrouve dans tout ce que vous dites ,j'ai eu une scolarité catastrophique ,mes relations amoureuses sont aussi chaotiques !!,mais je ne m'etais jamais pose la question pourquoi ?mais la je viens d'avoir une petite fille et je voudrais quelle est une vie normale avec un papa normale.
    je me suis toujours senti different des autres ,un peu extraterrestre, je dis toujours que j'ai le cerveau lent, je suis timide, limite coince parfois, j'ai beaucoup de mal a trouver mes mots dans une discussion ou meme a l'ecrit tout se melange dans ma tete ,j' ai beaucoup de mal a comprendre des explications "tu comprends vite mais faut t"expliquer longtemps "ca fait rire mes amis mais c est une vrai souffrance pour moi ,j'ai l impression de ne rien capter des fois ..merci de m'avoir lu .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour recevoir un diagnostique officiel, vous devez consulter un neuropsychologue (chez nous, au quebec, cest tres dispendieux). Il vous fera faire certains tests qui pencheront ou non dans la balance pour savoir enfin. Vous pouvez aussi faire des tests en lignes mais je ne sais pas s'ils sont tous bons... Vous pouvez vous fier à vous aussi pour savoir ce que vous avez mais si vous voulez vous faire médicamenter, vous aurez probablement besoin du diagnostic écrit. Il y a une subvention qui est accordé a ceux qui ont ce trouble car il est difficile de garder un emploi à cause des distractions qui arrivent à n'importe quel moment... Il y a beaucoup d'aide disponible maintenant, en groupe, individuelle, sur internet et dans les livres. Bonne chance dans la découverte de vous-même.

      Supprimer
    2. Perso, habitant en Suisse, je n’ai pas de réponse directe. Mais si tu ne connais pas une réponse, le mieux est de poser cette question aux personnes les plus sucéptibles d’avoir la réponse! =) (Enfin, je ne dis pas que c’est une mauvaise idée de demander ici! =) ). Tu peux téléphoner à un hosto à Paris et leur demander s’il existe un « lieu » (une clinique, un centre, …) où il est possible de faire des diagnostiques psychatriques. Et s’ils en connaissent un précisément pour le TDA/H. S’ils n’ont pas de réponse claire, demande-leur s’ils peuvent te rediriger quelque part, te donner un numéro, une adresse mails, etc. Les meilleurs tuyaux sont ceux du bouche à oreille, je pense. Perso, je n’ai eu connaissance d’un centre spécialisé de TDAH pas trop loin de chez moi qu’en fin 2014 alors que j’ai commencé à m’informer à ce sujet en 2010 (mais j’ai quand même eu un diagnostique et des solutions entre temps, heureusement !).

      Bon courage! =)

      Supprimer
  12. Je me réjouis de de ce site et félicite sincèrement son auteur. je suis en Afrique et à force de chercher à comprendre mes déboires j'ai découvert le site afférent à ce blog. je me suis retrouvé trait pour trait dans lignes de ce site. pour faire court, je déplore le fait qu'on puisse pas poser des questions directement vu que les horaires des séances de coaching de groupe TDA/H sur le web ne conviennent pas à ma disponibilité. je suis Directeur Commercial dans un entreprise très DYNAMIQUE depuis janvier 2013 et je vois mes contre performances depuis 1 ans s'accumuler sans que je ne sois capable de relever la pente. j'oubli de relancer des clients, j'oubli des rapports, etc. et quand je me fais monter les bretelles par mon patrons avec des directives à l'appui. mais le comble c'est que je me rappelle tardivement ou même pas de ces directives. je suis lent dans la décision. je puis vous dire que cet ensemble de situations me met dans une position très désagréable. ah!! j'oubliais (comme d'habitude), j'ai oublié ce dont je dois me rappeler. ah! ça y est (je me concentre pour me rappeler) ouii!! lorsque mon DG me donne des directive, le temps d'arriver à mon bureau, j'ai oublié la moitié car un mail urgent vient d'arriver ou j'ai reçu un coup de fil, etc........... je suis despéré et sans soutien car personne ne comprend cette situation dans mon entourage. j'ai envi de crier à l'aide!!..
    Précision: toutes les solutions (audio, organisation, chronomètre, etc.....) n'ont rien donné..
    Merci de m'avoir suivi.

    RépondreSupprimer
  13. Ayoye ! Que vais-je devenir ? Je viens de perdre mon emploi suite a ce diagnostique de tda qui sest aggraver depuis ma menopause. Je ne sais plus dans quel metier aller, il est temps que nous ayons des ressources pour ça sinon je vais "manger mes bas pour souper"... De l'aide svp !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai 44'ans et je suis dans la même situation que toi... Plus d'emploi, en pré ménopause + de symptômes de TDa avec hypoactivité...que faire?!

      Supprimer
    2. Moi j'ai le cerveau qui fonctionne à toute vitesse, j'adore écrire mais pas parler; je n'ai pas besoin de loisirs car je les ai tous dans ma tete, j'aime la solitude et je la recherche; j'ai toujours été considérée comme paresseuse car incapable de faire des efforts, le cerveau ne répond pas; tout me pourrit la vie, les fetes, les anniversaires, les cérémonies. Si on me dérange je deviens agressive. Pour pouvoir avoir un semblant de vie sociale je prends ritaline, le neurologue était contre (avant je prenais les amphétamines qui sont maintenant retirées du marché) je ne suis pas toxico car je n'ai jamais eu le syndrome du toujours plus. Pour en revenir à ritaline j'en prends 50mg par jour, ce n'est pas le miracle mais cela m'aide

      Supprimer
    3. Pour ce qui est des amphétamines, ça dépends du pays. Au Canada, ils sont toujours sur le marché (vendu sous les noms de Vivance, Adderall et Dexédrine) . Ils sont souvent plus efficace que le méthylphénydate (ritaline). Dommage que certains pays les interdisent.

      Supprimer
  14. Bonjour, je me demande si le tda sans H, version hypoactive ne peut pas être confondu avec une forme de schizophrénie aux symptômes uniquement négatifs?? J'arrive à me bouger pour faire des choses qui suscitent un fort intérêt, mais la plupart du temps je suis léthargique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu as le truc du surdoué qui a jamais eu aucun effort a faire de toute sa jeunesse et qui une fois devenu adulte se retrouve incapable d'en faire.
      C'est ce que j'ai, et je suis toujours en train de me demander si mes symptômes coïncident suffisamment avec le TDA pour que je puisse suivre le manuel d'auto-coaching, ou si je devrait juste laisser tomber.

      Supprimer
  15. Est-il possible qu'une personne qui croit avoir un TDAH Hypoactivité soit en fait une dyssynchronie interne de surdoué?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Surdou%C3%A9#Syndrome_de_dyssynchronie

    André

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour je me retrouve aussi beaucoup dans ce qui est dit sur ce site mais j'ai peur de passer au diagnostique car on me décrit souvent comme étant hypocondriaque j'ai aussi peur dr la reaction de ma mere depuis toute petite on me dit que je suis tète en l'aire étourdit endormie je ne suis pas très bonne a l'école et ça devient un vrai problème j'ai 18 et je suis toujours en secondaire car je viens de redoubler mon année et j'ai peur de ne pas y arriver ça fait 2 jours que j'ai fait la découverte de ce site depuis j'essaie de faire des efforts mais ça ne donne rien pour l'instant j'ai l'impression d'être fausse car je suis totalement différente a la maison et a l'école je n'arrive pas a m'exprime en public et cela me tue car j'ai l'impression de ne pas avoir d'amis proches

    RépondreSupprimer
  17. Désolé mon message est un peu brouillon mais en claire je suis un peu perdue et j'aimerai avoir des reponse s

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    J'étais diagnostiqué tda du genre hypoactive et je me retrouve dans vos commentaires. J'ai 38 ans et c'est vrai que tout est plus difficile pour nous. Mais je baisse pas les bras, il faut jamais baisser les bras, l'école est plus difficile pour nous, c'est vrai, mais nous avons un pouvoir d'hyperfocalisation impressionnant. Il faut le mettre à notre profit. Même si on arrive pas a avoir un emploi stable, tant pis, on cherche un autre, l'important ce n'est pas d'avoir un emploi stable, l'important c'est de gagner d'argent pour payer les factures, un emploi à faire toujours la même chose ce n'est pas pour nous. Je ne serais jamais comme les autres, tant pis, je suis diffèrent et j'accepte la différence. Il faut relativiser, sinon c'est la dépression certaine. J'ai toujours étudie pour être médecin je fini dans un cours de gestion au chômage. Aujourd'hui je me dis que j'aurais du être scientiste dans le domaine de la neurologie, j'aime les métiers lié à l'urgence ou de caractère humanitaire. Je crois et je crois vraiment qu'on peut être mieux que les autres dans certains métiers que nous tiens à cœur. Il faut juste découvrir. L'auteur de cet site nous donne des idées. La vérité c'est qu'on est pas seul, et si nous avons des enfants il faut savoir les motiver surtout s'ils sont tda. Franchement, je pense que le monde serais plus beau et intéressant s'il y avait plus de tda. Vous pensez pas ça? J'en suis sure qu'on aurais déjà inventé tout pour nous aider à sortir de la routine,les robots peuvent faire ces genre de boulot routinier, je pense pas qu'il aurais la faim, nous sommes trop gentilles pour que ça nous passe à côte, on habiterais plus en contact avec la nature, c'est un moyen de ressource impressionnant, en tout cas pour moi, ce serais pas un monde perfectionniste mais un monde plus beau. On avance pas parce que nous n'avons pas une urgence réel, rien ne se passe pas dans l'immédiat, tout est trop lent pour nos pensées. On manque de cohésion. Le problème c'est que il y a trop de bureaucratie, il faut suivre trop d'étapes, pour nous ça se passe pas comme ça. C'est dommage pour la société qu'on soit marginalisé, en quelque sort. Je pense qu'on peut être heureux et qu'on peut y arriver il faut se mettre au boulot.

    RépondreSupprimer
  19. Enfin, qu'un parle de lhyppoactivite !!!
    J'ai toujours dit que javais les 2 pieds dans le ciment puisque je ne reussie jamais ou peu, à me mettre en action. Jai plein didees, plein de vouloir mais incapable de passer a lactionsauf quand quelqu'un me dit quoi faire une ligne apres lautre. Jexagere à peine. Et des fois, je rebondi dune liberation denergie et la je clanche... Jai souvent passé pour une personne lâche et sans vouloir.

    RépondreSupprimer
  20. Je m'en suis souvent sorti avec brio mais o combien defforts jai mis... depuis la menopause, tellement difficile. Jai perdu mon emploi, je prends des anti-depresseurs et je suis tanné de ne pas savoir quoi faire avec ça. Les medicaments ne fonctionne pas, je dois demander un specialiste ?

    RépondreSupprimer
  21. ça me correspond parfaitement, sauf au niveau des pensées lentes ou de l'incapacité de faire plusieurs choses à la fois. C'est vrai que je fais souvent "rien" mais je peux aussi profiter de ce rien pour justement laisser mon esprit vagabonder sur plusieurs sujets à la fois.
    Dans tous les cas, le TDA avec Hypoactivité, c'est très très très lourd à vivre.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour. Je viens de comprendre que je suis TDAH, hypoactif. La description est très ressemblante, mais, pour moi, quelques peu déroutante. En tant que "lectrice" de l'article, je me demandais "mais que sont ces personnes"? Des larves? Notre société actuelle privilégie l'activité constante,... le (monde du) travail, exige une rapidité, une organisation, et une concentration hors pair,.... ce qui n'est pas mon cas. Inquiète de ma vie à 30 ans je suis venue trouver des infos sur ce qui clochait chez moi. Je veux trouver des réponses à mes questions,.. pourquoi je me sens décalée? J'ai trouvé une réponse=>HP, pourquoi n'arrive-je pas à "garder" un emploi? Pourquoi suis-je dans la lune? pourquoi suis-je lente? Pourquoi ne puis-je pas faire une seule (petite) action sans cette serie de volcan de pensée?? =>TDAH Hypoactif... Grace à vous, j'ai mis des mots, une définition à ce que je vis. Mais avant, dites moi juste, qu'il est possible d'avoir une vie "normale" qu'il existe des traitements ou des solutions non médicaux. (PS: je suis à tenter d'obtenir mon permis: 3ans que je peine à l'avoir, en plus d'un manque de confiance, 3ans où chaques leçon de conduite est une véritable épreuve. car oui, je suis dans la lune en conduisant. Moins qu'avant car je veux le permis et que je me bats, mais une fois que je l'aurais, je ne pourrais pas conduire plus d'1H. J'appréhende déjà de conduire la nuit, car oui "trop concentrée" ou fatigue précoce, oui j'ai des envies de dormir.. et c'est d'ailleurs comme çelà que j'ai quitté ma première auto école..
    J'en ai assez de me faire ridiculiser, ou me faire jeter par la société voire même par ma famille. (ma famille n'est strictement pas au courant que je suis TDAH Hypoactif) pour eux je suis "paresseuse et gatée pourrie". M'étiqueter comme ça les arrangent mieux... Maladroitement écrit, ce message ressemble finalement à un petit coup de gueule mais au fond ce message est aussi un appel à l'aide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. saluut!! Et mooon dieuuu comme je te comprend....
      je ne sais pas de quand date ton message, mais pour ma part j'ai découvert ce site il n'y a pas longtemps et je me sens à la fois soulagée et perdue car j'aurai pu me rendre compte de ça avant 29ans...
      Tu as eu ton permis finalement? Moi ça fait 7ans que je l'ai et il m'est impossible de conduire... je regarde trop dans le vide, il y a trop de manip a faire et je me sens trés dangereuse du coup je fini généralement en pleur...
      As tu trouvée des solutions?

      Supprimer
    2. Quelques pistes :
      - Intoxications au métaux lourds : amalgames dentaires, vaccins, nourriture, ...(http://www.grandirautrement.com/fr/client/document/ga39-5255-amalgames_208.pdf)
      - Génétique : Syndrôme de l'X fragile (http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=908)

      ...

      Supprimer
    3. Vous avez pensé à commencer le permis sur une automatique au lieu d'une manuelle ? Lorsque je m'exerçais, j'ai fait un temps sur une manuelle (je galérais vraiment !) et plus tard sur une automatique. Une pédale en moins -> des manips en moins -> plus de concentration à dispo pour faire le reste !
      Bon, finalement je l'ai pas eu parce que j'ai trop attendu... Mais si je devais retenter, c'est comme ça que je commencerais.

      Supprimer
  23. Bonjour,
    Proche de la cinquantaine, comme vous toutes et tous (dont les témoignages me touchent profondément), j'ai appris il y a juste qqs années que je suis TDA-Hypoactif, ceci expliquant pourquoi je redoute/évite le contact avec beaucoup trop de gens qui trop souvent jugent mon comportement discret/réservé comme celui d'un enfant, de quelqu'un de bizarre, sans aucune maturité, atteint d'Alhzeimer, etc... Cela m'a conduit inévitablement au repli et à une perte accrue de confiance, d'envisager le pire, ...
    Le diagnostic fut long et cher à poser, et c'est ce site qui m'a finalement permis de découvrir presque seul le problème.
    Avant ça, thérapies, médics, méthodes diverses de relaxation & co, etc... rien n'a amélioré mes capacités mnésiques et en cadeau un peu plus de culpabilité. C'est en continuant à m'intéresser au sujet que j'ai pu découvrir les très récentes avancées dans le domaine :
    http://www.mcgill.ca/research/fr/channels/news/percer-les-mysteres-des-rouages-de-la-memoire-240150
    Cher(e) Anonyme, j'espère que cette nouvelle te sera positive car enfin une explication scientifique qui permet de déculpabiliser !!!! et peut-être éviter à certains des parcours médicaux complètement inadaptés et parfois(voire +) destruteurs !!! Cette nouvelle comporte également une part négative car nos problèmes n'ont à priori pas de solution prochainement !!
    Quoiqu'il en soit, cher(e) Anonyme, l'espoir peut déboucher maintenant sur une porte de sortie et j'espère sincèrement que cela va vous apporter un peu de réconfort. En attendant, la solidarité peut certainement être un bon paliatif... je vous envoi plein de messages positifs... et encore merci au concepteur de ce site.

    RépondreSupprimer
  24. Ces temps-ci, j'ai l'impression que je suis dans une bulle et la vie est tellement monotone.. Je m'isole, je n'ai pas envie de voir personne, je ne fais rien d'intéressant, mon travail m'emmerde!
    J'ai besoin d'adrénaline pour vivre! En ce moment, rien ne se passe et je me sens comme dans une boite de conserve enfouie à quelque part sur une étagère!
    Rien ne m'intéresse en ce moment, les rencontres de groupe ne m'attire pas, je l'ai fait dans le passé avec d'autres DTAH. C'était bien mais en ce moment, j'aurais plus besoin de voir un professionnel qui va me comprendre sans attendre un an sur une liste d'attente.

    Quelqu'un pourrait m'aider? J'ai été diagnostiquée en 2008 par un centre Neurologique et je suis dans la quarantaine.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour!
    j'ai 29 ans... Je n'ai pas été diagnostiqué TDA/H car jusqu'à maintenant j'ignorais complétement que ce trouble existait...
    Je suis actuellement en voyage pour un an et demi avec mon compagnon, et c'est durant mon voyage que j'ai compris que peut-être, quelque chose "clochait" vraiment chez moi...
    J'ai toujours été une enfant "rêveuse" et "dans ma bulle", je n'ai jamais réellement eu de véritable ami jusqu'à mes 15 ans car trés timide et "différente". L'école était une phobie pour moi car j'avais du mal à comprendre les consignes et n'osais jamais le dire, car trop longue à comprendre (comme si quelque chose ne s'enclenchait pas dans ma tête...). Je n'en parlais pas forcément à mes parents, et même quand eux, essayaient de m'expliquer, doucement, j'avais beau tacher de me concentrer, c'était pénible et très difficile... Et ceci même en étant ado.
    J'ai toujours pensé que le scolaire ne me convenait pas et que ça me passerait... La vie a continué et j'avais l'impression que tout ce qui concernait le relationnel et la créativité arrivé à m'interesser... Niveau culture générale, histoire, administratif ou autre ça a toujours un échec (incompréhension, incapable de regarder les infos car je déconnecte direct, même les films que j'apprécie, je les comprend rarement du premier coup..j'ai le permis depuis 7 ans, mais je ne conduis pas car trop stressé [regard dans le vide trés prolongés, et trop de manipulation]).

    Professionellement, je n'ai jamais eu de métier qui me passionne, j'aime travailler, mais rarement plus de un an dans une même boite... Besoin de découvrir d'autres choses. Je me suis donc dit que peut être tout ceci était psychologique (blocage, peur de la vie adulte...pas malheureuse de ça pour autant mais juste "différente"..) et qu'encore une fois, le déclic se ferait plus tard.

    Me voilà aujourd'hui, en pleine remise en question et prise de conscience... Je me rends compte "que faire semblant", qu'acquiésier dans les discutions sans savoir de quoi on parle (car perdue dans mes multiples pensées et honte de dire "pardon je ne t'ai pas écouté..") est tellement devenue une habitude, qu'au jour d'aujourd'hui je ne comprend souvent rien, je n'arrive plus du tout à me concentrer même quand les choses m'intéressent, qu'elles soient importantes ou pas.. j'ai le cerveau souvent embrumé, mon cerveau est une spirale infernale, je me sens complétement inéfficace,inculte et stupide face à la majorité des gens...je n'ose plus vraiment parler,ma sensibilité s'amplifie, et ma confiance en moi est faible, mais même si maintenant, toute cette situation me rend vraiment triste,J'ai beau essayé de me concentrer, de comprendre les choses, les réexpliquer/reformuler ou tout simplement les retenir.. Je n'y arrive pas!!!

    J'ai donc fait des recherches et suis tombé sur plusieurs sites concernant le TDA/H. Suite à la lecture de plusieurs
    témoignages ou "descriptifs", je me reconnais dans ce qui est dit et notamment dans l'hypoactivité.. Je me tourne donc maintenant vers "vous" ( pour qui voudra ou aura peut etre une réponse à donner..��), car étant à l'autre bout du monde, et n'ayant aucune envie d'annuler mon voyage, je me retrouve dans une impasse...

    Que pensez vous de mes symptomes et de mon problème? Y'aurait-il une solution à distance? (Désolé pour ce looong message ... qui n'est pas franchement gai... ��)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! =)

      Je vous réponds en fait dans les 2 postes qui suivent (j’ai oublié d’utiliser la fonction « Répondre » avant… ^^’).

      Bonne chance et bon courage! =)

      PS : Si vous voulez donner suite à mon message, c’est volontiers que je répondrai! ^^

      Supprimer
  26. Partie 1/2

    Bonjour !

    Bon, je ne suis pas médecin alors ce que je vous conseille, c'est de trouver un spécialiste qui peut faire ce genre de diagnostique. Donc première étape (vu que ça peut durer long...), trouver un spécialiste. Si il s'avère que c'est une galère pour trouver, renseignez-vous auprès de psychiatres, ou de services de psychiatrie où il devrait normalement y avoir des gens qui s'y connaissent un peu... En tout cas, il ne faut pas s'avouer vaincu, et même si le "spécialiste" que vous voyez n'a pas l'air convaincu par vos symptômes, aller voir encore quelqu'un d'autre ! Déjà qu'on ne parle pas beaucoup du TDA sans H... alors de l'hypoactivité, on n'en parle carrément pas! =) Même s'il est aussi possible que vous souffriez d'une autre problématique (bien que pour le TDA, ça m'a l'air assez bien parti), insistez pour avoir des réponses du médecin et surtout des pistes de solutions. Et n'hésitez pas à demander au médecin s'il n'a pas d'autre contact. Car rien n'empêche que ces collègues y voient pus clair.

    Pour le métier, c'est "normal" que vous changiez souvent. Je veux dire, dans votre cas. Parce que les personnes qui ont un TDA(H) ont besoin de nouveauté et d'être davantage stimulées pour fonctionner correctement. Les jobs de l'urgence ou très créatifs sont les plus conseillés (-> http://www.tdah-adulte.org/#metiers).

    Sinon, les solutions les plus abordables, même avant le diagnostique, sont de se trouver des trucs et de se mettre des limites à notre niveau.

    Le mieux, c'est déjà de commencer par réfléchir à pourquoi vous vous perdez dans vos pensées, ou dans quels genre de situations. Ou bien plutôt quand est-ce que vous ne vous y perdez pas, pourquoi à votre avis. Pour ma part, je peux finalement répondre : "Je me perds dans mes pensées lorsque j'ai le sentiment qu'elles sont trop bridées et que ce je fais ne me stimule pas assez.", "Je me perds aussi dans mes pensées lorsque je dois trouver une solutions pour un problème qui m'a l'air trop difficile.", "Je me perds lorsque j'ai trop de détails devant les yeux et trop de possibilités en tête." (-> là, maintenant, je suis en train de me perdre... ^^').

    Solutions possibles (pour moi en tout cas) :
    - faire des choses qui nous intéressent vraiment
    - réduire les stimulations alentour (pensez à vos 5 sens !)
    - s'interdire de se perdre dans ses pensées pour apprendre à s'en détacher (je trouvais ça extrêmement confortable, sécurisant, intéressant et même juste de m'y perdre...)
    - accepter de se mettre en action au risque de faire des erreurs
    - discuter avec des personnes proches de nous, de confiance, qui sont ouvertes à ce sujet (pas de "condamnation", de jugement trop hâtif, de mépris, de rabaissement... mais une oreille attentive, de l'amour, un désir de comprendre et d'aider)
    - discuter avec d'autres personnes qui souffrent aussi de ce genre de problématiques (parler des problèmes mais aussi des solutions)
    - accepter notre différence, nos difficultés, apprendre à en parler aux autres (mais filtrer les infos en fonction de l'ouverture de la personne, de notre intimité avec elle, etc. ... tout de même se protéger !)
    - s'efforcer de moins faire semblant, déjà avec les personnes de confiance

    RépondreSupprimer
  27. Partie 2/2

    Astuces pratiques (c'est perso -> à ajuster selon qui vous êtes ^^) :

    - quand je me perds dans mes pensées et que le flux est tel que je n'arrive plus à en sortir, j'essaie de faire un exercice mental qui petit à petit m'en détache (c'est moins dur qu'une action). Vu que je suis à l'aise avec les chiffres, c'est d'en dire entre 0 et 100 de la façon la plus aléatoire possible et en essayant de ne pas répéter deux fois le même chiffre. Ca m'aide à couper avec mon flux de pensées (effort de concentration et de mémorisation). Il est possible d'essayer avec d'autres choses : couleurs, alphabet, prénoms, etc.
    Source : perso

    - quand je dois faire des choses et que j'ai tendance à me perdre dans ce que je fais, j'ai la technique du "1-2-3". Je compte en boucle jusqu'à 3 et à chaque "3" je fais un(e) action/geste. J'ai en ai aussi fait un enregistrement sur mon portable -> je programme un réveil qui se répète toutes les 3 minutes et du coup cela me rappelle aussi à l'ordre si je me perds.
    Source : perso

    - pour éviter de me perdre dans ce que j'ai à faire ou quand je désespère de trouver le bon bout pour commencer, je décompose mes tâches au maximum et l'écris sous forme de liste. En fait, je le fais tout le temps. Même lorsque je suis en ville pour ce que je dois faire en rentrant.
    Source : plein de monde

    - quand je fuis constamment ce que j'ai à faire (souvent je ne m'en rends pas compte toute de suite...), je prends une feuille de papier et écris ce que je ressens comme si je l'expliquais à quelqu'un et que cette personne m'aidait à trouver des explications et des solutions. Exemple : "- Pourquoi te sens-tu stressée, Eva ? - J'ai trop de chose à faire et je ne sais pas par quel bout commencer ! - Qu'est-ce que tu as à faire ? - Je ne sais pas ! Je n'arrive pas à y réfléchir tellement cela me stresse ! - Essaie tout de même, prends ton temps. - Ok... courrier, ordre, impôts... - Qu'est-ce qui te stresse le plus ? (- blabla) - Pourquoi ? (- blabla) - Qu'est-ce qui est le plus urgent et important ?". Etc. Ca m'aide à rationaliser, à canaliser mes émotions, les expliquer, trouver un ordre, des solutions.
    Source : perso

    - pour mon courrier, j'ai 5 fourres : "urgent + important", "urgent", "important", "pas important et pas urgent", "à classer" -> je fais que ce qui est dans la fourre "urgent + important" et check de temps en temps dans la fourre "important" si ça devient "urgent" (donc -> "urgent + important"). Ce qui est "urgent" mais pas important, je le fais que lorsque tout le reste a été fait et que j'ai le temps. Ce qui est "pas important et pas urgent", on peut le classer! =) La fourre à classer, c'est parce que je m'autorise une marge (trier et classer le courrier sont deux tâches différentes pour moi ^^). Je fais pareil avec mes mails.
    Source : prof de psycho -> http://www.psychotheque.ch/support_cours.php (bon site d’un bon prof de psycho ^^)

    - vu que ma motivation est très fluctuante, je m'autorise à mettre des objets dans une caisse au lieu de les ranger tout de suite (ranger tout de suite -> expérience infructueuse !). Ca me motive déjà plus que de ranger le sol qui est jonché d'objet et cela me donne une limite pour le désordre (limite que je m'interdis de dépasser !).
    Source : perso

    - quand je remets constamment une tâche à plus tard (celles que je considère moi comme importantes mais qui ne sont pas forcément « obligatoires »), je l’écris sur un bout de papier que je mets dans une boite. Régulièrement, quand j’ai un peu de temps (30 min), je dois tirer un papier de cette boîte et faire ce qui est écrit sur le papier. Ca m’aide beaucoup! =) Il faut se donner une limite maximum pour le nombre de papiers à mettre (10, par exemple).
    Source : une amie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Partie 1
      Waaaahouuu! Tout d'abord un grand merci pour toutes ces infos!! Et désolée pour cette réponse tardive mais là où je suis.. Internet ne marche pas toujours!! ^^

      Je suis tout à fait d'accord pour voir un spécialiste mais le soucis actuel est que notre voyage (encore de loooongue durée! Plus d'un an...) se déroule en mode Backpackers, du coup nous bougeons tous les 3-4j ...! Donc pas vraiment possible pour le moment.. :/ mais je me prépare déjà une liste au fur et à mesure pour tout ce que j'aurai à faire/consulter/pratiquer à mon retour car je Veux aller mieux!!!

      Je me reconnais énormément dans les situations que vous décrivez.. ( là, j'ai tellement de chose à dire que je ne sais pas par quoi commencer, donc je "beug" dans le vide et je n'avance pas...! Arf..)
      Mais vos astuces sont carrément intéressantes (même si ça fait beaucoup d'un coup pour mon cerveau fainéant !! Hi hi), je pense que ce qui me déboussole un peu c'est de devoir "réapprendre" certains automatismes au bout de toutes ces années..! Mais je suis trés contente car je pense pouvoir en appliquer certaines, même en étant ici!!! J'ai déja commencée d'ailleurs..!(La technique des chiffres m'a faitsourir car de mon coté, les chiffres sont plutôt une terreur!! Mais les couleurs me vont trés bien!! Merci!!! ). Ça fait longtemps que vous avez était diagnostiqué et que ces habitudes sont mise en place?

      La question du "Pourquoi" je me perds est une grande question! J'arrive à comprendre dans certain cas mais d'autres pas du tout.. (d'où le besoin d'une aide spécialisée j'imagine..!). Ce qui me préocupe le plus à l'heure actuelle est cette "incompréhension totale et constante des choses" ou "l'incapacité de les retenir" même si ça m'intéresse..!
      Grand exemple actuel: ( pffiooou gros beug là ^^):
      J'ai toujours su que mon cerveau n'était pas vraiment éveillé face à certaines situations (papiers, réfléxions concretes, prise d'initiatives... Peut etre pas assez stimulant ...). Je comptais énormément sur ce voyage pour être "différente" et "passer un cap", saufque ça fait déja 6 mois maintenant que mon copain et moi sommes sur la route et c'est lui qui s'occupe toujours des papiers, itinéraires, changements de monnaie, téléphone, locations...tout plein de truc importants et nécessaires auxquels moi-même je n'aurais sans doute pas pensé (ou pas compris, ni su comment procéder..).

      Supprimer
    2. Partie 2
      Rapidement frustrée de cette situation, j'ai essayé de "m'y mettre" et de m'occuper de tout ça, mais même avec la meilleure volontée du monde, ça c'est avéré être un échec... :/ je ne comprend pas "comment marche certaine chose" (même si on me les expliques..), ou je ne sais pas par où commencer (trop d'infos..) et quand j'ouvre le guide de voyage, ou que mon copain me fait la lecture, je déconnecte presque illico et me met à bailler sans le vouloir.. (comme à l'école ou dans de nombreuses situations..). POURTANT!! J'adore voyager!! Le voyage me stimule, je suis trés intéressée d'apprendre des Pays étrangers et je me sens bien ici.... Alors POURQUOI j'ai ce "truc" qui "n'évolue pas", qui ne "s'enclenche pas" dans ma tête qui fait que les choses ont difficilement un sens pour moi...c'est la question que je me pose..
      Est ce vraiment un symptome du TDA/H? Est ce que mon cerveau est tellement lent, qu'il a décidé de ne rien "vouloir comprendre"? Ai-je un QI vraiment bas...(pourquoi pas hein!)? Où une sorte d'autisme? ... Car au final, même si je suis réellement une personne qui s'intéresse beaucoup, et que je dois faire une liste de choses qui me stimule assez pour arriver à les comprendres ou les retenirs, j'ai malheureusement l'impression qu'il n'y a pas grand choses..., juste des situations/explications ou autres, trééés simplistes, voir tréés enfantines (schéma, dessin, mots simples..). Tout le reste, pour moi, c'est comme entendre une langue étrangère sans savoir la parler...

      Désolée..je m'emballe un peu...et je sais que vous n'êtes pas psy!! (enfin non d'ailleurs je n'en sais rien..^^ !) mais j'avoue avoir une certaine frustration face a tout ça.. Même si ce que je vis pendant mon voyage reste absolument magique tous les jours...! Je propose quelques idées, prend des décisons et gére pas mal le relationnel! À mes yeux ça ne fait pas tout...
      Bref! Ça n'est pas vraiment simple à expliquer..mais Ça défoule..! et à la fois je suis trés nerveuse à l'idée que tout le monde puisse lire ça ^^ ! Pas l'habitude du tout des forums...et encore moins pour ce genre de conversations!!

      En tout cas, Eva..je vous remercie encore pour vos solutions et votre patience!!

      Supprimer
    3. Bonjour! =)

      Aucun souci pour la réponse tardive! =) Et toutes les infos, c’est un plaisir! ^^ Disons qu’ayant galéré durant des années puis trouvé au fur et à mesure des semblants de solutions, ça me réjouit de pouvoir les partager! =)

      Je pense que la liste utile lorsque vous rentrerez c’est une très bonne idée! =)
      « Je me reconnais énormément dans les situations que vous décrivez.. » -> Les 2 premières fois que j’ai lu cette partie, j’ai lu « pas énormément »! XD Ah, alors c’est cool! =) Dans le sens que là je peux encore dire « Je suis pas toute seule ! »

      Et du coup, le truc pour les couleurs, ça fonctionne ? (Des fois, j’ai le sentiment d’inventer des trucs tellement farfelus que je me dis que ça fontionne peut-être que pour moi… ^^’ Donc ça me fait plaisir si ça fait écho chez d’autres personnes et que ça peut être utile! =) ).

      Je me suis posées des questions au sujet de ce trouble il y a un peu moins de 5 ans. Ca ne m’est pas venu comme ça : c’est une collègue qui m’a supposée hyperactive. C’est surtout depuis mon apprentissage que j’ai cherché des astuces parce que c’était pas facile. Du coup, ce sont mes différents formateurs, mes collègues et ma situation qui m’ont aidée dans ce sens. J’ai essayé beaucoup de trucs, ont m’a aussi conseillé certaines choses. Toutes les astuces qu’on me donnait n’étaient pas forcément bonnes pour moi. Mais cette situation m’a permis de persévérer. Dans ce sens là je suis reconnaissante! =)

      Ca s’est mis en place au fur et à mesure, en fait.

      Sinon, je ne pense pas que vous ayiez un « QI vraiment bas »! =) Ca m’étonnerait beaucoup! ^^

      A propos de la discussion, je propose qu’on la continue par mail si vous êtes d’accord ? J’utilise une adresse où il n’y a pas mon nom. Je peux la poster sur un autre site où je la supprimerai ensuite (ici je veux éviter n’ayant pas la possibilité de supprimer le commentaire).

      Sinon, ben c’est génial que ce voyage vous convienne tant! =) Pour ce que vous avez du mal a réussir… on peut pas exceller en tout! =) C’est déjà super que vous arriviez à gérer ce que vous citer! ^^ Perso, je pense que si on est tous différents c’est pas pour rien. C’est même sûrement bon qu’on puisse pas savoir tout faire! =) (Ca fait aussi énormément de bien d’en être convaincu! XD).

      Bon, voila, redites-moi! =) J’ai pas voulu trop m’étaler. ^^

      Eva

      Supprimer
  28. Je passe furtivement, et je suis heureuse de voir votre réponse!!!
    Je veux bien continuer cette discussion par mail perso, mais dites moi comment voulez-vous qu'on procède??

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour! =)

    Voici (ci-après) un lien menant sur un document google. J'y ai inscris mon adresse mail. Dès que vous m'aurez renvoyé une réponse par e-mail - ou sur ce blog - je supprimerai ce fichier de manière à ce qu'il ne reste pas sur la toile! =) Voila, voila! ^^

    Le lien du google doc :
    https://docs.google.com/document/d/1lkjg-LnApLXpGVO5P7lbt4ai4OIapvc106fZGCin7ZI/edit?usp=sharing

    RépondreSupprimer
  30. Ok merci c'est noté! Vous pouvez supprimer le document! Et je vous répond par mail dés que le temps me le permet!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! =)

      Je n'ai pas eu de nouvelles de votre part, mais je suis toujours disponible au cas où! ^^
      Enfin si pour vous tout est ok et que vous n'avez plus besoin de discuter, c'est bien aussi! =J

      Meilleures salutations et bonne suite !

      Eva

      Supprimer
    2. Oh oui je suis tellement désolée! Je suis toujours en plein voyage sac à dos et je n'arrive pas vraiment a trouver le temps...!! discuter me ferai le plus grand bien en plus ^^ ! en tout cas merci encore pour cette disponibilité!! J'espere pouvoir trouver le temps...!

      Supprimer
    3. C'est encore moi! J'ai voulu vous écrire un mail mais je me suis rendu compte que le carnet où j'avais écris l'adresse a été renvoyé en france entre temps...!! Je suis désolée (tete en l'air ++++), serait il possible de l'avoir de nouveau?

      Supprimer
    4. Bonjour à nouveau! =)

      Je ne sais pas si cela fait longtemps que vous m'avez écrit parce que je ne suis plus revenue sur le site depuis un moment. Oui, bien sûr, je peux vous redonner mon adresse mail de la même façon que la dernière fois. Voila donc un nouveau lien :

      https://docs.google.com/document/d/1PnYh4kEg45vcmPI2UXL9WlXdsrjzWOBMBYxPkwRbLq0/edit?usp=sharing

      Dites-moi quand vous l'avez à nouveau que je supprime le fichier! =)

      Voila, alors je vous souhaite une très bonne journée en attendant de vos nouvelles! =J Sinon, ben bon voyage vu que vous êtes toujours sur la route! ^^

      Eva

      Supprimer
    5. C'est booon vous pouvez supprimer le fichier :) merci!!

      Supprimer
  31. Bonjour,

    Je me reconnais également dans cette description. Jeune psychologue cela devient très difficile à gérer au quotidien: épuisement professionnel, comparaison avec mes autres collègues à côté de qui je suis bcp moins vive donc grosse perte d'estime de soi, culpabilité, idées noires, tendance à un repli sur moi... Bref, un vrai calvaire qui fait de chaque chose banale pour tout un chacun une vraie épreuve. Le tout couronné par l'incompréhension des proches et la honte de soi-même. Dommage que cette pathologie ne soit pas plus connue mais comme il est dit plus haut, l'identifier comme un symptôme peut déjà être déculpabilisant et donc thérapeutique permettant un certain lâcher-prise car il me semble que plus j'y prête de l'importance, plus l'intensité des symptômes augmentent bloquant ainsi mes capacités cognitives.
    Merci en tout cas pour cet article qui met des mots sr nous maux et nous permettent d'agir; je vais, par ma part, prendre un rdv chez un neurologue en espérant qu'un ttt efficace existe ou qu'une rééducation cognitive soit possible pour pouvoir vivre normalement car tellement marre d'être toujours fatiguée, de me sentir toujours en décalage, d'être si vite démotivée et d'être bloquée pour conduire...

    Bon courage à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage et pleins de soutiens à toi..

      Supprimer
  32. Bonjour,

    Voici une piste possible de l'origine de l'hypoactivité (pour ma part, 48a, diagnostiqué hypo, très gros pb de mémoire, isolement social, etc...) : Finalement, intoxication aux métaux lourds, mercure principalement qui est un neurotoxique très puissant (le mercure des amalgames dentaires, certains aliments, certains médicaments, etc, etc ...), puis le plomb, l'argent, ...

    Il faut voir l'émission sur le mercure diffusée sur France 5 "Alerte au mercure", elle est sur youtube : https://youtu.be/gDwbIi0On0I?t=64

    Vous pouvez vous renseigner sur 2 livres de Mme Cambayrac dont 1 : "Maladies émergentes : Comment s'en sortir ?", (celui que j'ai lu) qui parle du mercure sous plusieurs angles (humain, médical, génétique, ...), les symptômes ressemblent 1 fois de plus à ceux des TDAH/Autistes/Alzheimer/..., mais si le diagnostique est positif, la sortie est alors possible, certes longue & compliquée mais elle existe aux vues des témoignages, j'expérimente depuis peu : amélioration sur le sommeil, l'impulsivité, pour le reste je garde espoir...

    Avec l'explication que le mercure peut abimer lourdement le système digestif, vous pouvez regarder une émission sur le système nerveau entérique diffusée sur Arte "Le ventre, notre deuxième cerveau" (super intéressante!!) :
    http://www.arte.tv/guide/fr/048696-000/le-ventre-notre-deuxieme-cerveau

    En espérant que cela puisse être une porte de sortie pour certains & écourter le voyage médical tellement onéreux (j'entends dire que TDAH est un business très lucratif, ah bon ??), vous pouvez chercher un médecin qui connait le sujet (Mme Cambayrac donne une liste via son livre).

    En allemagne, 1500 personnes intoxiquées ont gagné un procès contre un fariquant d'amalgames :
    http://www.non-au-mercure-dentaire.org/les-dossiers.php?type=2&tag=4-Dossier%20International&pcsd=7_1_0
    D'ailleurs, l'association "Non au mercure dentaire" donne beaucoup d'infos intéressantes.

    Bon courage

    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces infos trés intéressantes! J'avais déja entendu dire que le mercure pouvait faire beaucoup de dégats dans l'organisme et les 2 seules fois où j'ai essayée d'en parler à des médecins, je suis passée pour une folle...! alors que bon... c'est tellement important de savoir..! Il faut arriver à trouver de bonnes personnes expertes et ouvertes d'esprit...

      Supprimer
    2. Effectivement, surtout curieuses car le psychiatre que je consulte est expert TDA/H et dubitatif sur mon nouveau diagnostique, pourtant la recherche a démontré la toxicité de ce poison :
      https://www.youtube.com/watch?v=BtFsy0rQsak
      Le dépistage n'est pas si compliqué, le médecin fait une injection d'un produit chélateur qui est suivi 1h + tard d'une prise d'urines et c un labo en Allemagne qui fait l'analyse (résultats après 1 à 2 semaines). Je serais intéressé de connaître vos résultats si vous le faites pour recenser les TDA / intoxication...

      Bon courage
      Alain

      Supprimer
  33. Je suis souvent dans la lune distrait étourdi le pire ces que je suis la seule autour de moi famille amis a vivre comme sa et ce que quelaun habite en Moselle j'ai une vision perdue pour moi ces un vrai handicap

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut! Je sais pas vraiment comment t'aider car comme toi je suis un peu perdue, je ne sais pas quel age tu as mais je pense que d'aller voir un psy est une bonne idée...si tu penses réellement te reconnaitre dans un TDA alors ne reste pas seul, ne désespere pas, confie toi, meme auprés de ta famille si tu penses qu'elle sera réceptive..! Renseigne toi pour arriver a résoudre tes soucis.. je ne suis pas en Moselle mais il me semble que sur ce blog il y a une page avec une liste de villes où se passe des rencontres entre personnes qui ont un TDA! Jette y un oeil!

      Supprimer
  34. Je suis souvent dans la lune distrait étourdi le pire ces que je suis la seule autour de moi famille amis a vivre comme sa et ce que quelaun habite en Moselle j'ai une vision perdue pour moi ces un vrai handicap

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que vous portez des amalgames dentaires (plus couramment appelés plombages) ? si oui, combien de dents sont concernées ? depuis combien de temps ?

      Supprimer
  35. Bonjour...Je viens juste d'être diagnostiquée TDA avec hypo-activité, j'ai 40 ans. En lisant votre article, les larmes coulent. c'est incroyable de comprendre enfin ce qui cloche chez moi depuis si longtemps. Je me suis toujours tellement dit que j'étais paresseuse, n'allant jamais au bout des choses, je me serais donné des claques pour avancer...en vain. J'ai acheté des tas de bouquins sur la motivation, l'organisation, lu des articles et des blogs pour tenter de FAIRE. AGIR. J'ai l'impression d'avoir gaché tant d'années! Ce sentiment d'être paralysée par le flot d'idées, de pensées dans ma tete...M'asseoir dans le canapé, submergée par mon incapacité à les mettre en pratique. Me demandant en pleurant : "mais qu'est ce qui cloche chez toi ma pauvre????". Je me sens soulagée, triste, mais c'est le sentiment d'être enfin comprise qui prend le dessus et j'espère vraiment qu'à partir de maintenant, les choses vont aller mieux. Merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant d'années gachées, oui !!!! Et combien d'argent !!!
      J'ai terminé 3 chélations(de 7 injections chacune) pour arriver à un taux normal de métaux toxiques. Aujourd'hui je n'ai plus de boule au ventre, plus de boulot non plus c'est peut-être lié, j'ai perdu confiance en moi, par contre je dors vraiment et me souviens de mes rêves parfois, humeur plus joviale, les gens normaux trouveront ça stupide mails quel changement. J'espère pouvoir expérimenter une nouvelle thérapie pour pouvoir apprendre car encore beaucoup de difficultés à la lecture et beaucoup de distraction. Si j'arrive à la suivre je vous tiendrais informé de mes progrès...
      En attendant je vous envoie plein d'ondes positives.
      p.s.: Combien d'amalgames ? Depuis combien de temps sont-ils présents ?

      Supprimer
  36. Bonjour,
    en lisant vos commentaires, je me reconnais un peu et tout me fait penser que je suis également atteinte d'un TDA hypoactive.
    Je l'aimerais car ça expliquerait beaucoup de choses.
    Je repense à mon enfance à côté de laquelle j'ai l'impression d'être passée. J'ai l'impression que pleins de choses m'ont échappées.
    J'étais souvent ailleurs ce qui attirait les moqueries des autres enfants.
    J'étais toujours étiquettée comme la fille timide ce qui me poussait encore plus à me retrancher dans mes rèves.
    J'en souffrais beaucoup.
    Ca me rend triste quand les gens autour de moi parlent avec nostalgie de leur enfance et adolescence car moi j'ai honte d'en parler.
    J'ai l'impression d'être passé à côté de cette période. Je ne vivais pas l'instant présent, je pensais au futur en me disant qu'il serait mieux.
    Je détestais l'image que je renvoyais aux autres: la fille maladroite, pas à l'aise et timide alors qu'au fond de moi je ne me sentais pas si timide
    car je n'étais pas si terrorisée à l'idée d'aller demander un truc ou de participer en classe.
    Mais, à force qu'on me répète ça tout le temps, je me suis sentie complexée et très timide du coup.
    J'étais studieuse à l'école et bonne en maths car ça m'intéressait.
    Par contre, j'ai toujours eu du mal à restituer des informations apprises en cours ou que j'avais tenté de réviser chez moi.
    Je détestais par exemple apprendre pas coeur des cours comme le biologie, histoire, ect.
    Mes résultats étaient donc globalement moyens. J'étais assez irrégulière. Je pense que par moment je dois avoir de gros moment de lucidité
    et ce qui a fait que j'ai pu aussi avoir de très bons rélustats.
    J'ai fait un bac S mais je ne sais pas comment j'ai réussi à arriver jusque là car en TP de physique et chimie je ne suivais rien, je me reposais toujours
    sur mon binôme.
    Lorsque je regardais des films, je ne comprenais rien non plus et ça me fait honte.
    Des fois je me suis demandée si j'étais stupide et je pense que certaines personnes doivent le penser, c'est ce qui me fait le plus mal au final
    car j'accorde bcp d'importance à ce que pensent les autres.
    Aujourd'hui je suis un peu moins dans la lune qu'étant petite, c'est dû peut-être au fait que j'ai pris de l'assurance avec les années, notamment en apprenant
    que je pouvais plaire et en rencontrant des personnes avec qui j'ai été très complices.
    Mais j'ai encore beaucoup de chemins à faire pour acquérir de la confiance en moi et je me sens toujours un peu en décalage avec les autres.
    Du coup je suis toujours en train de remettre en question ma vie. Ce que j'aimerais au final cest qu'on me prenne au sérieux.
    J'ai bientôt 30 ans et je ne me sens pas responsable comme d'autres femmes de mon âge. Souvent on me dit que je fais plus jeune que mon âge.
    Je n'arrive pas à avoir des discussions d'adultes, je ne me sens pas très intéressante dû au fait que j'ai du mal à raconter des choses ou à expliquer des choses
    car c'est pas clair dans me tête.
    Ca me fait honte donc du coup je préfère me taire.
    Finalement ce qu'il me faisait le plus souffrir dans tout ça, c'est de ne pas trouver d'explication à ce mal-être.
    J'aimerais bien rencontrer un spécialiste pour en parler mais je ne sais pas vers qui me tourner en premier. Un neurologue?

    RépondreSupprimer
  37. Salut, je n'ai que 16 ans mais je remets toujours ma vie en question et à force de lecture pénible mais intensive (car toujours à penser à autre chose ^^') j'ai fini plus ou moins de lire toute cette page sur le TDAH, je ressens toujours un vide à combler chez moi, après la moindre action satisfaisante s'en suit une spirale de déprime infernale, toujours un manque, quelque chose, des milliards d'idées qui me passent pas la tête (j'ai l'habitude de dessiner et cela me convient mais en cours - ce qui me prend la plupart de mon temps - c'est impossible), une sensation de différence auprès de certaines personnes de mon âge, même parfois chez des amis proches avec qui j'aborde une façade, et dès que je suis un peu fatigué en quelque sorte, je commence à déraper et passer pour un malade en classe, durant les periodes de TP où l'on se concerte, bien que cela les fait rire plus qu'autre chose. Je suis souvent focaliser sur un truc, comme si je voyais le monde extérieur mais que je n'y étais pas... Toutes ces petites choses que j'oublie alors que je les écris, je sais que y'en a plein d'autres mais je les ounlie au moment où je commence à en parler... Le problème ? Les études commecent sérieusement à devenir critiques, bien que ma moyenne générale en première S reste très correcte, mais j'ai de sérieux problèmes à me focaliser, à faire mes devoirs ou à écouter les profs par exemple, et je vois actuellement une psychologue. Le second problème venait du fait que depuis la seconde je me remettais déjà en question sur le sens de ma vie, et j'étais quasi sûr d'être dépressif, ce qui s'est avéré être le cas il semblerait, bien que ma psychologue ne le dit pas... Je n'ai plus de batterie je reprendrais mes des réponses sont le bienvenue

    RépondreSupprimer
  38. Je n'ai pas eu de diagnostic mais je me reconnais étrangement dans cette description, sauf la facilité d'endormissement. Au contraire, je pense tellement que je n'arrive pas à m'endormir.

    RépondreSupprimer