Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Symptome N°18 : Addictions




18 - Addictions comportements addictifs





 

►Toujours en recherche de stimulations fortes, Ils peuvent tomber facilement dans des addictions psychologiques ou physiques avec des substances licites ou illicites comme l'alcool, le tabac et la nicotines, les drogues (cannabis, cocaïne, ...), les cocktails de médicaments (stimulants + antidépresseurs + anxiolytiques + hypnotiques). Dans la catégorie des stimulants, il y a aussi le café et le chocolat en grande quantité pour certains.

► Il a aussi les abus de nourriture qui engendrent de la surcharge pondérale, lié aussi souvent à de mauvaises habitudes de vie (manque d'exercice). Le sucre est une addiction classique car cela leur donne une sensation de bien-être par rapport à des hypoglycémies fréquentes, causées justement par une alimentation ne contenant pas de sucres lents. Les matières grasses procurent un plaisir immédiat dont ils abusent aussi. Tout cela provoque des problèmes de santé à terme et une espérance de vie plus faible, d'autant plus qu'ils ont en moyenne plus d'accidents et de traumatismes que la moyenne, de par leur inattention.

► Ils peuvent aussi développer des comportements addictifs pour ce qui les motive ou simplement ce qui leur donne des stimuli souvent sans objectifs. Ils sont souvent trop accaparés par le côté interactif et rapide de la technologie (internet, recherches web, réseaux sociaux, blogs, chat, forums, jeux, smartphone, drague virtuelle, etc). Ils peuvent être aussi addicts au travail (travaillite ou workaholism) pour se rassurer de leur problème d'attention, ou par manque d'intérêts en dehors du travail.

3 commentaires:

  1. bonjour,
    mon compagnon souffre de tdah, du moins j'ai l'impression d'en souffrir plus que lui, car il refuse l'évidence. Tous les aspects du trouble sont énumérés dans la description que vous faites. Le quotidien me devient très difficile, la vie sociale est un désastre (consommation abusives d'alcool et de substances illicites...), les rapports de couples sont quasi trimestriels...d'un autre côté c'est quelqu'un de très attentionné, sincère, aimant...pour ces raisons, j'ai bcp de mal à le quitter. Pourtant là je pense avoir atteints mes limites, la rupture est imminente, il y va de mon équilibre. je n'écris pas ici pour trouver des solutions ni du soutien, mais bien pour témoigner de la difficulté de vivre avec une personne TDAH...et le prire dans tout ça, c'est que j'ai bcp de sentiments pour lui. merci pour votre éclairage.

    RépondreSupprimer
  2. Dans mon cas (je suis atteind de tdah et non traité?) Je ne supporte pas l'alcool et ne prend aucune drogue chimique. J'ai l'habitude de consommer du cannabis en petite quantités tout les soirs et personnellement rien ne m'a jamais fait autant de bien. Je ne dit pas de vous lancer tous dans le cannabis mais dans mon cas je ne voit que du positif. Justement les dialogues internes le manque de focus et le manque d'intérêt disparaît. C'est certain que c'est temporaire et souvent les effets durent moins d'une heure mais au moins sa me permet de me sentir "normal" et fonctionnel une fois de temps en temps . On parle d'addiction quand on parle du cannabis mais pas quand on parle de ritalin et compagnie. ... ce sont des amphétamines qui selon moi est bien pire que le cannabis quand on parle de santé . J'ai déjà été traité au metylphenidate qui selon moi est mal adapté pour moi. J'ai ma petite recette qui fonctionne et je ne suis pas le seul. En passant je ne concidere aucunement ceci comme une addiction puisque lors de mes voyages je ne peux pas consommer et mis à part le fait que je perd mon moment de la journée ou je fonctionne je ne ressens aucun manque

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour à tous,

    je suis nouveau ici malgré que je connaisse le site dépuis au moins 02 ans.
    J'ai eu du mal dépuis déjà un certain temps à comprendre ce qui m'arrivait et j'ai compris au final que je présentait tous les symptomes ou presque du TDAH.
    Je suis sur le point de commencer l'autocoaching et je l'avoue, c'est surtout parce que je n'ai assez confiance en ersonne pour lui raconter tous mes problèmes. Faut avouer que je n'ai pas vraiment envie de me vanter du fait qu'à 25 ans:
    - Je me masturbe régulièrement;
    - Je n'ai pas encore embrassé une fille ni avouer un quelconque sentiment a une autre;
    - Que je fais souvent semblant d'oublier des choses, même importantes parce que ça m'arrange;
    - Et plus encore...

    RépondreSupprimer