Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Symptome N°1 : Déficit d'Attention



1 - Déficit d'attention








         

  
      
C'est le, seul symptôme systématiquement présent chez tous les adultes TDA/H, mais à lui seul il peut entrainer tous les autres. Le déficit d'attention avec ou sans hyperactivité a des implications à chaque minute sur leurs comportements, leurs pensées, leurs émotions puis sur leurs traits de caractères au fur et à mesure qu'ils avancent dans la vie.
► Il s'agit en fait d'une hyperactivité cérébrale entrainant une inconstance de l'attention qui va de la distraction à l'hyper focalisation selon leurs niveaux de motivation et d'énergie. Une flexibilité mentale anormale donc, qui les empêche de se concentrer normalement et durablement sur toutes les tâches du quotidien qui permettent d'avancer dans la vie. Leurs travaux peuvent être ainsi souvent reportés car trop murement réfléchis ou au contraire bâclés.
► La pensée ou l'action en cours n'est jamais aussi intéressante que la pensée suivante (hypo-actifs) ou l'action/parole suivante (hyperactifs/impulsifs), donc c'est une fuite en avant sans fin, un papillonnage cognitif et éventuellement comportemental. On les qualifie souvent depuis la plus tendre enfance de distraits, absents, rêveurs, dans sa bulle, dans les nuages, avec des remarques sur les bulletins scolaires du type "manque d'attention", "peut mieux faire" , ...
► Beaucoup n'apprennent pas de leurs erreurs, certains ont conscience de ce mode de fonctionnement et veulent en changer mais n'y arrivent pas car c'est plus fort qu'eux de par la nature neurologique du trouble et le poids des habitudes ancrées depuis l'enfance. Heureusement la prise de conscience de ce trouble fait souvent émerger de nombreuses solutions que l'on va parcourir sur ce site.
► De par le caractère génétique et héréditaire du trouble, ils sont issus d'une famille où l'un des parents, grands-parents (cela peut sauter une génération), oncle ou tante était atteints du déficit d'attention ou d'autres troubles de l'humeur plus ou moins bien diagnostiqués (dépression, d'anxiété, trouble bipolaire), ou simplement était considérés comme bizarres ou marginaux à l'époque. Une histoire familiale violente ou dysfonctionnelle (avec souvent des abus d'alcool) a pu accentuer l'ampleur du TDA/H et les souffrances de l'enfant TDA/H, qui est devenu adulte et qui lit ces lignes aujourd'hui.
► Beaucoup alternent des phases d'hyperactivité, hypoactivité et impulsivité décrites ci-dessous. Cela peut paraitre bizarre qu'un même désordre neurologique, le déficit d'attention, puisse entrainer, selon les individus ou les périodes, deux symptômes aussi opposés que l'hyperactivité et l'hypoactivité. C'est pourtant la réalité et ceux qui alternent entre ces deux extrêmes en sont souvent désorienté.


55 commentaires:

  1. Apprendre de ses erreurs demande un retour sur soi douloureux.
    La volonté , la rigueur sont un combat de plusieurs années avec des mises à jour régulières :)

    RépondreSupprimer
  2. Depuis longtemps on me dit que je plane .Depuis longtemps j'ai l'impression de vivre hors du temps ,isoler .Mais idées sont bonne, même parfois très bonne ,mais je n'arrive pas à les mettre en axions comme si j’étais le spectateur de ma vie .Souvent je détourne l’axions avec le sentiment que se n'est pas pour moi et que je suis extérieur de l’axions.
    Par moment je me sans seul.J'ai besoin de me plaindre ou de parler de moi pour avoir la sensation d'exister .J'ai l'impression que ma vie deviens mensonges et que le seul moyen d'en finir serai "l'action".Je cherche à me responsabilisé pour mieux vivre le monde du travail.Mais là encore sa ne dure qu'un temps.J'essais de le faire duré avec des histoires convaincantes .Des réalités et des bonne idées.Mais rien de très concret.
    Alors les mot comme "résilience" ou "rebondir" me parle et me donne envie ,qu'un jour j'arriverais moi aussi à vivre un peu plus libre.

    RépondreSupprimer
  3. Enfant on disait que j'ai été un élève sérieux mais trop sage ; limite rêveur alors que je ne l'étais pas ; j'avais seulement un problème avec l'organisation de mes idées. J'ai perdu mon père de façon subite et inattendu durant une adolescence difficile à cause de mon physique et mal comprise par moment. J'ai subi plusieurs licenciement jusqu'à ce que ma santé chute brutalement en pleine conversion professionnelle .
    Puis à 41 ans de façon imprévisible, je suis tombé dans la paranoïa soudainement, l'isolement volontaire inconscient ; puis j'ai commencé à avoir des hallucination auditive puis des problèmes cognitif et cela sans avoir jamais eu ou fait d'excès ou avoir eu d'accident ou de traumatisme.Aujourd'hui rester et concentrer ou mémoriser une action, est un véritable effort alors qu'avant c'était naturel. J'étais sportif ....
    Maintenant,je souffre de maux de tête permanent, de manque de mémoire et de concentration. Je ne vous parle pas des mauvais entretiens avec des professionnels lorsqu'il faut soutenir une discussion logique et soutenue, qui sont pour moi un vrai parcours du combattant,( à voir sur mon visage lorsque j'ai les traits du visage qui se tire lorsque je me concentre car la douleur des maux de tête augmente).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'ai pas seul. Je suis informaticien et je n'arrive pas à soutenir des entretiens professionels. Je les évites au maximum. J'ai aussi ce problème de visage froncer lorsqu'il faut me concentrer pour argumenter. Aurais-tu trover une solution à ce problème?

      Supprimer
  4. bonjours, je lis sur le sujet car on mas dit que jen souffrirais p-e...jai des gros probleme de memoire. vs en penser koi&

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Natasha,

      Les problemes de mémoires ne sont pas tous spécifiques au TDA/H bien qu'on ait des difficultés avec la mémoire de travail (quelques minutes). C'est vrai que le trop plein de pensées pertube le processus de mémorisation, sauf pour ce qui nous passionne. Mais tous les métiers et tous les styles de vie ne réclament pas tous une enorme mémoire, donc adaptez votre vie à cette faiblesse en vous acceptant tel que vous etes. Ceci dit, une bonne higienne de vie et un bon sommeil améliorent sensiblement la mémoire, ainsi que quelques suppléments nutritionnel que vous trouverez sur le site.

      Supprimer
  5. bonjours , moi je ne sais pas dans quel catégorie je me situe car je veux apprendre et j'ouvre plusieurs livres en meme temps (3 en moyennes) je sais ce n'est pas comme ca que je vais apprendre mais j'ai l'impression d'avoir besois de connaissances et de les vouloires de suites et mon problème est que quand je lis mes yeux parcours le livres et ma pensé est souvent ailleure ce qui fais que je mémorise rien ou presque et quand je reprend mon livre je sais plus ou j'en etais et je relis se que j'avais déjà lus ! voila je sais pas si c'st une TDA/H aidez moi SVP !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'a reporté que le fait d'imprimer le site (http://tdah-adulte.org/tdah-adulte.pdf) , de pointer un petit paragraphe au hazard et en le lisant plusieurs fois dans la journée, celà permettait de comprendre sans effort une facette de nous meme ou une solution , puis de changer en douceur un comportement suite à ces lectures. En répétant ce processus tous les jours pendant 1 mois, on évolue dans le bon sens rapidemment.

      Je lis votre demande d'aide ou plutôt de diagnostic ce qui n'est pas dans mes attributions. Je ne peux pas aider tous les gens sur ce blog (sauf question précise), inscrivez-vous plutôt à une rencontre TDAH adulte (http://tdah-adulte.org/rencontres.html) ou une web-conférence (http://tdah-adulte.org/webconfs.html) .

      TDAHment,
      Pascal

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  6. je ne sais plus ou j'en suis. Enfant, j'etais bon eleve, sans probleme, faisant mes devoirs a temps. Jamais de probleme dans mes etudes. par contre, une tendance a avec le temps a faire mes devoirs au dernier moment, et une procrastination grandissante. Enfant, je voulais toujours avoir raison, on m'appelait mr "je sais tout" et ca continue a plus de 50 ans. j'ai l'impression d'avoir une majorite des symptomes TDA sans hyperactivite, mais tres peu des symptomes d'enfant "TDA", puis que j'etais bon, voir tres bon eleve et suivant facilement les cours. Donc je ne suis pas sur d'etre atteint de TDA. pourtant aujour'hui, il n'y a pas plus "bordelique" que moi, je procrastine "a mort", je ne communique pas avec mon entourage et ma femme en particulier, je suis completement enferme dans ma bulle, deconnecte de la realite, aucune consciense du danger (probleme pour mon entourage), je veux plus que jamais avoir raison (meme si j'ai tort) et je pourrai en ecrire encore des tonnes. Je cherche desesperemment un professionnel qui pourrait diagnostiquer ce que j'ai (ou pas). Je ne peux en parler avec personne, surtout pas avec ma femme.
    Alors, TDA? ou fumiste que se fout de tout? honetement je n'en sais rien....
    Je me sens tres seul. Je viens juste de decouvrir ce site que me semble genial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Bon éleve ou mauvas éleve n'est pas un critère, certains enfants TDA/H vont trés loin dans leurs études, notamment s'ils aiment l'école et s'ils n'ont pas de passions autres qui les distrait.

      Contactez l'association de votre pays (http://www.tdah-adulte.org/#association) pour obtenir des adresses de spécialiste qui font des diagnostics TDA/H adulte.

      Bonne chance
      Pascal

      Supprimer
  7. Par ou commencer, ce site est vraiment incroyable, c'est la première fois que je me reconnais entièrement en lisant les symptômes TDA, j'ai 35 ans et j'en soufre depuis mon enfance! a tel point que je veux en finir tellement je suis fatigué de tous ça,

    j'arrive toujours pas a raconter une histoire même la plus simple des histoires à un autre, impossible de lire une page d'un livre et comprendre le tout du premier coup, c'est impossible (même une histoire pour enfant! )
    regarder un film et comprendre tout ce qui se dit est très très très difficile (même si c un film pour enfant!!) des blanc partout partout

    mon orthographe est catastrophique et mon ecriture celle d'un enfant!

    c'est vraiment frustrant pour moi de voir mes collègues évoluer et moi stagner au même poste depuis des années car je n y arrive pas, pourtant je suis universitaire,

    je suis encore célibataire car impossible pour moi de construire une relation avec mon état actuel.

    mais ce qui empire le tout c'est ma timidité excessif (je n'arrive jamais a voir qlq un dans les yeux quand je parle c'est vraiment impossible!!!!!!), j'ai développer aussi qulq toc (vérification que la porte est bien fermé une 10ene de fois) et une phobie social et du bruit .

    enfin j'ai presque tout les symptôme cité du TDA sauf l'hyperactivité (je suis calme moi!)

    et puis aussi ce qui me fait souffrir vraiment, c'est que mon esprit essaye sans cesse de chercher les plus mauvaises chose de mon vécu antérieure et me les faire revivre encore et encore dans ma tête, et de ce fait je ne suis jamais concentré sur ce que je fais.. et je suis profondément triste tout le temps...

    la ou je suis aucun centre TDA existant?
    que me conseillez vous comme méthode , doit je prendre des médicament?

    merci encore pour le créateur du site!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,

      je partage tout à fait ton histoire, pour moi toute activité qui me demande un tant soit peu d'attention est une véritable lutte (sauf pour mes lubies passagères).
      j'ai également un problème de "souvenirs", je ressasse encore et toujours mes mauvaises histoires (sentimentales pour la plupart), et je déprime, je focalise là dessus, et c'est un cercle vicieux.
      je n'arrive plus à avoir de relation amoureuse stable depuis quelques temps déjà.
      Le soir pour m'aider à trouver le sommeil et un peu "destresser" de toutes mes mauvaises pensées, je fais de l'hypnothérapie (écoute de mp3), et les 3/4 du temps ça me calme...

      Supprimer
    2. Bonjour a toi,

      Enfin quelqu'un comme moi. Tout ce que vous dites je l'ai vécu. J'ai 37 ans et je suis tda. Je n'ai pas d'hyperactivité...des fois j'aimerais quasiment avoir cette composante tellement je n'ai pas d'énergie. Quand je suis fatigué je resasse mes echecs (ishhh que j'en ai connu), j'ai tendance à broyer du noir et à focuser sur une chose qui me derange vu que je suis perfectionniste. Souvent c'est en lien avec une personne de mon entourage qui n'est pas comme je voudrais qu'elle soit...je vais focuser sur un detail...ce n'est pas logique mais cest plus fort que moi. Je projette sur les autres ce que je pense de moi...je me compare très souvent à meilleur que moi ce qui ne contribue certainement pas à m'aider. Je suis conscient de tout c'est ça le pire. Si jai de l'énergie ca va mais aussitot que la fatigue se fait sentir ça revient...:(. Depuis 7 mois je suis medicamenté et ça m'aide énormément. Je prend vyvanse 20 mg c'est assez pour moi sinon je fais de l'anxiété. Je prend aussi 5 mg de cipralex...pas trop pour ma part sinon 0 libido. Ce sont de tout petits dosages mais je suis hyper sensible aux medicaments. Le matin lorsque je me leve je dois attendre que ma medoc fasse effet pour me sentir comme une personne normale...joyeux et capable d'être concentré.

      Supprimer
  8. Oh mon dieu!! Depuis que je suis tombée sur ce site, je suis soulagée et paniquée en même temps. J'ai eu l'impression de lire
    mon autobiographie en lisant les symptômes. Je suis donc soulagée d'avoir une sorte d'explication à mes éternels tourments existentiel et, surtout, à ma très grande propension à m'engager dans toute sorte de projets sans jamais rien finir. J'ai toujours pleins d'idées, toutes sortes de motivations, et puis boum, je lâche, je baisse les bras. C'est éreintant et ça me fait sentir comme une éternelle looser.
    Pourtant, je sais que j'ai plusieurs petits talents(genre bonne dans tout mais pas experte dans rien), mais c'est comme si je n'arrivais pas à trouver ma voie. Je sais que je dois d'abord voir un médecin avant de m'étiqueter, mais à la vue des symptômes et aux souvenirs de mon enfance, c'est quasi-sur que je suis TDA. Merci d'avoir mis ce site en ligne. J'aimerais bien trouver une autre façon que la médication pour bien vivre avec cet état. Et j'espère être capable de mettre de coté mon penchant auto-destructeur et mettre en pratique ces bons conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil ! j'ai l'impression que c'est moi dans tes paroles !!!
      Je viens aussi de découvrir ce site où j'ai ENFIN une explication sur ce que je vis depuis des années. Quelque part je suis "normale", ou du moins pas la seule dans cette galère ! :D

      Supprimer
    2. Moi aussi c'est exactement le même ressenti. Avez-vou finalement pu faire un diagnostic ? sans vouloir être indiscrète.

      Supprimer
    3. Soulagé et paniqué. Les termes sont parfaits. J'ai eu les mêmes réactions... et comme le monsieur du site écrivait; je le goût de répondre "pronto" à tous les commentaires, les idées viennent plus vite que les doigts sur le clavier.

      Une explications à nos tourments, pour sûr! ... Il reste plus qu'à faire toutes les démarches pour tenter de se guérir de tout ça.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Mon Dieu j'ai ressenti la même chose. J'aimerais qu'on puisse organiser des groupes de discussion, j'aimerais rencontrer des gens comme moi. Vous ne seriez pas dans la région Nantaise par hasard?
      Bon courage à tous

      Supprimer
  9. Bonjour

    Je me reconnais aussi dans vos messages. J'ai vraiment une envie de faire les choses bien mais je me trouve toujours entrain de réfléchir à rien. J'arrive plus à lire des livres alors que c’était ma passion. Je prends bcp de temps pour faire un travail, je le fais quand je suis sous pression. Je sens ma tête vide et je me sous estime alors que je suis ingénieur. Je ne sais plus quoi faire

    RépondreSupprimer
  10. Salamalekou every body:
    Je suis ce site depuis quelque moi, j'ai meme eu l'occasion d'aller à une rencontre sur lille ou mhaleuresement nous n'étions que trois.Je ne suis pas diagnostiquer TDAH mais je me reconnait dans toute ces facettes decrite ici.Tout ca a commencer aprés l'arret de mon (addiction aux jeu video 3a5 heures par jour et la naissance de mon fils) Je suis allé faire un diagnostic chez la neurologue... (ca a durer 10 minutes avec des questions du genre quelle age j'ai ou j'habite,quelle jour on est ,qui et le president de la république ....) mais je doute fort que ce test soi pertinant?????La carte heuristique rassemble bien tous les elements que l'on peut ressentir. (encore heureux que ces élement n'arrive pas tous en meme temps) c'est déja le foutoir dans la caboche... faut pas demander ??? Aussi non comme astuce pour ma part j'essai de prendre a la rigolade (comme ce coup de déprime actuelle qui finalement et beaucoup moin douloureux qu'avant et je pense que ca ira de mieux en mieux au fil du temps. Par contre ca n'est pas toujours evident a vivre pour mon entourage proche... C'est la raison pour laquelle j'aimerai me faire diagnostiquer.J'ai pour ma part eu deux grand mère depressive, un pere Hyperactif (mais a l'aube de ca 60ainte ca commence a ce calmer ) et une mere hyper nerveuse qui ne sait par parler sans crier!!!! ( Toujours pareil ca commence a allé mieu depuis ca retraite).Il n'y a pas de doute la dessus pour ma part mai j'aimerai en avoir la preuve ecrite. J'avais un moment donner fait une pose dans ma vie ou je faisait 45mn de meditation par jours et 1h de footing tout les deux jours piscine une fois par semaine et coucher a 21h le soir (plus de PC le soir ) et je manger du poisson à dic et dac.J'avais atteint un seuil de bien etre que je n'avais jamais eu auparavant( a l'epoque j'etait seul et j'avais mon fils une semaine sur deux)c'etait toute fois au detriment de ma vie sentimental et amical et familliale. Il me reste a trouver un juste milieu entre tous ca .

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,

    Etrangement je me reconnais dans les symptomes TDAH diagnotises dans cette article. Je suis allee sur votre site ayant conscience que mes oublis sont plus que des etourderies. J'ai du mal a ne pas perdre des objets( mes cles, mon porte monnair, mes ecouteurs...), j'ai un mal fous a rester concentrer dans une conversation, a l'ecole les professeurs me disaient comme inattentiones, reveuses et malgre mes efforts pour ecouter c'etait vraiment dur. Mes parents m'ont toujours dit tete en l'air, maladroite et mon conjoint n'arrive pas a croire que quelqu'un puisse etre autant inattentionee. Dans les conversations ou dans les choses de tous les jours. Au quotidient, j'essaye de m'ameliorer je me concentre mais c'est epuisant et je n'y arrive pas completement. Je ne suis pas une hyperactive mais je peux me reconnaitre dans les troubles de l'attention. Je me sens coupable car en quelque sorte cela me fait sentir nulle, incapable de m'assumer. Je ne suis pas diagnotise comme TDAH mais si oui je le suis, cela apporterait une reponse a mon comportement. J'essaye reelement d'etre attentive dans la vie de tous les jours mais si comme si je ne semble pas y arrive. C'est au prix d'un bon nombres de disputes avec mon conjoint et dans l'enfance des remontrances!

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    Etrangement je me reconnais dans les symptomes TDAH diagnotises dans cette article. Je suis allee sur votre site ayant conscience que mes oublis sont plus que des etourderies. J'ai du mal a ne pas perdre des objets( mes cles, mon porte monnair, mes ecouteurs...), j'ai un mal fous a rester concentrer dans une conversation, a l'ecole les professeurs me disaient comme inattentiones, reveuses et malgre mes efforts pour ecouter c'etait vraiment dur. Mes parents m'ont toujours dit tete en l'air, maladroite et mon conjoint n'arrive pas a croire que quelqu'un puisse etre autant inattentionee. Dans les conversations ou dans les choses de tous les jours. Au quotidient, j'essaye de m'ameliorer je me concentre mais c'est epuisant et je n'y arrive pas completement. Je ne suis pas une hyperactive mais je peux me reconnaitre dans les troubles de l'attention. Je me sens coupable car en quelque sorte cela me fait sentir nulle, incapable de m'assumer. Je ne suis pas diagnotise comme TDAH mais si oui je le suis, cela apporterait une reponse a mon comportement. J'essaye reelement d'etre attentive dans la vie de tous les jours mais si comme si je ne semble pas y arrive. C'est au prix d'un bon nombres de disputes avec mon conjoint et dans l'enfance des remontrances!

    RépondreSupprimer
  15. bonjour, je me reconnais aussi!!!ca me pose de gros problèmes de couple on est sur le point de se séparer.je n'arrive pas a réfléchir a la situation il y a toujours un truc qui me parasite (souvent des chansons qui tournent en boucle dans ma tête...)j'oublie pas mal de conversation des livres que j'ai lu,j'ai du mal a placer les personnages dans les films,je comprend pas toujours l'intrigue.j'ai du mal -je n'y arrive pas du tout en fait)a m'epliquer mes actes a mon chéri ca le met hors de lui il me dit de faire attention de faire des efforts sur ma concentration de faire des actes réfléchis je n'y arrive pas .a chaque fois c'est comme si je me prenais 2 claques tellement c'est évident ce qu'il me dit et je me dit comment je fait pour pas avoir pensé a ça!!!du coup il me dit que j'en ai rien a foutre de nous or c'est pas le cas..je suis paumée

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour,

    Alors comme beaucoup je me reconnais aussi dans beaucoup de "symptômes". C'est très marrant lorsque je le lisais les témoignages et les descriptions j'avais presque envie de pleurer tellement les mots exprimaient à la perfection ce que je pouvais penser. D'autant plus que j'étais persuadé d'être tout simplement nulle, mon estime de moi était largement entamé.
    Petite j'étais une élève moyenne, je faisais mes devoirs écrits parce que je suis assez docile mais dès qu'il s'agissait des leçons ou des poèmes j'avait énormément de mal à me poser devant et me concentrer. Au collège et lycée je passais des heures dans la lune, les yeux dans le vide. Le terme de daydream a retenu mon attention.
    Aujourd'hui ma vie d'étudiante est un vrai champ de bataille et jusque là je pensais que je ne pouvais pas me concentrer parce que je n'était tout simplement pas intelligente .
    J'ai tendance à avoir dix mille projets, vingt mille idées, parfois plusieurs chose en même temps mais je ne mets pratiquement rien en route, je commence, je reporte, j'abandonne et je retente avant de reporter. Comme dis plus haut "l'idée en cours est toujours moins intéressante que l'idée suivante". Je peux passer des heures à cogiter dans mon coin, à laisser mon esprit divaguer, à perdre mon temps surtout.
    Pour ma concentration,je dois relire plusieurs fois une même phrase parce qu'une fois sur deux je vais bâcler une phrase en pensant à autre chose.
    Je n'ai pas encore été diagnostiqué, peut-être que le problème vient tout simplement de moi. Imaginez le drame personnel.
    En tout cas pour l'instant je suis heureuse d'avoir trouver ce site, ça me redonne de l'espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je me retrouve tellement dans votre témoignage... Je suis obligée de me mettre en anonyme car mon profil blogspot est lié à mon ancien blog professionnel, sur lesquels les gens peuvent tomber parfois. Je me trouve dans une profession artistique.
      Durant les études j'ai lutté aussi, j'étais aux arts appliqués et la masse de travaille était importante. Je ne me sentais jamais le courage de m'y mettre après une journée de cours... Et il fallait que je dorme. Je suis beaucoup allée dormir, pour fuir je pense. En plus de ça, j'étais carencée en fer à l'époque, ce qui n'arrangeait rien. Beaucoup de divagation, un mangue de concentration chronique, je finissais mes rendus tard dans la nuit, au pied du mur, sans être satisfaite du résultat. J'ai donc fini au milieu du classement, et je n'ai pas pu aller dans la section que je voulais. Hier seulement, alors que j'ai 30 ans, j'ai écouté France Inter et ils parlaient de l'hyperactivité, et lorsqu'ils ont évoqué le trouble de l'inattention je me suis sentie concernée, puis je suis allée voir ce site, j'ai lu les symptômes, et j'ai pleuré, je n'arrivais pas à m'arrêter. J'avais pourtant vu tellement de psy, même gamine, personne n'a été fichu de déceler ça. Du coup ça a été à la foi un soulagement et puis douloureux. Parce que je voulais croire qu'un jour, j'allais avoir un déclic, car j'ai depuis longtemps l'impression que je ne me suis pas trouvée, que je ne suis pas épanouie dans ma vie..... Seriez vous dans la région Nantaise par hasard ? je cherche à rencontrer des personnes comme moi. Cécile

      Supprimer
  17. bonjour.je suis a la recherche de quelques conseils pour apprendre a gerer mon nouveau collegue de 22 ans que je soupconne avoir un trouble de l attention ecriture lente et enfantine,l impression de n en faire qu à sa tete.ok pour certaines taches,ne les fini pas ou oublie de les faire.horaires difficiles à gerer,difficulté avec l autorité.je constate qu il est contrarié quand sur son visage un petit rictus persiste sur sa joue sous l oeil.comment puis je m aider en l aidant?

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour, je suis un beau jeune homme de 38 ans qui prend Concerta 54 mg depuis quelques mois. Or, le médicament fait effet environ une heure après l'avoir avalé et je suis à mon meilleur les 3,5 heures qui suivent la prise du matin. En pm, la concentration reste bonne, mais un petit effet de neutralité dans mes émotions se fait sentir. Sept heures après ma dose, je me sens plus morose pour un bon deux heures. C'est difficile à décrire, mais je ne me sens pas déprimé ou triste, mais très neutre...peu intéressé... Bon, si je fais un bilan, les effets positifs sont encore bien plus grands que les effets négatifs précités. Toutefois, je me demandais si des gens sous Concerta avaient ce genre d'effet? Devrais-je faire augmenter ma dose? Merci de vos réponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, pour ma part je prend du vyvanse et l'effet dure plus longtemps...jusqu'à 14 heures en théorie. 1 heure 30 après la prise du comprimé le matin je me sent mieux, mon moral remonte et je suis moins apathique et capable de fonctionner. J'ai déjà essayé concerta mais a 54 mg je n'étais plus moi même....bref un changement notable de ma personnalité donc j'ai eu peur et changé avec l'avis de mon médecin. Je semblais ressentir un coup de fouet notable lorsque la médication prenait fin et beaucoup de tristesse revenir. Ça va beaucoup mieux avec Vyvanse.

      Supprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour j'ai 18 ans et je viens tout juste de lire ton commentaire, j'ai étrangement réalisé que nos comportement et nos problèmes d'apprentissages, de compréhension, de troubles d'attention, et d'oubli sont carrément semblables. De plus, on me dit que je suis trop gentil et un peu naïf tout comme toi ...J'ai l'impression de me voir, mais à 28 ans.. voilà je voulais simplement t'annoncer que tu n'est pas le seul et que, tout comme toi, j'ai de la difficulté à vivre avec tous ces problèmes et j,en n,est marre, je veux des solutions et je cherche à changer

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Tout pareil Florian..
      Pour t'aider, je pense que lire les conseils de Pascal, le créateur de ce site, serait déjà très bien.
      La passion pour quelque chose peut aider à rester et t'aider dans ton métier parce que dans ces cas là, on arrive mieux à se concentrer.
      Et tous les deux, je vous conseille quand même de voir un médecin, ils commencent à connaître cette maladie et vous avez peut être autre chose aussi?
      Explorer toutes les pistes, psy, neuro etc

      Supprimer
  20. Bonjour, j'ai eu un trauma crânien léger et depuis peu on viens de me mettre sur le Ritalin car j'étais avant une personne organisée, aucun problème de concentration et de fonctionement..je m'étais posé la question quand mon fils a eu un diagnostique car c'est génétique mais on m'a assurée que non. Est-ce possible que le problème est latent et qu'il ai sorti avec le Trauma? Car je ne me reconnais plus du tout.... Par contre avec le ritalin je vois une différence, je suis plus "focus" comme si on m'aurais assise ...
    Merci de vos réponses!

    RépondreSupprimer
  21. Le TDA se retrouve également souvent chez les personnes diagnostiqué ASPERGER avec un TSA. également une piste a creuser pour ceux qui cherchent des réponses. J'ai consulté pour un TDA qui a été confirmé et on m'a confirmé un ASPERGER au passager. Voilà pour ceux qui cherchent des réponse.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour à tous, je pense me faire diagnostiqué bientôt, j'ai une quarantaine d'années, Je me retrouve comme beaucoup, dans tous les critères et les tests que j'ai effectué sur le net , seul ou avec un proche. Je pense que je suis un bon client pour le TDA, il me tarde de pouvoir mettre un "nom", mais déjà lire les différents troubles cités fait énormément de bien et aussi savoir que l'on est pas seule dans son monde fait du bien. Car dans mon cas, j'ai tendance à m'isoler.

    Mon soucis, le plus handicapant est l'hyper-focalisation, j'arrive à me concentrer uniquement si j' hyper-focalise, pour cela, j'ai un comportement très addictif... Je suis autodidacte, mon entourage me dit "rêveur" et "passionné", J'ai l'impression et même la certitude de pouvoir réussir tous ce que j'entreprends, si je m'y intéresse... (un autre problème...) J'ai 100 idées à la minutes, certaines je les partages à voies hautes pour avoir un semblant de vie social, certaines sont vaporeuses, d'autres constructives que je décortique tellement qu'au final il ne se passe jamais rien et ça c'est en permanence. Mon entourage voit que je suis très habité mentalement et j'ai la sensation que mon cerveau ne s’arrête jamais, j'ai conscience d'une sur-activité mais qu'il m'est impossible de canaliser car inconsistante, la seule manière pour moi, d’être concentré et productif passe forcement par l'hyper focalisation au détriment de tous le reste. Vie sociale, famille, amies, vie professionnel etc... . Je suis créatifs depuis toujours et pour aller un peu plus loin, je dirais que je suis créatif car c'est l'activité qu'y me permet de calmer mon mentale et d'hyper-focalisé sur quelque chose que j'estime indispensable à mon équilibre. J'ai conscience de tout et des conséquences,je me ressasse et décortique tout, mais je reste dans l'impossibilité de changer quoique ce soit. je dors peu, avec des nuits très agités et je dois rapidement hyper-focaliser à mon réveil pour éviter d’être rattrapé par des pensées non constructive et ainsi éviter: l'anxiété, les crises d'angoisses, l'ennuie, voir la dépression. Je suis mon propre anxiogène...

    RépondreSupprimer
  23. bonjour je suis certainement hyper actif, bon longtemps diagnostique maniaco depressif pour la dépression, que faut t il faire prendre des anti dépresseur qui ne regle pas le probleme ou prendre en plus de la ritonine a suivre

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,
    Arrêtée pour probable burn out, je cherche des solutions partout, mon problème numéro 1 actuel étant la concentration. Je faisais beaucoup d'erreurs sur des tâches pourtant faciles et que je voyais tout de suite en me relisant mais le problème est que je n'avais pas toujours le temps de me relire, d'où critiques incessantes.
    Après, je cherche à savoir : stress? TDA? Narcolepsie?
    J'ai changé 3 fois d'orientation avec formations à la clé et nouveau métier mais pas d'expérience . Donc avec des collègues pas très compréhensifs, eux qui plus jeunes sont bien plus expérimentés..papillonnage désastreux pour ma carrière, en fait.
    Tempérament très addictif: quand je lis un roman, s'il me plait, je lis tous les livres de cet auteur et je lis partout sur mon téléphone et tout le temps.
    Jeux vidéos, ça m'a failli un divorce et ( un comble) la très forte désapprobation de mes enfants.
    Quand j'aime un aliment, je ne mange que ça..jusqu'au suivant..etc etc
    J'ai acheté pratiquement tous les livres sur la proscrati nation, l'organisation au boulot, et bien sûr presque rien lu, sauf les premiers chapitres.
    A 13 ans, je fumais un paquet par jour, l'alcool est très mesuré à cause d'alcooliques dans ma famille, le reste, je me connais trop, c'est l'abstinence totale
    Et ben sur , je coupe la parole et n'écoute jamais la conversation en entier, je suis connue pour ça.
    Mais là, comme je suis arrêtée je vais faire le tour des spécialistes pour être sûre de ce que j'ai avec mes symptômes ( (grosse fatigue, concentration,perte d'objets, oubli de ce que je faisais la minute précédente, pas d'équilibre et très grosse maladresse, je fais tout tomber etc : c'est ce que je cherche à expliquer actuellement parce que beaucoup sont liés et ça m'empêche de travailler)
    Pour l'instant je teste la ritaline mais je suis très déçue, très peu d'effets, sauf le premier jour
    Nous sommes le 4/11/2015
    Ceci pour dater un peu les posts
    J'espère que les plus jeunes d'entre vous n'arriverez pas où j'en suis, complètement dévalorisée, malgré un parcours qui témoigne beaucoup d'adaptations et malgré tout de qualités intellectuelles ( je pense que nous en avons tous, inexploitées totalement) mes collègues me voient comme un poids lourd et quelqu'un d'incompétent ( je précise que, tout comme vous, je sais ce qu'il faut faire, et très bien, mais je bloque)
    Et en plus...je parle trop! ( longueur du post)
    Au plaisir de vos commentaires
    Quelle est votre expérience à vous?

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour à tous,

    J'ai besoin de votre aide et de votre expérience, pour savoir si, d'après vous, je suis atteint d'un TDA.

    J'ai 28 ans et, après avoir lu ce site et fait les tests, je pense avoir un TDA sans hyperactivité qui s'est estompé avec l'âge (par rapport à mon enfance) mais qui est encore présent et me pose problème.

    En lisant vos commentaires, je constate, avec beaucoup de peine, que le TDA est très handicapant pour certains d'entre vous, bien plus qu'il ne l'est pour moi!
    Cela dit, ce trouble me gêne énormément dans mon travail (je suis ingénieur-commercial), car je n'arrive pas à me concentrer sur une tâche et à travailler efficacement. J'ai l'impression d'être à 20% de ce que je peux produire, d'où une peur de ne pas évoluer ou de me faire virer.

    Ce qui se passe régulièrement est que je n'arrive pas à "me soumettre à la contrainte d'une tâche" sans me déconcentrer pour générer des "stimulis sans objectifs" (comme décrit sur le site), du genre papilloner sur internet, facebook, des jeux, ou tout ce qui peut me stimuler. Enfant j'avais le même comportement en me noyant dans des jeux vidéos pour m'enfermer dans ma bulle, ou encore en consommant du chocolat de maière boulémique.


    - Pensez-vous que cela ressemble à un TDA ?

    Je me reconnait dans de nombreux autres symptômes
    (Insatisfaction chronique / Ennui&dispersion / Distraction&hyperfocalisation / Procrastination / Manque de confiance en moi et impression d'être rejeté.. etc...)
    Mais c'est surtout cette incapcité à travailler normalement qui me gêne pour l'instant.


    Merci de m'apporter votre éclairage.
    N'hésitez pasà me posez des questions si certains points méritent d'être précisés

    RépondreSupprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  27. Voilà un site qui expliquerais la CAUSE de la provenance des mes défauts. C'est comme ça que je les voyais. Mais voilà, je suis méfiante, envers le site et envers moi-même. Je me demande si ce que je comprends, je le comprends, pour me l'arranger au plus juste, comme le dirai Adrien. (Putain d'Adrien !). Ce mec arrive très bien à insinuer le doute chez les gens!. En effet il semblerai que me cacher derrière un trouble, une maladie, me conforterais dans l'estime de moi-même. En gros se serai moins ma faute, car il ne s’agirait pas si d'un problème de fainéantise. Bref, il faut que je pose la question. Mais quand même admettre que j'ai ce trouble, ne m'arrange pas pour autant. Toute ma vie j'ai cherché à prouver, à justifier, à démontrer que j'étais normale. Or, si j’admets ce diagnostic, j’admets ma différence. J'admets que jusqu'à présent j'ai eu tord sur pas mal de points. Il est vrai, que je me suis rendu compte que je ne pouvait plus me battre contre ma nature. Mais est-ce que ma nature peut me permettre d’être une bonne mère ? Je sais pas. C'est comme si, je marchais à contre courant, dans la même direction que tout le monde, et que je décide d'un coup d'un seul, d'aller dans son sens et prier Dieu que ce soit la bonne chose, car à ce moment là, c'est moi toute seule qui aura cette responsabilité. Et la finalité consiste à aller quelque part où il n'y a pas la majorité -rassurante. Ce choix me poserai moins de problème si il ne s'agissait que de moi -sans mes enfants. Or, je ne compte pas, déléguer la tâche de les éduquer ou plutôt de les accompagner à quelqu'un d'autre, parce que je suis persuader, qu'il y a qqch d’exceptionnelle pour eux de grandir à mes côtés. Même dans mes moments de tourments...

    RépondreSupprimer
  28. EST IL POSSIBLE DE COMBINER TDAH ET HAUT POTENTIEL? EN AYANT UN QI MOYEN?

    RépondreSupprimer
  29. Je suis aussi atteint du TDAH mais je possède seulement des problèmes de mémoire instantanée, ma mémoire sur le long termes et en revanche excellente.J'ai des problèmes j'essai de m'expliquer tous ce qui m'entours par des explication logique pouvant même être scientifique... J'aimerai seulement savoir si mon problème d'explication est normal ou pas ?

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. Je suis sidéré. Je me reconnais à 100% dans le TDAH. C'est une révélation pour moi. Sauf que tout ça c'est bien beau mais ça ne reste que paroles, écrites et lues. Et les paroles, si c'est comme les idées... Je suis bien placé pour dire que les idées sans répercussions dans le concret ne mènent nulle part. D'ou ma question : comment peut on avoir un diagnostique solide, avec un ou des médecins, imagerie cérébrale à l'appui... ?

    RépondreSupprimer
  32. bonjour, je me retrouve dans certaines explication.Je me rend compte que j'ai des problemes sa m'arrive de plus en plus souvent et je m'en rend compte surtout au niveau professionnel, pour la 1ere fois je me retrouve ane pas etre aller au travail du a une mauvaise comprehension avec mon superieur. Sois il ma pas donner les infos sois mon cerveau ne la pas prise en compte car ne me souviens pas de la facon que lui me dit me l'avoir dit.

    RépondreSupprimer
  33. Mary écrit :
    Finalement il y a très peu de dialogue sur ce site, car ceux qui laissent des messages ne signent que rarement, même pas avec un pseudonyme :-(
    Des monologues ... et presque personne ne prend le temps de prendre un pseudonyme, comme c'est l'usage sur les autres sites.

    A croire que la TDAH les touche presque tous directement ou indirectement (par une personne de son entourage) :-)
    Merci à ceux qui prennent au moins le temps de se relire avant de poster leurs messages. C'est que tout n'est pas perdu et qu'il y a de l'espoir d'améliorer leur propre TDAH :-) ou celui de son proche ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Mary je pensais celà exactement; perso après une vie d'épreuves(j'ai 66 ans!) comme cité par toutes les personnes qui témoignent ici j'apprécie de pouvoir répondre à quelqu'un et de savoir enfin que je ne suis plus seule. J'ai appris beaucoup ici sur ce site (alimentation,médecine naturelle,ect..) et depuis ma retraite il y a 1 an j'ai enfin pu "structurer ma vie" ce qui est très important pour nous et éviter les confrontations avec autrui ce qui est très destructeur pour nous .Je souhaite à tous ceux qui sont plus jeunes "la force et le courage" de se faire aider par plusieurs thérapies naturelles, la réforme de l'alimentation, les heures de sommeil a respecter, et les conseils prodigués ici; ne plus attendre!

      Supprimer
  34. J'ai 57 ans. Il y a 10 ans que je coule, que je me déconstruis métodiquement avec une minutie presque masochiste... passions, projets, envies, vie de couple, motivations, rêves... tout est à sec aujourd'hui. Depuis 6 ans je souffre d'insomnies chroniques, me bourre de cocktails de somnifères et mélatonine + compléments douteux prescrits par mon psy au gré de ma descente aux enfers. Je ne dors que 2 ou 3 heures par nuit. Complètement K.O. je lutte comme un titan - sport, vie sociale de force, travail coûte que coûte, semblants de plaisirs - tout en continuant inlassablement ma déconstruction. Je ne sais plus comment trier. Par où (re)commencer une Xème thérapie. Mon psy vient de faire jaillir le Sésame "TDHA" de son chapeau de magicien. J'ai découvert ce site ce week-end. Tout correspond. Mais je ne gère plus le tsunami... S.O.S. !

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour

    J'ai 27 ans je pense que je suis atteint de TDA . Ça me bouffe la vie.

    Quand, je lis, je saute des lignes pour aller plus vite. À la fin de la page je ne sais pas ce que j'ai lu. Je n'arrive pas à finir un livre.

    J’arrive dans une pièce de mon appartement, mais je ne sais plus ce que je suis venu y chercher. Et quand je me rappelle et que je retourne à ma place j'ai oublié l objet.

    Je recherche des stimulations fortes dans ma vie sexuelle.

    Ma vie sociale est difficile
    J’ai du mal à fixer longtemps mon attention quand quelqu’un me parle. J'entends sans écouter. Et j'oublie ce qu'on me demande où ce que l'on m'a dit.
    J’ai tendance à finir moi-même les phrases de mes interlocuteurs.
    Quand les autres me parlent d’eux, j’ai tendance à oublier très vite ce qu’ils m’ont dit, ce qui ne facilite pas ma vie sociale ce qui m'a value une séparation récente.

    Ma mémoire à court terme est défaillante.

    Je resasse souvent mes erreurs .

    J'ai besoins de savoir comment les choses fonctionnent par des explications logiques ou scientifiques

    Mes passagers n’aiment pas ma façon de conduire en voiture, qu’ils jugent peu rassurante.

    J'aime tricher pour finir plus vite et il m'arrive de mentire quand je raconte une histoire

    J’aime bien planifier mes activités, organiser à l’avance ce que j’ai à faire. J'aime faire des listes.

    Je jette facilement, je n’aime pas m’encombrer d’objets. Place nette. Je préfère vendre.

    On me reproche d’avoir des comportements immatures 

    Quand je commence à manger quelque chose de bon, je n’arrive pas à m’arrêter. Surtout des sucreries.

    Je suis maladroit dans les gestes de la vie courante. Je casse beaucoup de choses. Et je donnes des coups sans le vouloir.

    J’ai choisi un travail stressant militaire
    J’ai du mal avec les tâches répétitives, même très simples (recopie, tri) ; je finis par m’emmêler et tout mélanger.
    Problème de compréhension avec mes collègues, j'écoute les consignes à moitié.j e fais beaucoup d'erreur d'inattention

    Je suis très sensible aux chatouilles.
    Savoir qu’il y a trois miettes de pain dans mon lit suffit à m’empêcher de dormir.
    J'ai toujours l'impression d'avoir les mains sèches et il a des matières que je détestes touchés ( papier poncer, lime à ongles).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et pour ajouter quelque chose à cette longue liste (et ne pas oublier de rire de temps en temps!) moi je faisais tout cuire à feu VIF et à gros bouillons,les légumes et les pates étaient trops cuits,je passais à autre chose et quand je revenais.. maintenant j'ai appris à mettre la plaque électrique sur 4 au lieu de 6 ,de rester près, ça n'est pas grand chose mais arriver à gouverner ses gestes sans brusquerie c'est déjà beaucoup ! je roulais comme une folle , j'ai appris ... j'ai tout appris toute seule mais ça a pris très longtemps ,j'apprends enfin à être posée et pourtant mes 27 ans sont très loin derrière moi! Cependant les rapports avec les autres restent très compliqués , je dis toujours:" je n'ai pas les clés, je ne connais pas les codes de ce monde "je ne sais jamais si ce que j'ai dit c'était bien ou pas. Nous sommes peut-être des extraterrestres!

      Supprimer
  36. Bonjour, un témoignage de plus, à chaud, pour dire qu'en découvrant ces "catégories" de TDA/H, je me reconnais tellement... Pour ma part, je suis un mélange des trois, mais à dominante inattention (je suis un homme pourtant) et impulsivité (quand même, oui ca aussi je correspond bien...). Ca me fait un bien fou (a chaud encore une fois) de voir que tout ce que je ressens, ou tout ce qu'on me rapporte de mon comportement est décrit ici, et de voir qu'apparemment il existe des moyens d'en sortir.
    Merci en tout cas d'écrire tout ca. Je me replonge dedans :)

    RépondreSupprimer