Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Conseils Metiers plus ou moins adaptes

Conseils détaillés dans les catégories : Les métiers plus ou moins adaptés au TDA/H

Styles de métiers ou activités adaptés
Styles de métiers ou activités non adaptés
- Mise en valeur de l'intelligence créatrice et intuitive
- Métiers à gratification et remerciement immédiats
- Haut niveau d'autonomie et de variation d'interventions courtes
- Spécialisation dans son domaine de prédilection
- Rencontres fréquentes de situations et de gens nouveaux
- Métiers de l'urgence, métiers à risque physique (adrénaline)
- Interactions rapides avec l'ordinateur ou avec des clients
- Réalisation d'actions concrètes courtes avec un sentiment d'agir
- Se rendre utile aux autres, métiers à engagement émotionnel
- Métiers sociaux, médicaux, d'accompagnement, RH, ...
- Métiers à l'extérieur ou avec une dépense physique
- Métiers manuels procurant des sensations physiques et créatrices
- Emplois de bureau routinier devant un ordinateur
- Emplois avec beaucoup de procédures à suivre
- Emplois avec beaucoup de réunions improductives
- Toujours dans le même lieu avec les mêmes personnes
- Avec un responsable hiérarchique pesant, sévère ou pointilleux
- Emplois nécessitants de la rigueur et de la continuité
- Pas de satisfactions immédiates (longs projets)
- Emplois à vie - CDI longue durée (>5 ans)
- Fonctionnaire de type administratif
Exemple de métiers adaptés
Exemple de métiers non adaptés
- Consultant / Formateur / Concepteur / Expert / Chercheur
- Etre à son compte (difficultés avec l'administratif et la compta)
- Entrepreneur (solo ou petite équipe), lancement d'un concept
- Urgentiste / docteur / infirmière / thérapeute / masseur / pompier
- Informaticien (support, maintenance, webmaster, projets cours)
- Serveur restaurant ou  bar - Métiers de la nuit
- Commercial (produits innovants), vrp, visiteur médical, ...
- Artiste, acteur, musicien
- Beaucoup de métiers dans l'intérim (ou CDD courts)
- Comptable
- Secrétaire
- Gestionnaire (tout service administratif routinier)
- Agriculteur traditionnel
- Informaticien sur des longs projets de développement
- Chef (Problèmes à moyen et long terme, mais très bon pour le lancement d'un projet ou d'une équipe)
Les métiers franchement adaptés aux adultes TDA/H sont limités mais variés (voir ci-dessus). Ils comportent souvent une composante créative ou sont orientés vers l'action. Certains sont à leur compte car ils ne supportent justement pas la hiérarchie et les procédures et cela leur réussi bien en général, (Tous nos ancêtres, les chasseurs et même les fermiers étaient à leur compte ...). D’autres au contraire éprouvent le besoin d’être encadrés de façon quasi militaire pour pallier à leur problème d’organisation (pompiers).  Il peut s’agir de métiers artistiques ou du spectacle  avec beaucoup de célébrités d’hier et d’aujourd’hui. On trouve aussi des informaticiens qui sont accrochés par le côté ludique et interactif de l’ordinateur, les golden boys de la finance qui  transforment l’adrénaline en source de concentration, des entrepreneurs qui lancent des affaires en délégant leur gestion par la suite, des médecins ou infirmières canalisés par leur responsabilités ou leur besoin d'aider les autres, des serveurs de restaurant ou des pompiers toujours dans l'urgence, des vendeurs qui créent du mouvement dans leur job, des travailleurs qui se dépensent physiquement souvent dans l’intérim.

Les métiers à rechercher sont ceux ou l'on fait des interventions courtes  (quelques heures ou quelques jours), et où l'on alterne rapidement les activités grâce aux différents déplacements ou missions, ou simplement l'alternance entre plusieurs clients tout en restant statique. En effet les personnes TDA/H sont souvent très performantes sur une courte durée. De plus il faut privilégier les métiers ne nécessitant pas une grande organisation, où l'emploi du temps se remplit naturellement par l'extérieur, au fil des urgences ou des appels clients. A l'opposé, ceux qui ont une forte composante anxieuse vont préférer un métier plus sécurisé et plus régulier mais toujours avec une certaine variation dans les activités quotidiennes.
 
Attention à la tentation propre au TDA/H de vouloir conseiller, former ou vouloir être un expert sur un sujet nouveau que l'on est incapable de maitriser soi-même, ou qu'on a pas eu le temps d'explorer suffisamment par manque d'expérience, spécialement si commence sa vie professionnelle. Même s'il est vrai que nous sommes plus doués pour conseiller que pour exécuter de manière routinière au quotidien, il y a un minimum de prérequis avant de s'affirmer être un expert, comme l'expérience et la construction d'un réseau professionnel minimum. Malgré nos dons prodigieux de créativité et de capacité à foncer, on ne peut pas échapper aux lois élémentaires de la  progression professionnelle par étape, et construire progressivement sur des bases équilibrées, même si l'équilibre pour les adultes TDA/H peut consister à enchainer plus rapidement les étapes que la moyenne des gens. Par exemple il ne faut pas vouloir s'improviser thérapeute ou coach alors que l'on est en difficulté dans la vie. Dans ce type de métier, mieux vaut commencer par appliquer à soi-même les techniques que l'on préconisera ensuite aux autres, à titre gratuit dans un premier temps pour se faire un début d'expérience, avec une formation courte en parallèle pour avoir une légitimité.

Se mettre à son compte peut être une solution pour augmenter sa motivation générale et donc sa concentration, et pour ne pas stresser avec les relations hiérarchiques et entre collègues au quotidien. Quand on lance son affaire, on peut ainsi choisir exactement son domaine de prédilection et un style de vie moins routinier. Quasiment tous les métiers sont possibles si on les fait à sa façon en respectant ses valeurs, ses talents et ses besoins TDA/H, et sans faire abstraction de son expérience à travers son CV. Faire les choses à sa façon est souvent une bonne manière de se démarquer de la concurrence car personne n'y a pensé ou n'a osé.  On a du mal à déléguer mais il faut se faire aider au minimum d'un comptable pour les comptes d'exploitation et bilans, et aussi certaines tâches administratives et des conseils de type financier et juridique. Il existe aussi des services de  domiciliation commerciale, avec standard téléphonique et éventuellement un traitement partiel du courrier administratif, de manière à vous aider à ne pas vous mettre hors la loi avec l'administration, qui est un des plus grands dangers qui nous guette. Même en freelance, Il faut se forcer à sortir et rencontrer régulièrement du monde pour ne pas tomber dans l'isolement social, avec une routine à la maison qui peut s'avérer pire que dans une compagnie. Il faut avoir conscience que l'on ne reviendra pas en arrière (salariat) quand on aura gouté à la liberté, donc il ne faut pas peut-être pas se presser et acquérir d'abord des expériences, notamment comment travailler en équipe. A noter qu'une des principales difficultés des TDA/H freelance est d'envoyer leurs factures et de se faire payer même si les clients sont des bons payeurs. en effet ce n'est pas une tâche exaltante d'un point de vue technique, et surtout un sentiment sous-jacent d'imposteur nous fait souvent penser inconsciemment qu'on ne méritent pas cet argent. Il faut trouver une système pour noter le temps passé pour chaque client au fur et à mesure dans le mois, soi-même avec un tableur ou avec l'aide d'une personne tierce.
Mais sur le principe, tout métier peut être pro-TDA/H, si c'est une passion ou si on est en phase avec ses valeurs, et si on peut l'exercer à sa façon en respectant ses besoins (indépendance, créativité, variété de tâches, de situations et de personnes), souvent tel un franc-tireur, avec beaucoup de mouvement et sans hiérarchie pesante ou intolérante. C'est surtout la confiance que l'on en en soi qui permettra d'adapter son job à sa façon de fonctionner TDA/H, sans rechercher en permanence l'approbation des autres et sans avoir l'impression d'être un imposteur, car nos qualités TDA/H peuvent être très recherchées aussi dans une entreprise, ou par des clients potentiels si on est à son compte.

18 commentaires:

  1. Qu'est-ce que vous entendez par thérapeute ? Est-ce qu'un diététicien est un thérapeute ?

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un sens oui car il cherche à aider les autres . Execelent métier que Diététicien quand on a compris l'impact de ce qu'on mange (qui est l'energie première aprés la respiration), spécialement quand on a les neurotransmetteurs qui jouent la chamade comme c'est la cas avec le TDA/H.

      Supprimer
    2. Le 6 avril 2016

      Bonjour
      Je vous comprends car je suis dans la même situation (lenteur),j'ai 47 ans, je suis Auxiliaire de vie à domicile depuis 10 ans car je me sens plus à l'aise dans ce travail. J'ai travaillé plusieurs fois en établissements (sur des périodes de trois ans)hélas je ne m'en sors pas : la pression et l'ambiance entres-autres, joue sur mon moral, de plus j'ai ma propre méthode de travail pour ne pas oublier tel ou tel chose par exemple ou pour mieux m'organiser...

      Pour pallier à ce problème je vous recommande de faire reconnaitre vos difficultés en passant par le MDPH de votre région et votre médecin, ensuite de vous inscrire au CAP-emploi, ainsi vous serez conseillé et aidé et vos difficultés au travail seront pris en compte, quitte à faire un bilan de compétence en tenant compte de vos troubles pour choisir un emploi moins pénalisant et pourquoi pas vous former si besoin.
      Malheureusement les démarches sont longues, le dossier n'est pas étudier avant 6 mois après le dépôt du dossier (veillez donc à retourner votre dossier complet, car c'est retarder d'autant plus si il y a un oubli).
      Vous avez encore la vie devant vous, çà vaut le coups, d'essayer. Ce dossier est à renouveler tous les 5ans. Et vous restez maitre d'informer ou pas, votre employeur, de vos difficultés (enfin, je veux dire si vous ne passez pas par Cap-emploi, car personne ne vous y oblige). La MDPH et CAP-EMPLOI sont deux choses distinctif mais complémentaire. Voilà, je ne sais pas si je suis clair ?
      Dans tous les cas je vous souhaite beaucoup de courage.

      Supprimer
  2. je viens de lire votre site, blog, et je constate que j'ai tous les symptomes cumulés. Mais, lire tout cela a 42 ans, est liberateur... Car ce sentiment que le monde ne tourne pas assez vite pour soi, s'ennuyer très vite, etre toujours ailleurs, avec de l'avance en plus, être tout et son contraire à la fois, etre tellement curieuse de tout, que difficile de s'epanouir dans une ou deux choses et possibilité d'être frustrée après bref, je me suis reconnue dans bien des chapitres. Et ça fait du bien. je fais partie de celles qui ont transformé l'essai en faisant (inconsciemment) un metier, (auteur comedienne, scenariste, etc...) qui en contenait plusieurs, et qui me permettait de ne jamais m'ennuyer. Bien qu'ayant une vie Riche (enfants, multi séparée, etc...) j'ai quand même envie aujourd'hui d'essaiyer une autre vie, a l'autre bout du monde, et je me demande s'il faut écouter mes désirs, ou me calmer... Voilà. En tout cas merci. je me sens moins seule, et comprise (ce qui est rare, même si on suscite l'attention, le rire, etc...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je suis également atteinte de tda et je suis partie à l'autre bout du monde ! J'ai 24 ans donc pas nécessairement les mêmes responsabilités que vous, mais de mon expérience, partir m'a fait du bien les premières semaines (je suis a l'aise dans le changement), mais après une autre forme de routine reprend vite le dessus.. partir ne solutionne pas tt ! Je voyage actuellement en Australie, et j'ai bien du mal à me fixer sur le moment présent. Dès que je suis à un endroit, j'ai envie d'être ailleurs, je pense toujours à autre chose. Alors, je suis mes envies, quand j'ai envie d'aller qlqpart je le fais, mais cela ne solutionne pas la bougeotte constante dans ma tête.. je n'en suis pas plus heureuse, je n'y est trouvé aucune quiétude. De plus, cela coûte cher, je dois régulièrement m'arrêter faire de petits boulots qui ne me conviennent pas. Je suis contente de faire ce voyage, je vois beaucoup de choses, mais il ne fait qu'emplifier mon hyperactivité cérébral, j'ai des milliers d'idées qui germe de partout mais qui ne verront certainement jamais le jour. C'est néanmoins un excellent moyen de retrouver confiance en soi, on se prouve qu'on est capable de faire beaucoup de choses, même avec certaines barrière (de langue notamment, j'ai beaucoup de mal a apprendre l'anglais).
      Ceci n'est qu'un témoignage, juste mon expérience, je ne sais pas si il pourra t'éclairer mais c'est toujours bon à prendre :)

      Supprimer
  3. Je voudrais apporter mon témoignage en tant que TBA/H compulsif qui avance chaque jour depuis 20 ans sur ses petits problemes de concentration. Je suis un homme, citadin, et j'ai 30 ans. Mon avis est que cette symphonie electro-chimique cérébrale est magnifique, il faut juste savoir l'écouter, et c'est un long apprentissage, croyez moi je suis multi-instrumentiste !

    J'ai tous les symptômes du TBA/H compulsif et aujourd'hui j'ai une organisation sans faille. Je conduit sans aucun accident et certain non TBA me demande des conseils en logistique ou dans l'organisation de leur maison !!. Je mène a bout au moins la moitié de mes projets (encore du boulot !) et je ne procrastine casiement plus ! j'arrive maintenant a me concentrer plus que certains non TBA (avant je ne pouvais pas regarder un épisode d'une heure maintenant je peux enchainer 4 films à la suite ou encore rester 3h à table sans que ce soit désagréable)et je commence enfin a gérer ma conversation et à écouter les autres .J'ai encore des problèmes d'addiction mais qui pourraient être réglé par une vrai relation amoureuse d’après moi.

    En fait, lire toute cette étude vient de me procurer une grande fierté (et donc libérer un peu de dopamine !!)car j'effectue un parcours sans faute pour ma "guérison" des cotés négatifs, qui a été casi uniquement intuitive.
    Je suis arrivé ici car j'avais compris que j'avais une défaillance en dopamine, sans savoir que le TBA, que je connaissais déjà, était lié à ce neuro-transmeteur.

    Quelle est ma solution ? la musicotérapie. Apprendre, exécuter, réaliser, se produire sur scène. le meilleur médicament qui existe pour un TDA/H!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je suis une jeune femme de 24 ans,

    je suis arrivée sur ce site car en enchainant pas mal de boulots différents, j'ai un gros problème de lenteur .. dû certainement au fait que je sois souvent dans la lune, que j'enchaine constamment des phases de superactivité et hypoactivité ..

    Je me suis reconnu dans environ tous les symptômes. Bien qu'en aillant une vie saine (alimentation, sommeil), j'en reste très instable, humeurs, agitation mentale, impulsivité..
    Je suis actuellement en Australie, je pensais que partir reglerai tout mes problèmes, mais maintenant que je suis la, j'ai envie de faire autre chose, d'aller ailleurs,bref je me pose beaucoup de question quand à mon avenir.

    En France j'étais peintre en bâtiment, un métier qui me convient sous bien des aspects (créatifs, changement régulier de chantier, indépendance, physique..) mais voila, mon problème de lenteur fait que je ne suis pas assez performante (je me suis vu rester sur des chantiers jusqu'à 20h le soir regulierement pour pouvoir les terminer, sans demander à être payer en heure supplémentaires car qlqun de "normal" n'aurait pas besoin d'autant de temps).

    Auriez vous une solution pour palier à ce problème ?? Car vivre comme une nomade comme je le fait en ce moment ne me rend pas spécialement heureuse, c'est gérable à 24 ans mais après non !! et voir les autres progresser professionnelement autour de moi m'inquiète sur mon sort ..

    J'aime mon métier, il est fait pour moi mais comment contrer ce problème de lenteur ? J'ai même essayer des pillules énergisantes qui n'ont rien solutionnées et ont rendu mon hyperactivité mentale et physique encore pire..

    Que faire ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Voir ma réponse du 6 avril au-dessus (sous la réponse de Pascal)dans les commentaires 8 .

      NB : Désolée, je n'ai pas réussi à faire le changement de boite de dialogue, en premier lieu je voulais répondre à la personne anonyme première sur la page 8 et non pas à Pascal , comment fait-on ?

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Je m'appelle Vincent L j'ai 24 ans aussi (décidément ^^) j'ai bien prit le temps de lire vos sentiments et expériences vis à vis du TDAH. Avant que je parte en WHV (vacance) j'ai finit mes étude en chimie des eaux grâce à la ritaline que tout le monde connait. Je l'avoue sans elle j'aurai très difficilement réussi dans mes études (Licence Pro). Je suis parti en nouvelle zelande et australie et aujourd'hui pour moi et grâce à la méditation j'ai posé mon esprit. toujours à me questionner sur mon avenir sur tous et rien. Maintenant je suis plus je m'en foutiste dans le sens ou je sais que je fait du mieux que je peux a chaque fois et je suis sur que tous ceux atteint par le TDAH son des perfectionnistes et acharné du travail. Voilà qu'aujourdhui et par cette societe je rentre encore en collision avec le probleme du travail, mon avenir... je suis perdu j'ai tellement envi de rencontrer une personne qui me dise je vais faire quelque chose en france ou à l'étranger pour du taf tu veux venir !? je partirai directement sans me poser de question. Je vie dans le sport, l'adreanaline (saine et pas extreme), le nouveau perpétuel et l'essaie de tout. Actuellement j'ai aucune vision d'avenir au dela de 1 mois. J'ai envi de trouver un métier qui me fera bouger tout le temps mais la majorité demande à etre ingénieur ou dans des entreprises particuliere, fin c'est dur. Je trouve que le métier de la jeune femme de 24 dans la peinture en batiment à l'air génial ! quelle chance tu as !

      Parathèse je suis rentré dans un centre de méditation vipassana 10jour en nouvelle zelande (il y en a un en france) et sa ma bcp aidé à rester positif au quotidien et dès qu'une part négative arrive ou stress ou mal être je m'arrete et médite 30 seconde par hyperfocalisation sur mes sensation nasale de l'air qui rentre et sors. Car la clés de toute situation et du controle (énervement, négativité, exitation, doute, pensée négative..) c'est la respiration car ces sensations forte modifie notre respiration. savoir la controler c'est savoir controler nos reactions et pensées.

      Je vis aujourd'hui dans le Tarn (Midi-Pyrénée), et je cherche désespérement des personne TDAH pour échanger juste boire un verre ensemble et en parler. Car pour moi c'est un don d'être aussi particulier, on le voit négatif car la societe ne comprend pas majoritairement des personne avec un TDAH et est peut renseigné. Pour certain c'est une évolution et une autre façon dont le cerveau travaille. Bcp de personne célébre et très haut placé son atteinte de TDAH. Alors même si ta vie est médiocre que ta pas un travail à la hauteur de t espérance continue a chercher et reste surtout positif au quotidien.

      Ques que c'est bon de s'exprimer avec des personnes avec les mêmes pensées. Sa serai tellement bien de pouvoir tous ce rencontrer et discuter juste pour le plaisir de partage qui nous ai cher a nous Hyper-actif.

      Je terminerai par ma devise "On a que le bonheur que l'on se donne"

      let's the good vibes flow thru your soul.

      la bise à tous

      Supprimer
    3. Bonjour, j'accepte volontiers autour d'un verre te rencontrer Vincent et vous autres également. Si ce n'est que déjà pouvoir comprendre ce qu'est être atteint de TDAH. Je pense l'être aussi mais je n'en suis pas certaine. Rencontrer des personnes qui ont des expériences de vie qui raisonne en moi pourrait m'éclairer plus à ce sujet. Laura ;)

      Supprimer
  5. Bonjour, je suis très contente et soulagée d'avoir découvert ce site.

    Au sujet des métiers qui m'ont fait sentir plus à l'aise dernièrement SECRETAIRE est dans le poste numéro 1. Ce métier est bien différent qu'un poste d'assistant administratif au contraire de ce que l'on puisse penser. J'ai travaillé comme assistant de manager (anciennement sécretaire) pendant un an, et effectivement, j'ai eu :

    - Mise en valeur de l'intelligence créatrice et intuitive - pour résoudre les problématique dans la dernière minute et les conflits des salariés. Pour créer de jolies e efficaces présentations en powerpoint et outres.

    - Gratification et remerciement immédiats - pour une tâche bien effectuée de la part de mes collègues et mes supérieurs.

    - Haut niveau d'autonomie et de variation d'interventions courtes - plein de tâches différents les unes de autres que je pouvais finir rapidement.
    - Rencontres fréquentes de situations et de gens nouveaux : à chaque réunion, entretien de personnel, de gens qui se reinsegnent...

    - Métiers de l'urgence (adrénaline) : l'adrénaline me permet de focaliser au max et les urgences étaient assez frécquentes. Bien les résoudre était doublement stimulant.

    - Interactions rapides avec l'ordinateur ou avec des clients.
    - Réalisation d'actions concrètes courtes avec un sentiment d'agir
    - Se rendre utile aux autres - on devient le bras droit du manager !

    Voici pourquoi j'ai adoré être assistante de direction. J'ai même appris à gérer le temps ! Moi qui étais toujours en retard.

    Sinon, j'ai été récemment reclassé comme agent administratif, et je confirme que ce n'est pas du tout adapté.

    J'espère avoir bien contribué à cette discussion.

    Merci à tous et aux créateurs de ce site.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, bravo à ceux qui ont créé ce site et décrire si minutieusement les caractéristiques des TDAH . Je me reconnais dans ces descriptions des TDHA, avec tous ces paradoxes, trouble de l'attention, difficulté à saisir le moment présent, mais capable de gérer les situations d'urgence, difficulté dans la routine avec les supérieurs, sur adaptation pour se sentir accepté, lenteur malgré une hyperactivité cérébrale. Bref, j'arrive à mieux me comprendre, même s'il ne faut pas entièrement s'en remettre à ces descriptions. J'arrive à mieux cerner ma vie, anorexie, études choisies en suivant les pas de mon amie : langues étrangères appliquées à l'économie, alors que je rêvais que de théâtre et de littérature, dans lesquelles je me suis enlisée. Partie finalement au Québec, pour faire de la danse contemporaine et me retrouver amuseur public et enseignante en cirque. Cherchant encore ma voie à 55 ans, entre la spiritualité, la psychologie, l'écriture, l'artistique et l'aspect physique à savoir trouver un métier avec des tâches différentes qui nécessitent des interventions courtes en rencontrant un public divers et variés. merci aux témoignages

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour! Je suis une nouvelle maman de 27 ans (Québecoise). Je suis tombée sur ce site ce soir dans mon insomnie habituelle. J'ai ressament été diagnostiquée TDA-i qui est sans hyperactivité, mais avec impulsivité. J'ai toujours été un peu....perdue. Dans la lune ou dans ma tête. J'ai un emploi que j'ai appris à aimé et j'avais hate d'y retourner. Par contre, mon employeur et moi c'est comme chien et chat alors je ne sais plus trop quoi faire. J'aurais tellement aimé me lever un matin à 10ans et me dire que je veux devenir médecin ou autre. J'ai l'impression de savoir exactement ce que je n'aime pas, mais d'ignorer quel chemin prendre pour finalement trouver un emploi que j'aime. Je me dis que c'est peut être le temps de partir à mon compte. Faire n'importe quoi tant que je peux gérer moi même mon horaire et ne pas toujours être incomprise et en position de conflit de valeur. Encore la, c'est bien beau vouloir être son propre patron, reste que je ne peux pas donner la totalité de la responsabilité financière d'une nouvelle famille à mon conjoint. Je ne veux pas non plus me retrouver à travailler les soirs et fin de semaines et ne plus pouvoir m'occuper de ma fille. Comme vous devez le constater, je suis vraiment perdu. Il y a trop de nouveau en même temps : la maison, le bébé, le retour au travail qui ne me tente pas vraiment, le diagnostic de TDA, etc. J'ai l'impression que j'aurais besoin d'une bonne vieille lobotomie question d'avoir une petite pause haha. Est-ce qu'il y a d'autres nouvelles mamans ou mamans tout cours qui ont eut le même genre de questionnements?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je suis une québécoise de 27ans avec exactement le même diagnostique que toi, TDA avec impulsivité. Je n'ai pas d'enfants et je suis actuellement en processus de trouver mon orientation d'emploi ce qui n'est vraiment pas chose facile à cause de tout ce que ce diagnostique implique. Il me ferait plaisir d'échanger avec toi même si je ne suis pas maman. Au plaisir!

      Supprimer
  8. métier dépense physique , exterieur , interieur ne me pose pas forcément de probléme à partir du moment ou je me sens bien moi sur le site , que je sache ce que moi j 'ai a y faire moi je suis contente au déjeuner de me trouver moi sur ce site ,de plus qu il y a pleins de choses nouvelle a apprendre faire . apres quoi qu il arrive je sors du rsa , je pars au assedic et peut etre je démenage et jamais je ne me réinscrirai dans l actuel pole emploi ou d'aileurs il ne c'était rien passer c'est bien si cet objectif ce passait ainsi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'est une chance favorable ,d'etre payer a faire un travail ou il n y a pas de probléme de saisons , de ce salir , d etre active en meme temps du travail entendre le silence , et etre en contact avec ce que j'aime apprendre faire et en plus quoi qu il arrive a la fin je rentre au assedic , moi je ne veut pas d'embrouille je veut tranquille faire ce que j ai a y faire je suis payer pour sa

      Supprimer
  9. Bonsoir , j'ai toujours travaillé mais je me cherche encore professionnellement , je recherche de la stabilité . Je suis cuisinier à la base , ce métier me plait je suis passionné , je suis très capable mais je me suis toujours au final tiré une balle dans le pied car je suis pas fait pour ça avec mon caractère . Je fait beaucoup d'intérim avec missions de courtes durée ,les missions qu'on me propose sont des boulots pas vraiment gratifiants ou intéressants pour apprendre et instable mais j'ai aucun problèmes , les patrons chez qui on m'envois sont plus que contents de mon job alors les agences me donne constamment du travail. Mais j'ai pas envie de faire ça toute ma vie car avec le temps , j aurai besoin de plus de stabilité , un salaire constant , plus d'indépendance ........ si vous avez des suggestions à me donner ? Je vous remercierais milles fois

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Je suis vraisemblablement atteint de TDAH, diagnostiqué il y a 2 ans, après avoir changé plusieurs fois d'études. J'ai pris du concerta durant cette période mais maintenant cela ne fonctionne plus très bien (insomnies nombreuses) et j'ai à nouveau envie de changer (actuellement je fais des études de biologie).
    Je n'ai validé aucun diplôme du fait que j'arrête toujours en 2è année (droit, acteur).

    Je songe à faire professeur de plongée à l'autre bout du monde, faire du militantisme écologique, des reportages, retourner au métier d'acteur et à arrêter le traitement au concerta vu les risques que cela représente pour la santé.

    Pensez-vous que cela est une bonne idée ?

    Connaissez-vous une méthode qui marche vraiment bien qui permette de sortir de ce cauchemar pour l'intégration professionnelle ?

    Dans l'espoir d'obtenir une réponse de votre part.

    Bien à vous

    RépondreSupprimer