Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Conseils motivation et concentration durable

Conseils détaillés dans les catégories : Facteurs de motivation pour rester attentif et concentré plus longtemps

Facteurs de motivation
Les adultes TDA/H ont comme un moteur avec un turbo mais difficile à régler. Il faut jongler avec toutes les formes de motivations pour activer ce turbo, et l'attention durable sera au rendez-vous
Les émotions :

Le désir, l'envie
Les passions
La colère
► Les émotions sont motivantes. Elles colorent la vie, elles sont les causes, les moteurs qui nous dirigent et nous font bouger. Elles fournissent l'énergie qui engendre le mouvement, l'action non routinière de vouloir aller vers un objet ou une situation, ou au contraire de vouloir l'éviter.
L'envie ou le désir est l'émotion qui constitue le meilleur carburant et celui qui dure le plus longtemps. Choisir donc des projets qui stimulent fortement. Mais attention aux plaisirs répétés inutiles ou qui nous coupe de la réalité et de nos proches (activités virtuelles sur ordinateur), l'adulte TDAH peut rester un enfant ou un adolescent toute sa vie, sans rien construire.
► Ce sont nos passions qui vont déclencher le plus facilement et durablement notre attention en prolongeant dans le temps ces émotions positives (désirs, envie). Même sur une activité qui nous passionne, on va mettre de la nouveauté en permanence au risque d'être moins bon. Par exemple un cuisiner TDA/H ne va pas aimer refaire la même recette que la veille, même si elle était parfaite aux yeux de tous, il va vouloir rester sur un mode créatif et apporter un petit changement au risque d'être moins bon.
► La colère est une émotion ancestrale liée à la survie et peut occasionnellement nous stimuler, mais il ne faut pas en abuser de par les dégâts relationnels qu'elle engendre. De même la mauvaise humeur peut accroitre les capacités de concentration sur le court terme (des études le montrent), tout comme la bonne humeur peut la diminuer, mais sur le long terme le sentiment de bonne humeur est bien sûr préférable. Il faut rejeter aussi la haine et la vengeance qui sont moteurs à court terme mais très malsains à long terme..
Valeurs et besoins

Croyances

Talents et compétences
► Il faut respecter nos besoins et spécialement ceux que nous avons découvert à travers le TDAH. Beaucoup ont été résumés sur ce site dans le chapitre "20 symptômes positifs" justement. Par exemple le besoin d'indépendance concrétisé par le lancement d'une activité professionnelle en solo va rendre plus motivante toutes les tâches autour de cette activité, entrainant une diminution générale du déficit d'attention.
Nos valeurs sont donc aussi très puissantes, il faut les connaitre, réfléchissez ... N'est-ce pas elles qui vous font lever le matin ? et ce n'est pas forcément les valeurs que vous ont transmises vos parents. Par exemple si votre engagement vis à vis des autres constitue l'une de vos valeurs maitresse, impliquez vous dans des objectifs ou vous serez redevables envers les autres, ou simplement annoncer à tout le monde vos objectifs, vous sentirez alors une facilité à être performant sur les tâches vous menant vers ces objectifs.
►  Nos croyances influencent nos motivations. Notre monde est le reflet de la manière dont on le perçoit à travers nos croyances, donc celles-ci déterminent le genre de motivation que l'on utilise.  Si la peur et l'inquiétude sont nos plus fortes motivations, il est temps de réexaminer ces croyances. Exemple : "il faut faire confiance aux gens" plutôt que  "méfions nous des gens", en effet cela nous donnera des motivations plus saines et plus efficaces. Sur cette nouvelle croyance par exemple, en retour les gens vous rendrons cette confiance et cela facilitera encore plus la réussite de vos projets. 
► Nos talents vont rendre les activités associées plus faciles à exécuter. Même si ce ne sont pas des passions, ce sont les activités qui stimulent nos talents (créativité par exemple) qui vont être les plus faciles à exécuter. Il faut réorienter notre vie vers nos talents au lieu de s'acharner à vouloir améliorer nos points faibles. Vouloir améliorer beaucoup nos faiblesses, pour vivre comme les autres par exemple, est une perte de temps et une perte d'énergie positive.
► Enfin ne pas oublier nos compétences déjà acquises (notre CV en fait), peut-être qu'elles sont à contre courant de ce qu'on est vraiment, mais elles sont là et nous rassurent, et de ce fait permettent à nos vraies nous motive aussi. Même si elles ne sont pas directement liées à nos talents, même si elles ne nous font plus envie, elles nous permettent d'être efficaces, et on devrait continuer à s'y appuyer dessus pour aller à terme vers nos vraies envies et nos talents.
Compromis entre valeurs et besoins
► Mais quelles est la différence entre valeurs et besoins. Une valeur peut être un besoin et vice versa, mais disons qu'une valeur est une chose qui a de l'importance pour nous car cela nous a été transmis (nos parents, la société) ou que l'on s'est forgé intellectuellement pour donner un sens à sa vie. Un besoin est plus personnel, c'est quelque chose que l'on ressent dans son corps, dans ses traits de caractères ou dans ses caractéristiques neurologiques comme le TDA/H. Les besoins liés à la survie sont bien sûr très importants, y compris ceux qui le sont indirectement comme la sécurité et l'appartenance à un groupe, ou plus important pour l'adulte TDA/H, le besoin de reconnaissance (Cf. pyramide des besoins de Maslow).
► Ne pas respecter ses besoins va nous frustrer, nous empêcher de bien fonctionner, de nous  s'épanouir, et nous empêcher de tendre vers nos valeurs par manque d'équilibre. Les valeurs sont sans doute plus nobles que les besoins, et elles constituent des facteurs de motivations et donc de concentration très puissants. Mais respecter nos besoins nous donnent plus de chance d'être heureux et donc de respecter nos valeurs, et même d'en découvrir de nouvelles encore plus nobles. Les valeurs peuvent en effet changer ou évoluer en cours de vie, plus facilement que nos besoins.
► Donc il va falloir trouver un compromis entre vos valeurs (ex : engagements durables) et vos besoins TDA/H (ex : changements divers fréquents). Au plus vous êtes jeunes, vous allez être entrainés vers vos besoins TDA/H car ceux-ci sont accentués depuis quelques années par la nature hyperactive de notre société et il est difficile d'y résister bien que cela soit possible. Cela dépend de chacun, pour certains les valeurs prendrons le dessus, pour d'autres ce seront les besoins TDA/H. L'idéal étant d'avoir un style de vie et d'activités qui respectent vos valeurs, besoins, désirs,  talents et compétences.
► Par exemple la construction de cette page web est allé à son terme car l'auteur (TDA/H) avait :
- Un fort désir de faire seul la synthèse de ce qu'il a appris (besoins de créativité et d'indépendance)
- D'autres besoins d'accomplissement et de reconnaissance très forts chez les adultes TDA/H
- Mais aussi le désir de partager ses connaissances et aider ses semblables (valeurs)
- Avec une longue connaissance du sujet et sans obstacle technique car il maitrise l'informatique (talents, compétences)
Ce n'était pas gagné d'avance car ce projet a été très long et sans gratification dans les premiers temps mais, grâce à la compatibilité du projet avec ses valeurs/besoins/désirs/talents/compétences en synergie, cela a permis à l'auteur de maintenir sa motivation et contourner ses symptômes TDA/H (distraction, ennui,  procrastination,..).
La pression

Le danger

La date butoir
► Si cela reste dans les limites du supportable (propres à chacun), une façon de se motiver (et donc de se concentrer naturellement) est d'attendre que la pression monte (approche de la date butoir, peur de décevoir ou de payer une amende, mise en danger dans son job ou sa vie relationnelle, .... Une forte pression ou un danger quand il se présente entraine un stress positif qui nous galvanise (adrénaline puis dopamine). C'est magique et spécifique au TDA/H donc il ne faut donc pas avoir peur de se mettre en danger. Cependant certains adulte TDA/H ont développé au fil du temps une forte anxiété d'anticipation sur leurs performances et sont sujet à des crises d'angoisse (jusqu'au trouble panique) quand ils se sentent en danger.
► Avec un peu d'habitude, la pression ou même le danger ne sont plus vécus comme tel puisque cela nous permet d'avancer plus rapidement avec une bonne concentration. Faites un effort de mémoire (au moment ou vous lisez ces lignes) et vous constaterez sans doute que vous vous êtes toujours assez bien sorti de situations périlleuses. Ou encore ce que vous avez appelé 'échec' un jour vous a permit de rebondir et souvent de grandir, donc cela permet de démystifier ainsi la notion d'échec.
► Augmenter son volume d'activités utiles est un bon moyen de se mettre la pression et d'exploiter donc au mieux ses ressources. De même avoir 2 activités principales motivantes, 2 métiers à mi-temps par exemple,  permet d'optimiser son efficacité et diminuer son stress sur chacune d'elles en les alternant très souvent dans la semaine ou la journée. Attention cela ne veut pas dire courir dans tous les sens toute la journée et vouloir tout minuter comme les gens normaux car on n'en sera pas capable.
► La date (ou l'heure) butoir pour exécuter une tâche est une forme de pression ou de danger que l'on peut utiliser très souvent. Attendre volontairement le dernier moment permet un rendement maximum pour exécuter une tâche. Pour certains adultes TDA/H, c'est difficile à vivre à cause de la culpabilisation ou de la peur que cela leur procure. Pour d'autres qui se connaissent mieux, cela fait partie de leur méthode d'organisation, même s'il n'est pas conseillé de tout faire au dernier moment. Quand on maitrise l'art de s'approcher de la date butoir tout en se laissant une petite marge pour exécuter la tâche dans de bonnes conditions, on devient plus performant que les gens non TDAH.

2 commentaires:

  1. J'ai un truc qui m'aide pour la lecture sur l'ordinateur. Je surligne 1 ou 2 groupe d'une dizaine de mots sur la meme ligne en suivant ma lecture puis passant au prochaine ligne. Cela m'évite de relire et relire la même ligne ou de remonter ou de sauter des lignes. Aussi quand je surligne un groupe de mots, je trouve que je pars moins dans mes pensées, sa me refocus. Si mon esprit pars quand même, je cligne des yeux 2 fois..sa paraît bizard mais pour moi sa marche!
    Par contre, un livre il y a rien a faire, 5 minute lire une page et je dois la relire parce que j'ai lu des phrases que je n'ai pas captées et ou que j'ai mélangé mes pensées dans le texte. Je n'ai jamais lus un livre au complet mais passe plein de temps a lire sur le net.

    RépondreSupprimer
  2. Merci enormeent pour le travail que vous avez fourni pour écrire cet article!
    Il m'est très très utile, à tout points de vue! :)

    RépondreSupprimer