Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Symptome N°8 : Ennui




8 - Ennui fréquent

(Dispersion,
désœuvrement,
pensées négatives,
frustration,
impatience,
hyper focalisation,
abandon)







 

► Malgré un intérêt pour tout ce qui traverse leur esprit, ils se dispersent puis s'essoufflent, et tombent souvent dans des périodes inactives (hypo-active) où l'ennui et la frustration prédominent. Les pensées vont trop vite dans leur tête pour en attraper une, ou bien elles sont trop nébuleuses pour agir. Ils ne trouvent pas assez de plaisir ou de motivation dans leurs activités quotidiennes ou dans des tâches incontournables d'un projet. Alors ils plongent dans l'ennui que les vrais hyperactifs vont souvent éviter en continuant à se disperser, alors que, la plupart, dont les hypoactifs, vont opter pour le désœuvrement.

► Ils n'ont pas la capacité à maintenir leur motivation pour leurs projets sur une longue période.  Ils perdent beaucoup d'énergie dans l'ennui avec une cogitation mentale incessante (ou une hyperactivité non productive qui leur procure souvent des émotions négatives (peur du rejet ou de l'humiliation, pensées de critiques ou ressentiment envers les autres, culpabilité de ne rien faire ou de perdre son temps, etc.). Ces pensées sont très fluctuantes et peuvent être positives ou neutres en début de vie d'adulte (day dreaming), mais d'échecs en échecs (de leurs points de vue), elles deviennent souvent fixes et négatives et se transforment en névroses en prenant de l'age.

► Ils alternent avec une impatience exagérée ou une passion extrême quand ils se connectent enfin à quelque chose, avec une hyper focalisation (voir symptôme suivant), un plaisir immédiat, ou une promesse de solution pour leur avenir, qui peut commencer par une frénésie de recherche sur le web par exemple. Ils veulent des résultats rapides et enchainent les illusions et les désillusions, au lieu de passer en mode réalisation qui leur aporterait de vraies satisfactions. Certains se définissent un objectif quasi obsessionnel qui peut consister à reprendre des études laborieuses pour atteindre le métier qui leur semble idéal. 

► Pour finir, il peuvent abandonner d'un coup ce qui les a captivé pendant des heures, parfois des jours ou des mois, même si c'est sur le point d'aboutir (avant l'examen par exemple), même s'ils ont eu ce qu'ils voulaient, comme si le but une fois atteint perdait d'un coup son intérêt de départ. Certains ne fonctionnent bien qu'en mode gratuité ou individuel et s'arrêtent quand arrive un enjeu financier ou relationnel à la clé de leur idée, mais si au fond d'eux-mêmes ils ont besoin d'argent et de relations humaine. D'autres abandonnent car ils sentent qu'ils doivent quitter le mode créativité qui les avait propulsés jusque là.  

► Dans les relations amoureuses ou amicales, cela peut se concrétiser par une insatisfaction systématique car le processus de séduction ou l'espoir de se sentir mieux à deux est bien plus gratifiant que la relation elle-même quand elle se réalise. Dans le domaine professionnel, ils ont besoin de nouveaux horizons et pratiquent souvent la  politique de la terre brulée, où ils ne veulent même pas capitaliser sur ce qui les a passionné précédemment. Cela peut poser problème car ils doivent à chaque fois repartir à zéro avec comme conséquence une stagnation ou une régression des revenus financiers.


6 commentaires:

  1. Tout ce qui est decrit plus haut a un corollaire assez grave dans les relations amoureuses. J'ai acquis la conviction que j'etais incapable d'aimer tellement mon point de vue sur l'autre peut être fluctant et mes sentiments parasites par toutes sortes de pensees contradictoires sur la personne qui vont de l'exaltation à l'ennui. Je ne dis jamais "je t'aime" mais "je t'aime à ma façon" qui est une manière d'être sincère et fidèle à la realite.

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement je suis largement capable de dire je t'aime. Par contre me projeter dans l'achat d'un terrain et penser à la construction d'une maison, avoir une vie de famille comme Mr et Mme tout le monde me fais angoisser au possible. Du coup mes couples chapeautent à chaque fois, car les femmes avec qui je me trouve rêvent d'une telle vie plate, ou bien à linverse sont complètement libertines

    RépondreSupprimer
  3. Je me reconnais en certains points de ce qui est cité dans les diverses définition du symptôme, effectivement, l'ennui est un ennemi de taille qui se manifeste par des périodes ou nul motivation n'est à l'ordre du moment. Il y a alors un refus global à toute forme d'activités pouvant avoir un effet réducteur sur l'ennui. C'est paradoxal car je sais qu'en m'investissant dans une activité, l'ennui disparaîtra par le fait même.

    En ce qui me concerne cependant je n'abandonne aucun projet, aucune tâche, aucune avenue dans lesquelles je me suis investi. S'il y a des moments d'exaspération, alors je laisse aller en me disant que je reporterai l'activité plus tard et ça fonctionne.

    Il me faut constamment être occupé. Ce qui donne lieu à des périodes de fatigue, à des périodes qui sont de très près semblable à celles qui sont de l'ordre d'état dépressif et je parle en connaissance de cause pour avoir vécu la dépression dans les années antérieures.

    Du coté relationnel, amoureux, il est difficile pour moi de me prononcer. J'ai eu de nombreuses ruptures amoureuses qui m'ont blessée et sans être rébarbatif à toute forme de relation amoureuse, je prends le temps de connaitre l'autre amicalement surtout en évitant les attentes et en vivant au quotidien une relation amicale que j'ai avec une femme qui pourrait devenir amoureuse. J'apprends à accepter et à ne pas envahir l'être aimé. Jusqu'à maintenant moi aussi, dans un passé récent, je n'ai connu que des femmes qui ne cherchaient que des relations libertines. Ce que je fuis avec véhémence dès que je ressens un tel comportement de la part de l'autre

    RépondreSupprimer
  4. Je me reconnais dans la frustration, tout ce que je fais est motivé par la pensée " là, tout de suite, maintenant" et si une chose doit être reportée au lendemain alors elle n'en vaut plus la peine et je la jette définitivement car elle me rappelle la déception que j'ai eu de ne pas pouvoir la concrétiser au moment voulu. J'écris sur un blog depuis des année tout le monde me pousse à concrétiser ça, envoyer mon ouvrage pour enfin etre publier mais pour moi ce n'est pas possible, d'une part j'ai une insatisfaction totale face à ce que j'écris que j'estime "à chier" et d'autre part car l'idée que ce que j'ai fait sera rejeté et baclé m'est insupportable comme si c'était mon existence, ma vie, ce que je suis, qu'on rejetait. Je me mets la pression sur tout, de la simple recette de cuisine à l'examen, donc je reporte pour me donner "le temps" d'être prete mais finalement je ne fais rien car je me dis " ça vaut pas la peine, je vais me fatiguer pour rien, être stréssé triste, " et là c'est la phase de "légume". Je ne fais plus rien. Au niveau sentimentale, j'ai un schéma qui me fait passer de la sublimation de l'autre à "pourquoi je lui ai dit bonjour ?" et souvent après une rupture je repasse à la sublimation en effacant tout les mauvais aspect de l'autre et je rumine, rumine en me disant que c'était l'être idéal et que je suis la seule fautive. Honnetement je ne me vois pas mariée, je ne vois pas une personne qui pourra vivre avec quelqu'un comme moi, d'aussi instable et exigeante car j'attend de l'autre une loyauté et donc je suis "jalouse"; je deviens très irritable quand mes amis sortent sans moi ce qui m'éloigne d'eux encore plus et me montre que s'ils sont souvent bien sans moi c'est que je ne sert à rien et que mon existence est inutile.. Enfin bref, vie ma vie de TDA/H ... Horrible

    RépondreSupprimer
  5. Je me reconnais dans à 100% dans les symptômes du TDAH. Dans ce lot de symptômes, j'en ai décellé un qui n'est pas explicitement décrit sur le site mais qui personnellement, ruine ma vie sexuelle donc aussi ma vie amoureuse:

    Impossible de s'abandonner à l'être qu'on aime. Impossible pour moi de rester focus même l'instant d'une baise. C'est débandade, c'est le cas de le dire! Une chose me passe l'esprit aux 5 secondes, impossible de jouir sans que je m'y prenne par plusieurs fois.

    Je ne croyais que la plupart de mes problèmes personnelles pouvaient se résumé à une cause, les bras m'en tombe!

    RépondreSupprimer
  6. Je croyais que ça s améliorerait avec l'âge.Hélas! Je suis choyée d'avoir trouvé un champ professionnel qui me permette dhyper focaliser. Donc je m'ennuie jamais au boulot.... mais j'en suis totalement accro. Donc pour survivre, je tombe en mode hypo actif en dehors du bureau... et là je m'ennuie. La relation aux autres c'est pareil, je finis par m'ennuyer et coupe les ponts facilement car trop peu stimulant. C'est une vie de déséquilibre épuisante.

    RépondreSupprimer