Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Symptome N°7 : Sentiment de ne pas s'accomplir




7 - Insatisfaction chronique,
Sentiment de ne pas s'accomplir









 

   








► Ils ressentent très souvent une incapacité à fonctionner à plein régime, par rapport à leurs QI ou leur capacité à comprendre rapidement les choses. Le potentiel spécifique des adultes TDA/H, orienté autour de la créativité et l'intuition, est souvent mal exploité et leur aspiration à une vie conventionnelle est souvent déçues. D'autant plus qu'ils peuvent passer toute leur vie à coté de leurs vrais talents, qui pourraient être mis en valeur en faisant des choix parallèles ou plus osés, mais leur manque de confiance est souvent un obstacle.

► Beaucoup n'arrivent pas à poursuivre un projet de vie durable et cherchent inlassablement leur voie professionnelle et sentimentale avec un sentiment d'insatisfaction fréquent. Certains ont quand même des périodes prolifiques du fait de cette quête de soi permanente. Mais souvent quand ils arrivent à l'objectif qu'ils s'étaient fixés, celui-ci leur parait bien fade par rapport à l'émotion de départ qui les avait poussé à y aller. Pour eux c'est donc l'imagination ou le chemin pour arriver à l'objectif qui les motive et les concentre, mais quand ils y arrivent ils en veulent toujours plus, et ne profite pas des gains liés à l'obtention de leur objectif. Certains même se tirent même une balle dans le pied au moment d'atteindre leur objectif, en adoptant au fil du temps un comportement autodestructeur, symptôme qui caractérise plus spécifiquement le trouble borderline ou trouble de la personnalité limite.

► Ce sentiment de ne pas s'accomplir et de ne subir que des échecs est lié à une stratégie de compensation qu'ils ont pris très tôt pour ne pas accepter ce qu'ils sont, et il est donc souvent exagéré. Ils peuvent avoir une vie normale aux yeux des autres, c'est l'interprétation qu'ils font de leur vie et des situations de vie qui est souvent déformée. De plus ils n'apprécient pas leurs succès à leur juste valeur. Beaucoup ont le syndrôme de l'imposteur même s'ils réalisent finalement ce qu'on leur demande, souvent au dernier moment.

► Il en résulte un sentiment d'insatisfaction quasi permanent surtout s'ils se sont mis en quête d'accomplissements non en phase avec leur TDA/H, avec des ambitions basées sur les valeurs de la société ou de leurs parents (en phase ou en opposition), accentuées par leurs pics d'optimisme trompeur. S'ils n'apprennent pas à observer avec du recul leur système de pensées et d'émotions (voir chapitre solutions intérieures), ce sentiment va les accompagner dans la deuxième partie de leur vie, avec des souffrances psychiques ou simplement l'impossibilité d'atteindre la sérénité que l'on peut attendre en prenant de l'âge. 

4 commentaires:

  1. A presque 51 ans, et diagnostiquée TDA-H cette semaine, je suis incroyablement surprise de lire cela car je me retrouve à 100% et commence enfin à comprendre énormément de choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A presque 23 ans, je ne me suis pas fait diagnostiquer mais je me reconnais dans pratiquement tous les symptômes... peut-on dire que je suis TDA/H selon vous ?

      Supprimer
  2. Pareil pour moi. J'ai 38 ans et j'ai souvent l'impression de rater ma vie. Je travaille dans la restauration et j'aime beaucoup ça, les horaires, l'ambiance, la vie sociale et même la paye. Mais c'est aucunement gratifiant, surtout aux yeux de la société québécoise qui voit ce type d'emploi comme un job d'étudiant. Du coup, je commence à être considérée vieille et si je veux continuer dans cette voie je risque de finir dans un déli crado en quart de nuit. Dans ce job, les belles jobs vont aux belles filles. J'envie constamment les vrais artistes, ceux qui gagnent leurs vie en dehors des conventions. Je rêve de loft, de peinture, de musique, d'écriture, de voyage et de marginalité. J'ai été lâche, j'ai choisi d'être 'normale', mariée, maison en banlieue ect...et je suis comme dans votre article. Profondément insatisfaite de ma vie qui ne ressemble pas à mon idéal de vie. Même si j'ai une vie douce et sans gros tracas. Alors? On fait quoi avec ça?

    RépondreSupprimer
  3. C'est aussi complètement moi... J'ai entendu l'entrevue de Renée-Clauda Brazeau aujourd'hui qui vient d'être diagnostiquée... Elle dit que ça explique sa vie... Moi aussi, ça expliquerait la mienne et pas à peu près! Comment faire pour passer le test? Merci!

    RépondreSupprimer