Quest-ce que le TDA/H chez l'adulye

Le Blog associé au site www.tdah-adulte.org (+ ebook PDF) : Méthodes d'épanouissement - Espace d'échange Francophone sur le TDA/H adulte (Témoignages, Solutions, ...)

Satisfactions, remarques et propositions pour le site www.tdah-adulte.org

Vous pouvez indiquer ici la satisfaction que vous avez éprouvé à la lecture de ce site, mais aussi vos remarques et propositions d'amélioration à propos de ce site sur le fond et la forme qui pourront le faire évoluer

102 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je suis une TDAH adulte diagnostiquée à l’étranger il y a 9 ans et cotre sîte est le mieux conçu que j’ai visité.

    Tout ce que vous dîtes est vrai et explicite. Et cela fait plaisir de voir qu’il y a d’autres TDA qui sont malgré tout heureux et positifs !

    Merci beaucoup , Bonne continuation à vous

    Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour a vous,

      J'ai recu le diagnostique TDAH en 2010 et je peux vous dire que de vivre pleinement sa vie et être heureux existe, il sagit seulement de vouloir et de se prendre en main et de s'entourer de gens positif et qui croient en nous... Un bon suivit et de bon outils

      Geneviève :)

      Supprimer
    2. J'ai reçu le diagnostic à 55 ans, soit il y a quatre ans. Tout est devenu clair et limpide avec ce site et j'en suis très reconnaissante aux fondateurs pour leur énorme travail. Ma vie a changé au niveau professionnel et personnel grâce à la médication que j'accepte maintenant avec sérénité. Bravo!

      Lulu

      Supprimer
    3. Bonjour, j'adore votre site que je consulte quotidiennement pour ses documents audio notamment. Malheureusement certains très utiles ont leurs lien désactivés. Ce serait formidable si vous pouviez les réactiver. Un grand merci d'avance.
      Merci et encore bravo.

      Supprimer
  2. Je suis vraiment très impressionnée par ce site. C'est la première fois que je lis une description aussi juste, détaillée et complète du TDAH, rien ne manque. L’auteur soit avoir un sens de l'observation, de l'écoute et d'introspection incroyable.

    J'ai découvert ce site en tentant de trouver, pour la nième fois, un texte qui appuierait mes dires lorsque j'essai (en vain) d'expliquer certains de mes comportements à mon entourage

    Ce que est décrit, c'est moi, c'est mon quotidien, dans les moindres détails.

    Bravo... et merci!

    Kristine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'ai reconnu beaucoup d'éléments de mon quotidien. Je prends rdv chez un neurologue dans la semaine prochaine.
      Merci beaucoup pour ce site. Que Dieu vous bénisse!

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Je viens de parcourir votre site, et je le trouve juste exceptionnel ! Mon psy me l’a conseillé cette semaine, ayant diagnostiqué chez moi un trouble du déficit d’attention, sans hyperactivité. J’ai d’abord été sceptique par rapport à ce diagnostic, car enfant, je n’ai jamais eu de souci, ni dans ma famille, ni au niveau scolaire. J’ai toujours été bonne à l’école, aucun souci pour faire mes devoirs, etc. Et d’un calme (apparent..) épatant ! Et encore aujourd’hui, je pensais que mes problèmes de concentration étaient liés à autre chose.

    A la lecture de votre site, je réalise pourtant que tous les petits maux qui me pourrissent la vie depuis longtemps (humeur labile, manque de confiance, problème de concentration, ennui dans mon job où je dois traiter de gros dossiers qui demandent beaucoup de concentration, l’impression de ne pas être présente quand les gens me parlent, même les crises d’hypoglycémie ou le fait que j’ai des vertiges suite à des « oublis » de respiration, etc) rejoignent ce trouble et que mon psy (qui me connait depuis presque 2 ans) n’avait sûrement pas tort de poser ce diagnostic... ;o)

    C’est quelque part rassurant de pouvoir mettre un mot sur ces différents maux…

    Je vais donc continuer à prendre connaissance de vos riches conseils, et m’inscrirai avec intérêt à vos vidéo-conférences !

    Merci pour ce site !

    Gabriela

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Félicitations pour ce site très instructif et très complet.
    Je voudrais juste signaler que la version pdf du manuel d'auto-coaching n'est pas accessible.
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je suis tombé sur votre site grâce à ma curiosité sur le mal qui me touchait.
    Votre site m’a fait tellement de bien, j’ai dévoré tout ce qu’il contenait.

    J'ai enfin la réponse au mal qui me rongeait, dans pratiquement tous ce que vous avez écris je me suis reconnue. Cela faisait des années que je cherchais à connaitre les causes de mon comportement, j’ai lu pas mal de livres, vu des sites, vidéos (notamment sur la psychologie, psy cognitive, développement de soi coatching, PNL, sophrologie, organisation, ect ect...tout en cherchant à améliorer mon comportement qui me désespérer quand SOUDAIN je tombe sur votre merveilleux site qui en quelque minutes m’a fait réaliser la cause de mon malheur.

    C’est rassurant de savoir qu’on est pas la seule.
    Grâce à vous je sais de quoi je souffre. MERCI MILLE FOIS.
    Je ne sais pas si vous êtes croyant, mais que Dieu vous guide et vous protège.
    Je ne vous connais pas, mais j’ai un élan de sympathie pour vous et vous respect pour ce que vous faite.

    Encore une fois Mille merci et je vous souhaite sincèrement le meilleur.

    Lynda

    RépondreSupprimer
  6. J'étais tombée sur votre site il y a quelques mois, nous avions même échangé quelques mails... J'ai finalement pu voir une neuro-psychiatre dans un hopital parisien qui a confirmé ce diagnostique. Je vais bénéficier d'un traitement à la rentrée.
    Je ne vous remercierais jamais assez d'avoir pu me permettre de mettre des mots sur mes maux et de m'avoir ouvert une porte pour l'avenir, que je redoute un peu moins à présent. Je ne suis plus dans le brouillard, je sais ce que j'ai, et c'est merveilleux, car je vais pouvoir mieux avancer et petit à petit, avec de l'aide et du travail, me construire la vie que je souhaite, me libérer de cette anxiété et de cette frustration qui me pourrissent de plus en plus la vie depuis quelques années!!
    Alors merci merci merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Crystal

      Il est vrai que cela commence à m'impressioner le nombre de gens qui témoigne ce trouble.
      J'ai cru lire, dans tes écrits, que tu as rencontré un neuro-psychiatre; est-il plausible de m'expliquer comment as-tu procéder? Car, moi, depuis 2010 je marche, mon psychiatre, lui, préfère me donner des médicaments dangereuses comme le risperdal/dal, lepticure..., qui a empiré la situation d'ailleurs, au lieu de me faire diagnostiquer.

      J'aimerais pouvoir, enfin, retrouver une solution avant mes examens du mois de septembre sinon je n'arriverai pas vraiment à me concentrer sur les devoirs, et cela m'inquiète, puisque je pense à tellement beaucoup chose en révisant (tu peux le comprendre si tu as les mêmes symptômes), du coup rien ne rentre.

      J'ai essayé la méthode de Pascal qui n'a bien fonctionné, néanmoins.

      Espérant que j'aurai une réponse, de ma demande envers toi, si tu peux bien sûr, le plus possible.

      Mes salutations les plus distinguées!

      Joey Ligther

      Supprimer
    2. Bonjour Crystal,
      Je suis également interessée par le nom et l'adresse de ton neuropsychiatre, car je dois effectué des tests de mémoire.
      Un petit ou grand mot concernant Pascal que je trouve formidable,le mot qui me viens a l'esprit is "dedicated" et "generous".
      Grace à lui j'ai pu mettre des mots sur mes maux et j'avoue qu'a chaque fois que je relis certain de ces commentaires cela me donne de l'esperance pour l'avenir.

      Voici deux liens qui peuvent donner certaines explications pour les origines et qui réconfortent néanmoins même s'il n'y a pas encore de certitudes absolues ou de traitement veritable sinon celui de se connaitre.

      http://www.enfant-encyclopedie.com/documents/AshersonFRxp1.pdf

      http://rms.medhyg.ch/numero-266-page-1932.htm

      J'espère avoir une réponse rapide (non pas parceque je suis tdah :p! donc pressée mais que cela devient une urgence!) merci d'avance

      à bientôt.

      Supprimer
  7. Bonjour les autres :-)

    Je suis tombé sur quelques témoignages en expertisant la toile.

    Ici: http://www.tdah.be/vifl'express.pdf

    Tâche que cela vous aidera!

    Joey Lighter

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    J’aimerais vous faire savoir que j’ai été très touché par votre site. IL est une invitation au TDA à s’épanouir malgré leur handicap et non un encouragement à essayer de suivre la file.
    Votre site est un des rare site qui ne considère pas le potentiel des TDAH comme limité. C’est un baume sur une blessure.

    Je veux simplement réussir ma vie. J’espère avoir un jour une carrière et un cercle social ou HP et TDAH ne seront pas d’occasion.

    Votre site invite à l’épanouissement et non à la simple fonctionnalité. C’es pour cette raison que je voudrais vous encourager dans votre beau projet. Je suis certaine qu’il a une influence significative dans la vie de bien des gens.

    Je vous remercie de votre travail et vous félicite pour la bonté de votre initiative.

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour et merci.

    J'ai étais très surpris, de voir enfin des mots sur des pensées.
    Tout se que je voulais exprimé est écris et traduit dans se site.
    Enfin des moyen pour mieux vivre.
    Merci encore.

    RépondreSupprimer
  10. merci bcp mr pascal, j'étais au courant de mon tda car mes fils ont été détectés tda par un pedo psychiatres (il est vrai que je me revoyais et ressentais enormément de choses comme mes garçons peut être un peu plus le grand l'impression de me sentir tellement proche d'eux de comprendre mieux que quiconque ce qu'ils ressenttent...)et compte tenu que c'est héréditaire je ne peux nier se syndrome chez moi. merci donc non pas de m'avoir fait découvrir le syndrome chez moi mais de nous apporter un éclairage nouveau et très clair sur ce que nous sommes,(nous vous devons une fière chandelle, ça c'est pour l'éclairage,(rires!!!) et merci parce que vous avez été bien plus loin en nous apportant des vrais solutions plausibles et naturelles. nous allons donc pouvoir essayer par touches et voir ce qui nous réussit le mieux parmi les nombreuses solutions que votre ouvrage a permis de compulser.Nous n'en sommes qu'au stade de la découverte,(je dis nous parce que je parle aussi au nom de mes enfants et de moi même et probablement d'autres bloggeurs)si même donc je ne sais pas où ses solutions vont nous conduire elles parraissent aussi vraissemblables que tous les symptômes décrit en parallèles c'est donc l'espoir d'une vie nouvelle qui s'ouvre grace à votre travail alors au nom des miens mille mercis

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Pascal,

    Ce site est "Le" site de référence, merci d'avoir pris de ton temps. Je propose d'installer un forum au site, les newsgroups sont trop compliqués pour le tdah lambda et je suis sur que beaucoup de tdah ne vont pas aux groupes de paroles pour des raisons évidentes.

    Un forum en phpbb où tout les tdah peuvent converser et qui deviendrait la référence. C'est facile à installer et je peux t'aider si besoin.

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour la proposition mais il existe déjà un forum pour adulte TDAH : http://fr.groups.yahoo.com/group/TDAH-ADULTES/ . Je prefere garder ici simplement cette notion de blog ou il y a moins de messages mais ils sont de fait plus accessibles et seront progressivement classés par Theme (symptomes, témoignages, thérapies, médicaments, hygienne de vie, etc.).

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir,
    Tout d abord je tiens à préciser que j'ai été diagnostiqué tda/h par chance pour plusieurs raisons je dirais car:
    - j ai décidé d aller voir un psychiatre au hasard qui avait fait sa thèse de fin d étude sur le sujet.
    Des la première séance, ce psychiatre m à oriente vers un psychiatre spécialise dans le traitement de ce trouble et parallèlement m à mis sous traitement médicalisé pour réguler mon humeur.
    - ce psychiatre habite dans la même ville (Paris) et me dirige vers un spécialiste de l hôpital saint Anne qui dirige les recherches sur le sujet
    - il me fait m entretenir avec une psychologue qui effectue sa thèse de recherche sur le tda/h pour confirmer définitivement le diagnostic et savoir si je veux contribuer à la recherche
    - le diagnostic est confirmé et je suis désormais sous traitement quotidien et ma vie a littéralement changée dans le bon sens du terme.

    Désormais je vois mon psychiatre spécialisé dans le trouble du tda/h tous les 3 mois (au départ tous les mois-je suis sous traitement depuis juin 2012).

    Nos entretiens se construisent à base d'échanges traditionnels que l on a avec son psychiatre mais je tiens particulièrement à vous remercier pour votre site car depuis l origine de la suspicion du diagnostic du tda/h, il n'a cessé d alimenter ma réflexion et de me documenter.

    VOTRE SITE EST VÉRITABLEMENT UNE MINE D'OR, UN TRÉSOR INESTIMABLE pour les gens comme nous...excepté qu'il me maintient éveillé tard le soir alors que je devrais dormir:-) (et oui, je commence à connaître vos conseils par cœur!)

    De plus, je fais sans cesse des découvertes et la dernière en date est les livres audio qui, accompagné de soins REÏKI sont idéals pour m endormir...et je ne manquerai pas de vous faire un retour s expérience car ceci est tout récent.

    Pour tout votre travail, encore merci.

    JR

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour à toutes et à tous, je suis un hyperactif de 52 ans, qui s'est "auto-diagnostiqué" seulement depuis cette année. J'ai passé toute ma vie d'adolescent et d'adulte sans le savoir. J'ai vraiment l'impression de renaître! Ce site est exceptionnel et m'aide énormément pour apprivoiser cette caractéristique unique. Merci de tout coeur :-)
    Pierre

    RépondreSupprimer
  15. un grand bravo aux créateurs de ce site
    vraiment très détaillé, complet avec des exemples

    je viens de prendre le temps de quasimment tout lire et je me suis vraiment reconnue dans énorement de symptomes

    ca ma permit d'avoir des réponses sur certains choix que j'ai pu faire dans ma vie ou sur mon comportement, mon attitude ou ma facon d'etre

    je sais que bcp de gens me trouvent bizarre ou ne me comprennent pas et bien honnetement je m'en f...

    qu'est ce qu'on s'ennuieraient si tout le monde était pareil...

    encore merci à ceux qui ont pris le tps de mettre ça en ligne et bon courage à ceux qui cherchent des solutions

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour,
    j'aimerais bien avoir des conseils de mamans qui souffrent elles aussi du TDAH. Comment gérer une famille lorsque l'on est submergé par son propre manque d'organisation? ...et que le mari a lui aussi beaucoup de ces symptômes, mais qui ne le font pas souffrir autant que moi, mais qui ne peut pas m'aider non plus?

    Je suis présentement en attente de mon diagnostique (qui risque très, très fortement d'être TDAH). J'ai 2 enfants de 1 et 2 ans, aux études supérieures et chômeuse.

    À chaque fois que j'oublie/brise/trébuche/brûle/renverse quelque chose, j'ai cette rage et cette culpabilité qui ne cesse de croître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, moi aussi je suis maman à la maison, 33 ans, deux fillettes de 4 et 2 ans.
      À présent que j'ai découvert ce site, je comprend que j'ai toujours été tda ( je suis sur une liste d'attente pour l'évaluation psychiatrique) mais c'est sûr que depuis que je suis devenu mère, je me sens encore pluse dépassée que jamais par ce trouble, d'autant plus qu'il a des répercussions sur les gens autour de moi.

      Mais le simple fait de le savoir maintenant (c'est ma mère qui m'a mis la puce à l'oreille) est un soulagement énorme. Je commence à comprendre plein de choses. Les morceaux du casse-tête prennent peu à peu leurs places et la culpabilité qui a toujours pris une place si importante dans ma vie commence à s'estomper au profit d'une auto-compassion grandissante et ça, ça n'a pas de prix.

      Courage à toutes et tous et vivez l'instant présent!
      Merci Pascal!!!!!

      Émilie (Montréal, Québec)

      Supprimer
  17. ce qui serait interessant et qui encouragerait plus la lecture de votre site «http://www.tdah-adulte.org/» serait que le tout soit divisé en plusieurs pages. le fait que tout soit sur la meme longue, longue page, est un peut décourageant à lire. Votre site me semble tres interessant, instructif et semble contenir énormément d'information tres utile pour le tdah, mais du à la longueur et l'entassement de toute l'information ca devient un downer, mais ce n'est que mon opinion. Il est egalement vrai que construire un site du genre demande enormément de travail. félicitation pour votre travail et l'énergie investi.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,

    Je suis maman aussi et je viens d'être diagnostiquée TDAH. Mon copain est TDA et nous commençons un suivi ce mois-ci pour notre garçon de 6 ans qui a les symptômes. Je ne peux pas encore donner de conseils car je suis à essayer de trouver des solutions pour rendre notre vie plus facile. Je vie beaucoup de désorganisation, d'impulsivité, ce qui est très difficile avec des enfants. Je comprends cette rage et cette culpabilité. Il est important de ne pas se laisser aller à la permissivité pour se déculpabiliser car c'est un cercle vicieux. Ce qui m'aide parfois est la méditation.

    RépondreSupprimer
  19. Merci. Bravo. Merci. Bravo. Merci++. Bravo++. Merci+++. Bravo+++. Et encore Merci.
    Je suis un homme de 35 ans. J'ai découvert que j'avais un TDA à 33 ans en lisant un journal gratuit dans le métro. Ils avaient publié sur une page un article paru dans Le Monde "ces adultes en souffrance..."(un truc du genre). J'ai commencé à lire l'article comme j'aurais lu n'importe quel autre article... sauf que ligne après ligne j'avais comme des révélations. Je l'ai lu et re re re lu. J'en revenais pas que mon "mal être général" n'était pas lié à 100% à ma personne, mon histoire... bref qu'il s'agissait a priori d'un syndrome et que j'étais pas le seul et que mieux encore on commençait à savoir le diagnostiquer. J'ai fait un test en ligne qui s'est avéré un vrai succès. J'approchais les 100% de réussite :)
    Je vous fais grâce de toutes mes démarches depuis 2 ans ainsi que mes premiers antidépresseurs depuis peu. C pas mal mais pas parfait. Comme très bien expliqué dans ce site j'ai clairement ressenti une perte d'inspiration à entreprendre. D'un côté j'ai souffert d'avoir rêvé et entrepris partiellement trop de projets dans ma vie. Mais d'un autre côté être "une larve décérébrée" ne me réjouit pas trop... Donc merci pour cette confirmation. J'ai identifié qu'il y avait apparemment une catégorie d'antidépresseurs plus adaptée. Je vais en parler à mon généraliste.

    Je vous remercie tout particulièrement pour m'avoir expliqué pourquoi 3 mois avant le baccalauréat j'ai décidé de ne plus prendre les cours ni de faire mes devoirs, ni les révisions :D => Impulsivité destructrice. Idem avec certains de mes projets professionnels récents. Bref. MERCI.

    Également je trouve tout particulièrement très réussie la tentative d'explication des 3 types élémentaires du TDA/H adulte. Personnellement je me retrouve dans une combinaison des 3 à savoir Déficit d'attention, Hyperactivité et Impulsivité.

    C grave docteur ? :)

    Ah oui également j'ai pris conscience du sentiment "d'imposteur". Un grand merci pour cela car je pensais pas que c t lié.

    Également mon côté "trop gentil" (dû à une dévalorisation permanente)...

    Pffff faudrait que je mette tout ça à plat, noir sur blanc pour témoigner, et apporter ma pierre à l'édifice...

    Merci Pascal ;-)

    PS: Je pense rejoindre une réunion d'un groupe local soon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai fait pareil que toi, chaque élément je 'lai rattaché à un bout de ma vie ou a une voir plusieur anecdotes, avec ce tout on reconstitue l'histoire mais je ne sais pas si comme moi, certains ont eu des doutes et se sont dit "mais nan je n'ai rien, je cherche juste des salades à me raconter?" Je trouve aussi scandaleux qu'en france on soit sur des trucs freudiens et les troubles comme ça, on n'en parle pas suffisamment. Surement parce que l'esprit des psychiatres n'est pas tda/h et donc pas suffisamment "ouverts et nébulisant" pour réussir à comprendre tout ce sur quoi ce trouble va avoir un impact. Il n'y avait qu'un TDA/H pour réussir à parler du TDA/H.

      Supprimer
    2. J'aimerais tout de même soulever un problème: cet article est intéressant, certes, mais on y retrouve TOUTES les composantes des troubles psychiatriques liés à l'humeur (ce qui en fait un sacré paquet, il faut le reconnaître).
      Par exemple, j'ai été diagnostiqué comme ayant un trouble de la personnalité, Schizoïde pour être précis, et j'avoue me retrouver dans une très grande majorité de choses dites ici. Bah oui, parce qu'on commence à parler d'un déficit de l'attention entraînant une sensation d'un flot de pensées difficiles à contrôler, débouchant sur une Hyperactivité ou hypoactivité (2 opposés donc). Face à cette activité, certains établissent des parades allant encore une fois dans un sens ou dans l'autre. Au final, on se retrouve rêveur à tendance impulsive (quand il s'agit de décompenser), mais devenant très organisateur et méthodique, quand il s'agit dès lors de compenser. En bref, un manichéisme en constante fluctuation, ce qu'est tout simplement l'être humain.
      Et pour finir, on se rend compte que la comorbidité lié à ce trouble amène tout un tas de trouble mentaux (liés à l'humeur pour la plupart), qui devraient en fait siéger sur le trône de l'arborescence des troubles (en gros un TDA/H est un symptôme de ces autres troubles et non l'inverse) - encore que, ce serait plutôt aux névroses et aux psychoses (des trucs freudiens quoi) d'être le couple originel de cette arborescence (mais là ce n'est que mon point de vue).

      Pour conclure, je ne doute pas de la bonne intention de l'auteur; il veut aider. Mais pour cela, il faut tout de même ne pas s'éparpiller dans une description d'un syndrome. Ici, nous avons juste l'impression qu'il traduit les bases de fonctionnement, plus spécifiquement des gens ayant tendance à l'introspection (et donc à l'analyse consciente ou inconsciente de leur pensées), et sinon, de manière large, de tout être humain.
      Pour preuve, même un de mes amis (rencontré en HP) et qui est schizophrène, a cru tout d'un coup qu'il souffrait en fait de TDA/H. Je lui ai conseillé de surtout écouter son psy.

      Supprimer
    3. Merci pour votre message qui pose un problème important. On peut en effet se retrouver au confluent de plusieurs troubles et c’est à un professionnel de sante de déterminer quel est le plus important (pour sa survie et celle des autres) et le plus facile à traiter. Un psychiatre que je connais m’a dit que la 1ere question qu’il se pose est de savoir si la personne en face de lui ne serait pas schizophrène car c’est un trouble à risque qui nécessite des neuroleptiques particuliers. Pour le trouble Schizoïde, je n’en ai pas parlé sur le site donc je fais ci-dessous copier coller du diagnostic CIM :
      • de la froideur émotionnelle, du détachement et de l'affection réduite ;
      • une capacité limitée d'exprimer des émotions positives ou négatives à autrui ;
      • une préférence marquée pour des activités solitaires ;
      • peu ou pas d'amis proches et manque de désir d'établir des relations amicales ;
      • de l'indifférence à la critique et aux remarques ;
      • un manque de plaisir dans la pratique d'activités ;
      • de l'indifférence envers les normes et conventions sociales ;
      • une préférence pour l'introspection (rêve lucide dans des cas extrêmes) et l'imagination ;
      • un manque de désir d'accomplir des expériences sexuelles avec autrui.

      Cela me semble assez loin du TDAH classique même si certains sont plutôt solitaires du fait de leur incapacité à fonctionner correctement avec les autres. Il se trouve que les gens qui arrivent sur ce site ou d’autres sont dans l’introspection mais ce n’est pas une règle. Certains adultes TDAH aiment avant tout faire la fête, d’autres cherchent le contact avec les autres même s’ils ne l’obtiennent pas souvent, beaucoup cherchent le plaisir ou le sexe même s’ils ne l’obtiennent pas tous et en subissent des frustrations. Les adultes TDAH sont souvent sensibles aux critiques, éprouvent de l’injustice face aux normes et beaucoup ressentent des émotions fortes. .
      Si vous vous reconnaissez dans la description du TDAH faites sur ce site, vous êtes peut-être à cheval entre des aspects du trouble TDAH et d’autres du trouble Schizoïde, je vois conseille de voir un spécialiste si vous voulez en avoir le cœur net.

      Pascal

      Supprimer
    4. Bonjour pascal
      je me présente florian j ai un TDAH j ai 30 ans, ma question est de savoir comment peut on detecter un surdoue combiner avec un tdah?
      je me pose des questions sur moi , ayant eu des difficultes pro et scolaires j ai realiser un court metrage en 3 mois
      j ai effectuer un test de QI
      ICV 88
      IOP 82
      IMT 91
      IVT 84

      mes resultats me donnent un QI moyen et j ai vu qu un article disait que la plupart des surdoues avec TDAH avait un QI moyen
      pouvez vous m expliquez? que pensez vous de mes resultats? sachant que j ai un qi moyen je suis tres creatif
      merci

      Supprimer
  20. Je viens de lire le paragraphe 'La médicamentation exagérée ou prolongée' qui est clairement anti-mediacaments et qui est dnas le fonds aussi tout simplement scandaleux. D'ou tirez-vous de telles informations? Vous êtes complètement fou, vous ne vous rendez pas compte de l'effet dévastateur que votre propagande peut avoir sur des patients pour qui il n'existe que les médicaments pour pouvoir éviter de gâcher leur vie. Savez-vous que le taux de suicides chez les TDAH non traités est presque de moitié plus important que chez ceux qui le sont. Vos arguments sont faux et dangereux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les personnes anti-médicaments vont donneront des statistiques completement inverses (tapez "ritaline suicide" sur votre moteur de recherche), en rajoutant les deces directements liés à ces stimulants. Kurt Cobain (Chanteur de Nirvana qui s'est suicidé) prenait de la ritalne depuis l'age de 6 ans.

      J'essaie de garder une ligne médiane entre ces 2 extremes , c'est ce que j'indique sur le site : "Ceux qui disent que ces médicaments sont sans effets bénéfiques et à l'inverse ceux qui disent qu'ils sont sans effets secondaires sont des irresponsables, ce chapitre tente d'offrir une vision objective sur ce sujet brulant"

      Supprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. Mickael, je vais sur mes 28 ans. Ma première impression à la lecture du site est d'avoir trouvé... enfin trouvé "des gens" (enfin même si Pascal est le seul rédacteur : rendons à César ce qui lui appartient) qui ont un discours qui me parle, vis à vis de mes souffrances. Je crois que c'est la première fois que je ressent ça... C'est excitant et ça fait peur en même temps, car je m'étais habitué à être "seul au monde"(même si j'ai une activité sociale active...on se comprends je pense), à ne pas savoir quoi dire quand on me demande si "ça va ?". Bref... je crois que je suis un peu sous le choc, et ne prends pas encore la mesure de la découverte. Merci.

    Cordialement,

    PS: Je trouve ton style d'écriture très claire avec un souci d'objectivité auquel j'ai été sensible, et franchement félicitation pour ton site, bravo et re-merci.

    RépondreSupprimer
  23. Toute mon enfance et ma vie d'adulte sont teinté par le suicide, je lis la liste de 200 propositions de votre site et je la vois pas dedans, ça fait du bien (la phrase dans ma tête c'est "enfin quelque chose qui fait du bien"). En ce moment j'y pense beaucoup et Je crois que je vais laisser de côté un peu cette option pour étudier les votre. Avant ça je vais aller me coucher ça fait 45 minutes que je pleure en lisant votre site Internet, j'ai la tête en vrac, je crois que le mot que je cherche c'est merci. La vie sur terre, je la trouve plus que rude et c'est rare de voir quelques chose comme ce que vous avez produit. Si j'arrive à un truc qui y ressemble un temps soit peu un jour, j'aurais la fierté que vous méritez d'avoir. Mille merci. J'espère un jour avoir un jour une vie qui me plaira plus que 2mois et demi tous les 6 mois, j'en suis pas là, je me sens moins seul. (apparement on a une urgence à dire, je vais essayer de me méfier de moi même et pas parler trop, encore merci). mais putain c'est rude qd mm...

    RépondreSupprimer
  24. je pleure...en fait, il y a qq années j'ai fait une com sur le TDA/H q j'ai reprise hier afin de la transformer en article à publier pour en faire profiter( de qq aspects psycho- éducatifs préventifs du TDA/H) les mères d'enfants atteints de ce trouble très dur à assumer et à vivre, moi-même ayant un fils de 30ans, non diagnostiqué TDA/H mais qui présente tous les symptômes depuis tout enfant. c'est ainsi q je tombe sur votre site q je trouve surprenant dans le fait que je me retrouve moi-même ds la majorité des symptômes, pas étonnant maintenant q je sais q c héréditaire( en fait, je l'ai su antérieurement en faisant ma recherche mais ça faisait partie d'autres aspects étiologiques qui passaient pour être plus essentiels).enfin j'arrive à comprendre ce qui m'arrive!!! tout le mérite vs revient. maintenant il me reste à le confirmer ainsi q pour mon fils. bravo pour tout ce q vs apportez "bénévolement" pour autrui; la générosité de l'âme est une denrée très rare de nos jours.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour à Pascal et aux autres, tout ceux qui comme moi ont vu leur trouble ce décupler à la vie adulte. Partagé entre l'impression de ne pas être compatible avec un mode de vie conventionnelle mais aussi par cette fascination "des gens normaux". J'admire ceux qui arrive à suivre "les étapes" ceux qui ont une logique implacable, ne rendent pas complexe ce qui ne l'est pas, ne sont pas constamment méfiant lorsqu'on leur rapporte des faits mais à la fois naïf quand il s'agit d'eux même , ceux qui réalisent une chose après l'autre, ceux dont les doigts arrivent à suivre la foule de choses que l'on a envie d'écrire. Ceux qui n'ont pas un fil derrière qui ils courent en permanence en s’essoufflant progressivement. Comme si nous avions un esprit de génie dans un corps de lâche. C'est cette impression que j'ai souvent. Et la panique, parlons en, la spasmophilie disent-ils à l’hôpital ? Je dirais que tomber dans les pommes parce qu'on oublie de respirer tant on réfléchis, ce n'est pas qu'un simple problème de "sensibilité".
    Merci à pascale d'avoir su mettre un édifice au service de toute ces personnes en souffrance. Je pense que beaucoup comme moi sont des professionnels des "scénarios" C'est à dire que lorsqu'on n'entreprend de converser avec quelqu'un on n'arrive à imaginer et imaginer la conversation sans fin et de ce fait on se dit " non c'est pas la peine" ou " oui, j'y vais" et lorsque la vrai conversation à lieu on est déstabilisé qu'elle ne ressemble pas à ce que l'on avait prévu, alors on réagis bizarrement on coupe court, on a le regard fuyant alors que la personne n'a rien fait de mal si ce n'est de ne pas correspondre à ce qu'on s'était dit. Mais c'est aussi parfois l'inverse, on se laisse aussi porté et séduire par l'idée de ne pas tout savoir et par l'attrait de la nouveauté.
    Au final on nage en permanence dans des eaux parfois douces, parfois salées mais ce que je viens de découvrir à présent c'est que la salière est en fait dans notre poche..

    M.E

    RépondreSupprimer
  26. Merci beaucoup Pascal pour votre site très complet.

    D.

    RépondreSupprimer
  27. Voici un outil, que j'ai découvert il y a peu de temps, pour se créer une ambiance sonore sur mesure ! c'est top pour la concentration.

    http://www.noisli.com/

    JBB

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Pascal.

    Ton site est merveilleux pour des gens qui découvrent leur TDAH, nous parle tout simplement. Rapide et efficace, parlant beaucoup à une personne comme moi. Soudainement, il est clair et évident et je ne suis pas le seul à se demander ce qui peut bien se passer dans sa tête. Je suis en évaluation pour TDAH et les résultats sont déjà évidents.

    Tout ceci pour te dire merci, que je vais continuer à consulter ton œuvre. J'ai 56 ans, beau travail de solidarité! :)

    André

    RépondreSupprimer
  29. Voici ce que je disais souvent, avec humour mais quand même, de mon fils enfant (sans encore savoir qu'il était TDA/H): "Je voudrais le même, exactement le même, mais avec la fonction "off"; tu vois, le même mais qu'on pourrait débrancher, car le problème, c'est qu'il ne s'arrête jamais. Je suis déjà largement épuisée qu'il n'est pas encore fatigué !" ....

    RépondreSupprimer
  30. bonjour Pascal. Je tiens a vous remercier grandement. J'ai longtemps cherché les causes de ma souffrance et après de nombreuses recherches et tentatives d'amélioration diverses au fil des ans, je suis finalement tombé sur votre site et ce fut un choc pour moi. J'ai 47 ans lorsque je découvre en lisant votre site que je suis TDA Hypoactif , tant je me reconnais dans la plupart des symptomes décrits. Certes, je ne l'ai pas vérifié auprès d'un spécialiste mais j'ai effectué un test en ligne plus que positif au vu des résultats . Allelujah, grace a vous, j'ai enfin trouvé la cause a tant de souffrances ! ( Je passerai un examen medical dès que possible ). Depuis, Je pratique votre méthode au quotidien depuis Juin 2013 : a savoir les premiers temps, exercices de respiration, sophrologie, hygiène de vie... puis depuis quelque temps je l'ai completée par la méditation et un peu de yoga ( quand mon dos est d'accord ! ), et les progrès sont constant depuis...meilleure concentration, présence, tolérance, organisation au quotidien, moins de procrastination et d'accés de déprime, plus de sérénité et de bien etre, etc...c'est une sorte de métamorphose qui s'opère jour après jour, lentement...( tant de choses a régler ! ) Cela prendra le temps qu'il faudra... a présent j'ai la solution. Merci encore. Laurent

    RépondreSupprimer
  31. Juste un mot : MERCI. Infiniment...Je n'en ai pas dormi de la nuit, j'en pleure encore... Après 25 ans de développement personnel, de psychothérapie je crois que je peux enfin mettre un mot sur ce que je vis. Merci infiniment....Merci, merci, merci ....

    RépondreSupprimer
  32. je viens de découvrir le terme tdah ,je n'en avait jusque la jamais entendu parlé,pensant être victime d'une tare dont j'était l'unique souffrant. C'est suite a une énième dispute avec ma compagne ,concernant un sujet toujours ressassé ,ce sois-disant manque total d'intérêt envers ma raison de vivre:cette dernière ainsi que mes enfants.
    Et la j'ai tapé cette phrase sur mon moteur de recherche préféré: problèmes d'attention chez l'adulte et bingo !!!!!
    J'envois le liens a ma compagne et lui dis de lire.
    Elle fut stupéfaite qu'une page de site me décrive si pertinemment ,et ce bien plus que les gens qui me sont les plus proches !!!!
    avec en plus des attraits que j'ai toujours mis tant de mal a dissimuler,a elle également...
    L'espoir m'envahit enfin et ces lignes ne sont vraiment rien vis-a-vis de ce que je ressens !!!! jim 30 ans

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour !

    Enfin des témoignages qui me ressemble .
    Enfin un lieu ou l'on peu exprimé des situations que l'on a du mal à comprendre.
    Merci!
    Depuis longtemps on me dit que je plane .Depuis longtemps j'ai l'impression de vivre hors du temps ,isoler .Mais idées sont bonne, même parfois très bonne ,mais je n'arrive pas à les mettre en axions comme si j’étais le spectateur de ma vie .Souvent je détourne l’axions avec le sentiment que se n'est pas pour moi et que je suis extérieur de l’axions.
    Par moment je me sans seul.J'ai besoin de me plaindre ou de parler de moi pour avoir la sensation d'exister .J'ai l'impression que ma vie deviens mensonges et que le seul moyen d'en finir serai "l'action".Je cherche à me responsabilisé pour mieux vivre le monde du travail.Mais là encore sa ne dure qu'un temps.J'essais de le faire duré avec des histoires convaincantes .Des réalités et des bonne idées.Mais rien de très concret.
    Alors les mot comme "résilience" ou "rebondir" me parle et me donne envie ,qu'un jour j'arriverais moi aussi à vivre un peu plus libre.
    Souvent j'envi "l'autre".J'imagine que c'est plus simple pour lui.
    Je rêve de mondes meilleur ou l'on peu vivre avec ces différences et pas dans l’indifférence. Un monde ou les pensées ne sont pas des cascades qui coule dans les méandres.

    RépondreSupprimer
  34. Quel bonheur de découvrir ce site après avoir entré une nouvelle fois dans mon moteur de recherche "problèmes de concentration". Je découvre avec soulagement que je ne suis ni stupide, ni feignante... c'est bon pour l'estime de soi!!!!
    Je vais donc me passionner pour chaque mot de ce site qui parle de moi si bien sans me connaitre!
    Mille fois merci je crois que ma vie va pouvoir commencer.. j'ai 32 ans

    RépondreSupprimer
  35. Je suis heureuse d'avoir enfin trouver un site aussi complet sur ce trouble.
    Ma vie n'a pas été une sinécure, et j'ai vécu bien des souffrances depuis ma tendre enfance... ce sentiments horrible de ne pas être comme tout le monde, sans compter les brimades et les dénigrements des gens mal-attentionné et il suffit de ne pas avoir confiance en soi bref c'était cauchemardesque...

    Merci, encore

    RépondreSupprimer
  36. Je suis resté concentré plus de 1H sur votre site... c'est incroyable !
    J'ai toujours été consciant de mes capacités même si je n'arrive à les activer que en cas d'extrême urgence. A la longue c'est fatiguant...
    Je mesure comme il me reste du chemin un parcourir pour "maitriser la chose".

    MERCI

    RépondreSupprimer
  37. Merci à toi Pascal pour accorder de l'importance à une problématique que peu de personne en France comprennent...

    Vivre le TDAH sans pouvoir poser un nom dessus et surtout voir les gens autours de nous réagir parfois violemment à notre différence c'est déroutant.

    Je viens d'apprendre qui j'étais ou plutôt ce que j'étais et même si je peux identifier la source je ne sais pas encore comment la traiter.

    C'est pourquoi et je n'en doute pas ton site aura toute son importance pour nous qui pensons et vivons à deux vitesses ...

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour,

    Pourriez vous m'expliquez pourquoi ce trouble, comme vous le définissez largement précédemment, n'est-il pas considéré comme un trouble aux Etats-Unis ?
    Il est important de préciser que plusieurs professionnels du domaine psychatrique ont mis en garde contre l'apparition d'un sur-diagnostic de nouveaux troubles sans preuves scientifiques lors de la parution de la dernière version du DSM 5 (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) en Mai 2013. De plus, ils ont constatés un abaissement des seuils diagnostics pour certains troubles (dépression suite au deuil) .Cette tendance entraîne une sur-médicalisation notamment avec hyperconsommation médicamenteuse (dont tire profit l'industrie pharmaceutique) et la non-acceptation des difficultés de la vie de la part des patients. A ceci s'ajoute une intolérance sociétale vis à vis du mal-être ; ce qui engendre un isolement des personnes concernées. Il serait vraiment impératif de s'inspirer d'autres civilisations où le système de santé et social ne représente pas un tel business. Et où les membres composants une société se sentent encore concernés par le bien être d'autrui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aux Etats-unis c'est considéré comme un désordre (ADHD), en francphonie on parle d'un trouble je ne sais pas si c'est ce qui vous chifffonne. Contrairement au continent americain, pour l'instant on est plutôt en sous-diagnostic en europe, notamment chez les adultes. donc je trouve interessant que le nouveau DSM-5 (la bible des psychiatres) en parle explicitement, cela perrmetra au corps médical d'etre plus informé pour orienter leurs patients. Diagnostiquer officiellement un TDA/H ne veut pas dire qu'il faut en priorité prendre un médicament et vous avez raison d'en souligner une dérive potentielle. Mais Il y a tellement d'autres solutions plus efficace et moins dangeureuse, et c'est l'objet du site www.tdah-adulte.org

      Supprimer
  39. J'ai écris un gros pavé sur ce que j'ai éprouvé en vous lisant mais apparemment les commentaires ne sont limités qu'à 4 096 caractères...Peut-être tant mieux pour vous :)
    Tout ce pavé raté (comme d'habitude), pour vous dire merci de tout mon coeur. Et encore, c'est indescriptible car je suis en mode "bombe" émotionnellement et dans ma tête. Ca fuse trois fois plus mais j'ai enfin trouvé cette chose bizarre en moi.

    Merci et merci...

    RépondreSupprimer
  40. Je viens d'être possiblement diagnostiqué TDAH. J'ai 31 ans. Le lien vers ce site m'a été donné par mon psychiatre, après 5 ans de suivi mensuel. Merci pour le boulot incroyable abattu ! Cela m'a énormément aidé à mieux appréhender ce "trouble" dans lequel je me reconnais parfaitement, même si j'ai lu en diagonale (parce que j'ai du mal à me concentrer, voyez vous ;)). C'est utile, et ça mérite d'être entretenu. Reste le regret de ne pas avoir été diagnostiqué plus jeune ....

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour,

    Par souci d'amélioration du site, je voudrais signaler à l'administrateur du site une faute de frappe dans l'image principale du site (tout en haut) où il est écrit "décifit" au lieu de "déficit" dans la phrase "Trouble du déficit d'attention avec ou sans hyperactivité"

    Voilà :)
    Merci pour ce site.

    RépondreSupprimer
  42. Mélanie LS
    On m'avais toujours dit que j' étais "originale", on me reprochait unanimement d'être "absente/ pas logique" alors que j'étais là et partout et avec une vraie logique à moi et toujours à réfléchir ! On m'a dit très "intuitive et analytique', "à part". Réflexions: "qu'est ce que tu fumes ?", " T'es pas cosmonaute, t'es spationaute ! ".
    Quelle déception/surprise pour moi de voir que mes copians ne pensaient RIEN à certains moments !?
    J'ai toujours essayé de m'accrocher aux conventions en cherchant à les comprendre et por rester dans la norme en vain, l'impression de comprendre les autres parfois mieux qu'eux-mêmes mais de leur être étrangère. Sans parler des montagnes russes !
    Evidemment, je remplis tous les critères de tous les tests proposés ici :) ou :(
    MERCI pour ce site et vos analyses ! OUF ! Biensûr, ce serait mieux si on était reconnus ailleurs mais bon, c'est déjà bien de s'être reconnus !

    RépondreSupprimer
  43. Bonjour, j'ai 42 ans, célibataire, sans enfant et sans emploi.
    Depuis que je suis enfant je souffre d'un mal que je ne comprends pas. Je ne faisais pas mes devoir, obtenais rarement de bons ou de mauvais résultats, souvent médiocres mais il était impossible de travailler pour moi, c'était plus fort que moi et incompréhensible.
    J'ai vécu ainsi, avec la pression parentale et cette souffrance.
    J'ai poursuivi dans cette lignée pour ma vie professionnelle sans jamais réussir à trouver un emploi pérenne.
    J'ai étudié les sciences physiques, les mathématiques appliquées, la domotique (BTS qui est mon seul diplôme supérieur), l'éducation spécialisée (diplôme non validé), la psycho (jamais fini), la Médecine Traditionnelle Chinoise (jamais fini), la gestion de bases de données (jamais fini) et le développement informatique.
    Je vis actuellement avec le RSA.
    J'ai vu une flopée de psys, jamais on ne m'a parlé de TDA (je suis en "hypo activité").
    En juin dernier je découvre que je fais partie des personnes HPI, bonne nouvelle qui ne résout finalement rien.
    Sur différents réseaux, je lis des choses sur les TDA qui, pour moi, étaient associés à l'hyper activité. En parcourant ce site je viens de comprendre que j'ai un réel problème lié à un TDA.

    Merci !

    Tu sembles à l'écoute de remarques pour des améliorations du site, c'est pourquoi je m'en permets certaines.

    Le site est très bien structuré pour le contenu !

    Pour la forme ... Puisque celui-ci est destiné à des personnes avec des TDA je dois avouer avoir du revenir à plusieurs reprises pour trouver de réelles infos.
    Peut-être la taille de police serait-elle à revoir, ou/et les espacements ou/et les interlignes, car il faut un gros effort pour persévérer dans la lecture.
    De plus un trop grand cumul et alternance de couleurs ne me semble pas constructif pour un repérage rapide et efficace.
    Pour finir sur les remarques, bien que certains médicaments soignent les TDA et TDAH avec la même molécule, il serait intéressant de distinguer ces deux profils, notamment pour les conseils d'actions à mener.
    Certaines me semblent incompatibles avec une TDA, lorsque la moindre action engendre de la procrastination.

    J'ai conscience que ça fait beaucoup, mais ça peut être quelque chose que tu auras en tête pour plus tard.

    Mais un grand merci à toi, les information (une fois trouvées) sont extrêmement complètes, merci encore.

    Christophe

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour,

    Après une discussion complètement anodine sur le TDAH, je me suis récemment rendue compte qu'il était fort probable (c'est même plutôt une certitude) que je "souffre" de ce trouble.
    Toujours à tout remettre au lendemain, incapable de me concentrer plus d'un certain temps si le sujet ne m’intéresse pas, de très nombreux projets abandonnés en cours de route (étant couturière, je commence souvent un vêtement que je ne termine jamais parce que je m'en désintéresse), je ressens même parfois une colère (plutôt de l'agacement) vis à vis de ce vêtement (oui je sais, j'ai un grain), alors, il reste dans un coin pendant des mois, des années et je n'y touche plus jamais, même si régulièrement je vais y repenser et culpabilisé surtout si il était destiné à quelqu'un (ce qui d'ailleurs est aussi un problème parce que du coup je ne tiens pas mes promesses)
    J'ai une très grosse difficulté à garder un emploi, je me fais toujours virée parce que je ne suis pas suffisament rapide ou organisée,j'ai de très grosse période de "léthargie" ou je vis dans le vide le plus total ou je ne fais rien de chez rien (et je peux vous dire que je culpabilise à chaque fois)ou je ne fais que regardé sois des séries, soit des films, soit je traine sur l'ordi et aussije ne peux pas (ou j'ai du mal) regarder un film ou une série si je ne fais pas autre chose à côté (jouer avec le téléphone, dessiner etc...), lire un texte sérieusement généralement, je survole (j'ai d'ailleurs zappée quelques paragraphes de ce site (je l'ai imprimé, promis j’essaierai de tout lire petit à petit, mais il y a tellement d'informations et c'est tellement nouveau pour moi) etc..etc..etc...(je pourrais vous faire une liste longue comme mon bras de toute mes "tares")

    Toujours est-il que sur certains points votre site m'a beaucoup réconforté, surtout le paragraphe sur les côtés positifs de ce "trouble", parce qu'au final, je me suis toujours un peu vue comme un... monstre, une anomalie, sans savoir pourquoi j'étais comme ça, pourquoi je ne ressemblais à personne malgré mon désir d'être comme tout le monde.... Maintenant je sais, que je ne serais jamais comme tout le monde, mais je peux essayer d'en faire une force car il y a des côtés positif à être comme je suis....

    Merci...

    RépondreSupprimer
  45. Félicitations et merci pour la réalisation de ce site parfaitement abouti qui est une référence en matière de TDAH. Comme quoi, même un projet de grande envergure peut être mener à terme par un TDAH, ce qui mérite doublement les félicitations, et qui me donne beaucoup d'espoir. Bien vu l'idée de faire qu'une seule page pour éviter le zapping et la dispersion, car en plus ça marche, je me suis pas perdue en route ! Encore bravo !
    Martine

    RépondreSupprimer
  46. Site assez exceptionnel je dois bien l'avouer. Fruit d'un cerveau supérieur.
    Néanmoins, qui ne saurait s'y reconnaître?
    Avec de si larges filets, rares les poissons, nombreuses les algues.
    Quel bonheur que tous mes défauts soient une maladie;
    Quel malheur que toutes mes qualités en soient de même.
    Moi qui pensait être Homme;
    Je ne suis qu'un symptôme.
    Ma personnalité,
    N'a pas lieu d'exister.

    RépondreSupprimer
  47. En lisant votre site , mes larmes se sont mises à couler toutes seules... Enfin, enfin, apres 36 ans d'incompréhension et de souffrance, je venais de me comprendre! J'ai pris rendez vous avec un spécialiste pour confirmer ce que je pense, j'ai réalisé differents tests on line et tous suspectent un tdah. Un grand merci pour ce site!

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour, bravo et 1000 merci pour ce site :-)
    Je fais court sur le sujet, tant de personnes témoignent mieux que moi.

    Je suis en train de (re)lire le blog et je note 2 fautes d'orthographes récurrentes : on dit "pallier quelque chose" (et non "pallier à quelque chose". Aussi, le nom "palier" s'écrit avec un seul "l". :-) Je m'amuse de pouvoir relever cela, moi qui non seulement émaille ses textes de fautes d'orthographe, mais pire, oublie des mots dans des phrases. Un vrai TDA...
    ;-)

    Jérémie

    RépondreSupprimer
  49. Merci pour ce site que j'ai commencé à parcourir hier soir après qu'un psychologue m'ait annoncé cette semaine à la première séance que j'étais probablement TDAH. Je me retrouve très fort dans toutes les descriptions.
    Depuis toujours, je sais que je suis un peu bizarre et cela s'est empiré avec les années. Je me croyais simplement paresseuse et m'en fichais un peu. J'ai commencé à en souffrir vraiment lorsque j'ai peu à peu réalisé que je n'étais nulle part dans la vie, que ma vie professionnelle et personnelle était un désastre et que j'embêtais mon monde avec ma désorganisation légendaire, mes distractions, mes lenteurs phénoménale, mes oublis, ma fatigue. mes procrastinations, mes heures perdues à rien (lectures de ce que j'ai à portée de main, internet), mes retards.. J'ai beaucoup culpabilisé, me suis traitée de non fiable, de menteuse à moi même, de carotteuse (suis-je vraiment fatiguée?) de paresseuse, de poids pour les autres, de vilain petit canard. Ma confiance en moi, déjà faible, est descendue en dessous de zéro lorsque j'ai commencé à me remettre tout le temps en question pour essayer de faire les choses bien (ménage, cuisine, paiements, nième projet professionnel,...) sans y arriver. Je ne voulais pas me rendre compte qu'en me forçant à travailler au finish jusque tard dans la nuit, en remplissant quantités de todolist et en installant des milliers de routines maniaques destinées à pallier mes défauts, je cassais ma motivation et ma santé. Je me suis mise une pression incroyable pour un résultat quasi nul si ce n'est que je suis toujours bien vivante avec une envie de faire quelque chose malgré mes nombreuses difficultés. J'ai donc demandé de l'aide à l'école lors de ma dernière formation professionnelle. Malheureusement, ils ont pris peur et m'ont dit de retourner chez moi car je n'y arriverais pas. Je suis donc allée voir un neurologue et un neuropsy qui m'ont affublée d'un trouble dans le spectre autistique, probablement en raison de mes sautes d'humeur et de mes difficultés de communication avec mes collègues en stage. Je me retrouvais alors sans boulot ni motivation à en chercher un par peur d'un nouvel échec. Ce dernier coup de grâce m'a assommée et enfin obligée à réaliser que j'étais en épuisement chronique depuis des années. C'est ainsi que le médecin que j'ai consulté m'a mise en congé maladie et envoyé chez le psychologue dont je parle au début de mon poste...
    Dans ma tête, ce fut comme si chaque professionnel de la santé avait tendance à soit diagnostiquer la maladie qu'il connait le mieux, soit à manquer d'esprit critique en m'écoutant parler si bien que j'ai l'impression que c'est moi qui donne mon diagnostique au médecin suivant la façon dont je parle de mes difficultés. Bien que sceptique, j'entamais des recherches internet qui me firent découvrir avec soulagement votre site: je ne m'invente probablement pas des excuses, mes difficultés seraient réelles et j'aurais de gros désirs d'aventures que j'ignorais jusqu'ici car je les ai éteints en me forçant à mettre en place ces fameuses routines auxquelles je m'accroche tellement.
    La vie est belle. Je pourrai peut-être un jour réaliser mon projet de garder des enfants chez moi avec une collègue que je ne connais pas encore... Pourvu que le psychologue m'aide à mettre en place toutes les pistes décrites ici car je suis bien incapable de le faire seule.
    Je suis désolée pour vous d'avoir écrit un pavé. C'est assez difficile pour moi de synthétiser sans me perdre dans les détails.

    Savina

    RépondreSupprimer
  50. Je suis tombé sur ce site par un hasard total. J'avais et j'ai eu toujours eu des problèmes d'insomnie chronique. J'avais également la mauvaise habitude de consommer beaucoup de caféine. Lorsque j'en suis venu à diminuer ma consommation de beaucoup et que les problèmes ne semblaient guère vouloir s'amenuiser - j'éprouvais toujours autant de difficultés à m'endormir- je suis tombé sur ce site, cherchant des conseils pratiques. Et bang! Tout est devenu si clair et limpide. C'est carrément ma vie qui est intrinsèquement décrite sur ce blog.

    Je n'avais jamais réalisé auparavant que je pouvais être atteint de problèmes reliés à un TDAH, surtout que je suis plutôt doué intellectuellement et que je n'avais eu que peu de problèmes dans mon parcours scolaire. Je croyais que mes problèmes étaient banaux et que tout était de ma faute. Jusqu'au moment où, 3 ans après que j'aie terminé l'université et que je me décide enfin à me jeter dans des projets qui sont les miens, tout a pété. Ce site m'a beaucoup aidé et informé. Il m'a guidé au travers de mon processus de consultation et j'utilise le manuel d'auto-coaching depuis déjà 6 semaines.

    C'est pas facile, mais c'est faisable. Beaucoup de conseils mis en pratiques ici m'aident au quotidien.

    Les professionnels de la santé sont extrêmement mal formés ou ignorants des conséquences et des formes que prennent le TDAH chez l'adulte. Ce site m'a permis de mettre des mots sur des maux que je vivais depuis toujours et de les exprimer à des professionnels qui m'aident maintenant à me prendre à main.

    Merci à l'auteur de ce blog, pour son travail exceptionnel et rigoureux qui aura changé une partie de ma vie, déjà, et qui m'aidera encore beaucoup.

    J'ai suggéré la lecture de ce blog à des proches, amis et parents, qui me semblaient avoir des problèmes semblables aux miens. Et cela les a aider aussi! merci !

    RépondreSupprimer
  51. Nous sommes en trrain de faire des test à mon fils de 4 ans qui souffre d'un trouble de l'attention.
    J'ai moi même regardé sur internet des site où l'on parle de ce trouble ainsi que le TDAH..et ça a fait TILT !!!!
    Je suis en "dépression" depuis 5 mois, et je cherche encore à trouver les solutions..
    Et là, je tombe sur votre site !!!! J'ai l'impression que vous êtes voyant et que vous m'avez décrit du début à la fin !! Et je crois que c'est bien la première fois que j'ai autant d'attention à lire tout un blog..
    Depuis ma plus tendre enfance je souffre de maux, impression que je ne sui spas comme les autres, j'ai des rêves que je n'accomplis pas, trop peur!! Je trouve toujours un fautif qui puisse prendre à la place de mes hypo..
    Non mais c'est fou, ma tête fonctionne comme une cocotte minute, je peux engager une conversation sur 15 sujets différents en 20minutes (comme ma mère) passer du coq à l'âne, être incapable de me souvenir de certains trucs, toujours à me triturer l'esprit, acheter plein de choses surtout loisir créatif, mais finalement ne rien faire, même si ma tête bouillonne d'idées..fin j'en ai tellement à dire c'est incroyable, j'ai l'impression de me libérer d'un coup d'un truc qui me hante depuis des ANNEES et qui commence à prendre forme chez mon fils de 4 ans !!!
    J'ai vraiment envie d'aller parler et surtout de pouvoir maintenant déculpabiliser. Non je ne suis pas folle, psycho, utopiste, rêveuse, tête en l'air...je pense que je j'ai un TDAH !!
    Un grand merci pour ce site !!!!

    RépondreSupprimer
  52. Bonjour,

    Je me retrouve à 100% dans ce que vous dites. J'avoue que je suis au courant de mon TDA depuis le début de l'année et soupçonnant mon fils de 6 ans. Il va passer un test l'année prochaine. Je sors d'une dépression également, je me suis fait aider. Enormément et après la colère de non diagnostique, j'apprends tout doucement à m'accepter et surtout à me dire que j'ai le droit d'être différente. J'ai essayé d'en parler à mon compagnon, mais il ne veut pas en parler. Alors, j'avance toute seule mais justement, j'accepte mes hauts et mes bas. Courage, vous allez y arriver. Faites vous aider. Si cela ne marche pas, recommencez. N'abandonnez pas et tous les matins, dites vous que vous êtes une personne formidable.
    Continuez et bonne route!!!

    RépondreSupprimer
  53. MERCI...MERCI
    En lisant j'ai pleuré cela fait 46 ans que je cherche une reponse.
    Merci du fond du coeur et bravo

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour,
    Je m'appelle Julie, j'ai 36 ans, et ai le sentiment d’être une chaine de montagnes russes depuis toujours, fluctuant d'euphorie à épuisement, me sentant hyper sensible à tout ce qui m'entoure, championne de la procrastination, reine du papillonnage, cyclothymique et j'en passe... avec la conviction depuis longtemps qu'il y a une raison à tout cela sans pour autant me sentir entendue par mon médecin qui me parle de syndrome anxio dépressif.
    Votre site Pascal, que j'ai lu en quelques heures (j'ai réussi à me concentrer jusqu'au bout!) vient de m'apporter une révélation car je me reconnais quasiment en tous points de ce que vous décrivez.
    Merci donc pour cet éclairage et pour votre aide, à la fois dans le diagnostic et les conseils que vous proposez.
    Je vais maintenant pouvoir aller de l'avant et vivre avec quelque chose qui a désormais un nom, et arrêter de me battre sans cesse contre moi-même.
    Très bonne continuation et encore merci,
    Julie

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour, j'ai 32 ans et je me suis auto diagnostiqué tdah il y a environ 3 ans. Je savais depuis longtemps que j'étais différent, mais pendant des années je n'ai pas réussi a mettre un nom sur mon trouble. J'ai été voir un psy un jour, il m'a bien dit que quelque chose n'allait pas. Je ne suis jamais allé a la séance suivante. Je n'ai donc jamais été diagnostiqué officiellement.

    En lisant ce site, je me suis retrouvé dans 90% des symptômes négatifs et peut-être 50% des symptômes positifs (enfin je n'ai pas fini de les lire, trop pressé de venir répondre ici). Quel soulagement de savoir que quelqu'un au monde comprend ce qu'est mon quotidien.

    Enfant, mes résultats scolaires m'ont valu d'être considéré comme surdoué par les autres, et je n'ai pas vraiment souffert ce ce trouble (bon excepté un peu de dyslexie, de problèmes psycho-moteurs très jeune, de problèmes d'alimentation a partir de mes 18 mois quand mes parents se sont séparés), je peux dire avoir été heureux jusqu'à mes douze ans et je pense que cela est dû a la valorisation sociale que m'accordait mon entourage.
    Ensuite, le chaos est arrivé petit à petit. Les résultats a l'école égalait à peine ceux des meilleurs de ma classe, car il m'était impossible d'étudier. Je n'avais plus l'admiration des autres et j'avais des difficultés à établir des nouvelles relations. J'ai d'ailleurs jouer beaucoup de rôles afin de répondre aux "bons critères d'amitié" selon la personne.
    J'ai commencé à me sentir différent, je me suis posé un tas de questions sans jamais trouver les réponses. J'ai fini par tester beaucoup de drogues (cannabis, ectasy, cocaine, et même heroine une fois). Pour me faire accepter, pour m'échapper, mais aussi parce que cela me permettait d'avoir des pensées très profondes et de me sentir bien.
    J'ai bien sur changé d'école à 16 ans, passant d'un enseignant général a un enseignement professionnel (sans pour autant avoir raté mon année). Les deux années suivantes je me suis fait expulser de deux écoles.
    A 19 ans, mon père m'a annoncé qu'il avait un cancer des poumons, qu'il lui restait environ 12 mois a vivre. Et la ce fût le plongeon vers les abysses du chaos. Drogues en quantités massives, vol d'argent à la famille, violence verbale, violence physique (vous qui êtes surement tdah, vous devez avoir vu le film "mommy" sorti en 2015, les affrontements physiques entre ma mère et moi étaient identique. J'ai même été arrêté par la police, et suis passé devant un juge pour cela).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Al école primaire mon arriver au cp , une instit ma accroché une feuille dans le dos en me faisant écrire dessus je suis un Ane et me promener dans la cour de récréation avec , accrocher derriere mon vétement , je n ai jamais aimer l école , les instit , je n ai jamais eu confiance , j ai 46 ans mon fils a eu son bac n ont pas avec les téchniques de l education national , mais de nous meme coment nous apprenons l informatique nous a sauver des notes des profs de la méthode de professeur instituteur , parce que mon fils c'etait le meme shéma , bon a rien , a l education national , pourtant j avais fait un courrier pour l intégration d'un classe experimental , nous devions pas correspondre ,nous devions pas etre assez bien , notre profil etait surement trop pauvre.moi les fautes d'orthographe ne me derange pas, je n ai pas envie de faire d'efforts

      Supprimer
  56. J'ai trouvé le grand amour a 21 ans (un tdah qui a confiance en lui peut conquérir le monde je crois, mais si dans mon cas c'était un des effets bénéfiques de l'ectasy qui m'a permis de m'ouvrir et d'être moi-même). Cela m'a aidé a survivre à la mort de mon père.
    Et un an plus tard, elle a voulu passer à autre chose et j'ai eu un mal terrible à l'accepter (oui je suis hyper-émotif, une simple remarque négative au boulot me fout les larmes aux yeux, les histoires d'amour dans les films me bouleversent très souvent).
    Je me suis ensuite mis en tête de devenir joueur professionnel de poker (mon esprit logique, mon empathie me permettaient de comprendre et d'analyser les gens, mais mon impulsivité face à la frustration prenait toujours le dessus. Mais dans le monde des casinos, j'ai réussi à retrouver l'admiration des gens pour mes talents et je me suis senti bien car je passais pour le meilleur (je l'étais certainement quand aucun événement ne venait titiller mon coté impulsif), sans pour autant gagner des fortunes. Passionné, j'en ai fait mon métier et je suis devenu croupier puis responsable des tournois (encore une valorisation sociale qui m'a fait pousser des ailes et m'a permis d'atteindre le niveau d'organisation que l'on attendait de moi).
    J'ai ensuite été licencié apres 5 ans(pour une fois, je n'avais pas abandonné comme dans les métiers que j'avais fait auparavant) car le casino a été repris par d'autres et ils ont supprimé de nombreux postes.
    J'ai passé 2 ans collé a mon écran a jouer a des jeux vidéos. L'ONEM (office national de l'emploi en belgique) m'a forcé la main pour que je trouve du travail, ce qui m'a poussé a trouver un nouvel emploi, dans un autre casino. J'y travaille depuis 6 mois.
    Mais ma vie est toujours la même, je vais bosser, je rentre et passe 8h a jouer sur mon pc, diazepam et xanax pour dormir, et c'est reparti pour le boulot. Les jours de congé, c'est cocaine, a l'occasion ectasy. Puis boulot, pc, défonce ... et je ne suis pas bien dans ma peau.

    Il y a une chose que je n'ai pas dit. Je viens lire ce site tous les jours depuis des semaines, et je n'ai toujours pas fini de lire le texte. Les larmes coulent souvent d'ailleurs. Parce que ça fait 3 ans que j'ai compris avoir un TDAH, mais c'est comme si j'avais mis ça dans un coin de ma tête. La réalité vient de revenir droit dans la gueule (depuis la tentative de suicide de ma mère en fait, je n'en ai pas parlé comme beaucoup d'autres choses car il y a vraiment trop a raconter).

    J'ai envie que ma vie change, j'ai peur, mais j'en ai besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et donc, pour en revenir au sujet de départ (au bout de 2h de rédaction on oublie le point de départ), je voulais vous remercier pour ce site, j'ai besoin d'aide et je pense que vous allez m'aider à aller mieux. Merci du fond du coeur.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  57. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site, complètement par hasard en tombant sur la biographie d'une actrice atteinte du TDAH (Jennifer Connelly).En lisant la définition du TDAH sur Internet, j'ai tout de suite trouvé cela étrange. En effet je me reconnaissais dans la majorité de tout ce qui avait été dit.Je pense avoir des troubles impulsivité-instabilité dominante. J'ai passé une nuit et une journée à lire tout ce que je pouvais trouver sur ce trouble et c'est de loin votre site qui m'a semblé le plus complet.
    Tout cela m'a d'abord fasciné, l'impression de me connaître beaucoup mieux, de me comprendre.J'ai eu un sentiment de joie extrême.Je me suis reconnu dans quasiment tout ce qui était dit, syndrome de l'imposteur, addictions, relations avec les autres, dépression, procrastination... J'ai toujours pensé que si j'étais bizarre c'était en partie de la faute à mes parents. Je les regarde maintenant autrement et je vais tenter de mieux m'entendre avec. Mais environ un jour après, j'ai réalisé que je vivrais avec ce symptôme toute ma vie. Or c'était l'espoir un jour d'être normal, de fonctionner comme la majorité qui me maintenait en vie, l'espoir de trouver le véritable amour, l'espoir d'acquérir une véritable culture non superficielle comme celle que j'ai jusqu'à maintenant.Je sais que certains TDAH vivent une vie heureuse et épanouie mais aujourd'hui cela me semble vraiment infranchissable malgré tous vos conseils.Ma personnalité semble bien trop complexe pour cela, en une minute, je peux avoir des ambitions complètement délirantes puis la minute d'après préparer un plan pour me suicider. Je mets fin à des amitiés sans aucune raison. Combien de fois ai-je remis ma vie à zéro,me disant que je pouvais changer, devenir un autre homme, des centaines de fois.
    Certes vous citez quelques qualités à cette maladie, comme devenir très performant avant un examen (ce qui me sert tout au long de l'année, je sais par exemple que je réviserais mon BAC seulement 2-3 jours avant) mais qu'est ce que je préférerais être organisé tout au long de l'année ! L'amour est aussi un sujet qui m'inquiète, je sais que je n'arriverais jamais à avoir une relation sérieuse avec une femme, je tombe fou amoureux en quelques secondes puis me lasse au bout de quelques jours.
    Je sais que je mettrais fin à mes jours dès que j'aurais un moyen simple et tranquille de le faire.
    Néanmoins je vous félicite pour le travail que vous avez fourni et pour toutes les personnes que vous aidez, j'ai pu voir des remerciements partout.
    J'ai aussi quelques questions, suis-je le seul à avoir une très grosse dépendance à la musique (de tout types) ?
    Enfant, j'ai toujours été sérieux, pas de problème de procrastination, un peu à l'écart mais plutôt normal. Est-ce que pour beaucoup cela s'empire à l'age adulte ?
    Est-il vrai que ceux qui ont manqué d'oxygène à la naissance ont plus de chances d'avoir ce trouble comme j'ai pu le lire ? (j'ai moi même manqué d'oxygène) Ou est-ce qu'il relève seulement de la génétique ?

    Merci

    RépondreSupprimer
  58. Pardonnez le terme de maladie que j'emploi

    RépondreSupprimer
  59. Bonjour,

    Voici un an que je suis diagnostiquée TDA, j'ai 41 ans et je trouve la vie difficile même si je suis vraiment bien entourée (par mes amis qui ne me voient pas sous mon vrai jour au quotidien). Il ne se passe pas un journée sans que j'oublie quelque chose, que je me trompe dans mon agenda ou ne reçoive un "commentaire" désobligeant mais vrai par mon compagnon. Mon estime de moi est gravement égratignée. Difficile d'expliquer son manque de motivation, ses erreurs, ses oublis à quelqu'un de "normal". Je suis heureuse d'avoir découvert ma particularité mais du coup, je ne me sens plus à ma place car je sais que la vie "Classique", m'ennuie et ne me correspond pas. Le plus difficile, c'est que j'ai une famille et que tous les jours, je lutte pour trouver un sens à ma vie. Partir, pourquoi pas? J'en rêve tous les jours. Merci pour ce site qui nous donne la parole et nous permet de nous sentir moins seuls.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ,
      Votre témoignage me touche beaucoup! Étant conjointe d'un TDAH, j'aimerais vous dire qu'il est essentiel de parler de de que vous vivez minute par minute à votre conjoint qui n'a pas les clés mais qui est certainement désireux de les avoir !! Il est TRÈS important de lui dire ce que vous vivez très régulièrement car un non TDAH est comme un martien , très très loin d'imaginer ce qu'il y a dans votre cerveau, si différent du votre, cela éliminera tellement de mal- entendus et de mal- être !! Bien affectueusement !

      Supprimer
  60. Bravo pour ce site qui a été le déclic dans ma vie de couple après deux ans d'interrogations graves !!
    Grâce à lui j'ai compris enfin les réactions tellement effarantes pour les non- TDAH de mon compagnon, et celui-ci, pourtant médecin , a enfin pu mettre un nom sur son "anormalité", à 60 ans passés !
    Huit ans de vie commune et encore de grosses difficultés pour moi à accepter son impulsivité qui se retourne cycliquement contre moi lorsqu'il est émotionnellement submergé, parce que dans ces cas - là il minimise la portée de ses " pétages de plomb", trouvant plus agréable de m'en faire porter le chapeau, ce que je ne peux admettre.
    Un message que j'aimerais faire passer auprès des vous , TDAH si affectueux, entiers , sensibles , généreux , touchants et attachants mais aussi narcissiques et fiers : apprenez à faire confiance, sachez respecter votre entourage qui a aussi des limites comme vous et apprenez à communiquer votre ressenti à votre conjoint pour que celui- ci trouve les clés ! Bien affectueusement !

    RépondreSupprimer
  61. Bonjour Pascal!

    Très bonne surprise du jour que de tomber sur la page du site, car je cherche des éclaircissements sur ce qui m'a été suggéré lors d'un bilan psycho-métrique - qui confirme que je suis HPI.

    Y aurait-il un soupçon de TDAH dans mon cocktail personnel, me demandé-je?


    Bref: cette page est une mine d'infos, qui mériterait d'être organisée en site véritable, avec des onglets et tout.

    Le meilleur argument en faveur de cette idée, est que s'il était visible en page d'accueil qu'il y a de très bons côtés à être TDAH, que ce n'est pas une tare, eh bien... ton message serait plus facile à propager, et ta mission en deviendrait efficiente, probablement.

    A plus, Clem'

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour,

    Je vous félicite pour ce site bien fait. Pourriez-vous rajouter un sujet sur les mind maps qui pourrait aider à s'organiser. J'utilise ce système depuis quelques temps, il a l'avantage de permettre de vider notre cerveau du trop plein d'idées foisonnantes, d'éviter de les oublier et surtout de pouvoir gérer les choses de manières ludiques, créatives et non séquentielles. Alexia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hou oui j' essaye en ce moment!!! Sa m'encourage ce que tu écris

      Supprimer
    2. Hou oui j' essaye en ce moment!!! Sa m'encourage ce que tu écris

      Supprimer
  63. Douloureux imaginaire

    Fantastique nuage tourbillonnant en une danse mélancolique.
    Joyeuses mélodies retentissant à chaque claquement bitumineux.
    J’échappe aux douloureuses morsures du prédateur du Nill sur les bordures du chemin.
    Je suis à terre, étourdie par la douleur.
    Réalité de métal, géant de 5 mètres,
    Réverbère, je ne t’oublierai jamais.
    Elyliana 34 ans TDa

    RépondreSupprimer
  64. Le maudit

    Il est un animal indomptable curieux et sournois, maitre dans l’art du camouflage, se faufilant dans tout endroit incongru, sans un bruit, sautant sur sa proie dans un moment silencieux.
    Il ruine la persévérance des meilleurs chasseurs en faisant virevolter son impressionnant plumage.
    Je rêve du jour , ou je t’apprivoiserai ho ! Toi le maudit ! fascinant, et inaccessible.
    Agenda, Planning, Éphéméride ou autre espèce, sois mon captif ne serai ce qu’un instant.

    RépondreSupprimer
  65. Magnifique exemple du point fort du tdah, la créativité. Au plaisir de lire vos prochaines envolés lyriques.

    RépondreSupprimer
  66. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  67. hyperactive , je me sens bien dans la nature , je suis adulte je n aime pas les adultes , de ma generation de l ancienne generation , autrement moi j aime boire le soleil parler aux fleurs , mon idéal me baigner les arbres le soleil son mon paradi. je suis rapide , je marche beaucoups , j aime me torde mon corps dans la terre , les gens que je n aime pas , c'est dur, moi je n aime pas l administrations de gauche , ils me terrorise , quand ils me cherchent ,

    RépondreSupprimer
  68. j ai decouvert que les reseaux sociaux , m etais nocif , parce que chacun peut rencontrer les mauvaises personnes et croire que son avenir peut etre modifier .moi il faut que je me rende compte de mes maladresse mais jamais les autres ,comme si cela satisfaisait l autre dans sa continuté de sadique .

    RépondreSupprimer
  69. j ai toujours ete volontaire , je dors bien , deja quand j avais la ritaline en lp je les prenaient tot le matin , car je suis du matin. il y a 3 ans j ai decouvert faceboock , la pire découverte , j ai focalisé sur un mensonge , vertuel , c'est terrible , et tres dangereux, jamais je me ré inscrirait sur fb , c'est un plan trop galere pour moi

    RépondreSupprimer
  70. je prend quelques instruction sur ce blog , sa m aide ,

    RépondreSupprimer
  71. Très belle construction du site, j'ai beaucoup aimé, je suis certain de posséder ce trouble neurologique, en lisant les premières lignes, j'ai vu la longueur du défilement de ce site et je ne pensais pas lire plus que les premières lignes pour avoir un aperçu global. (Lu avec gros effort en une semaine)
    Mais il se trouve que le début a été très accrocheur, étant donné que depuis longtemps, c'est le problème que je cherchais par si et là, étant aussi dyslexique mais elle n'expliquait pas tout, il manquait des informations sur la concentration et de multiples choses que j'ai à 100% trouvé ici
    J'ai la vingtaine et je suis très content d'avoir pu décelé mon problème grâce à votre site et les explications très précises
    Je vous félicite et bien sur je vous remercie amplement de mettre DES SOLUTIONS concrètes, avec les détails et d'une grande clarté
    Pour les quelques fautes, je dirai qu'il est bon de les laissé, ça montre qu'on est tous perfectible et ça attire l'attention :)
    Etant dans de grandes études, la concentration est extrêmement problématique pour moi et je pense pouvoir y remédier
    Un grand merci Monsieur! :)

    Et si possible de demander un ou deux conseil par email rapidement, je suis preneur et très intéresser par rapport aux études suivies. Donc si vous voyez ce commentaire, merci encore et si possible de poser une question quelque part (un conseil plutôt à me donner)

    RépondreSupprimer
  72. Félicitations pour votre site. Très très utile d'avoir tant d'information en un seul endroit. Une remarque concernant l'atomoxétine. Vous sites "elle a moins d'effet négatif sur la libido que les antidépresseurs et peut au contraire l'augmenter". Peut-être moins d'effet négatif sur la libido que CERTAINS antidépresseurs, mais elle génère fréquemment une dysfonction érectile. Par contre, le bupropion et la mirtazapine n'ont, eux, pas d'effet négatif sur la libido ou le fonctionnement de la fonction sexuelle.

    RépondreSupprimer
  73. En anglais, sont importantes les publications de Russell Barclay. Par exemple, Attention Deficit Hyperactivity Disorder in Adults: The Latest Assessment and Treatment Strategies, où il analyse deux grandes études longitudinales. Mais ce n'est pas un livre grand public. Et je comprends que ce type d'ouvrages ne figure pas dans vos suggestions.

    RépondreSupprimer
  74. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  75. Bonjour,
    Je suis mère d'un jeune adulte qui a très probalebement un TDA mais qui est fermé pour l'instant à cette idée car il dit ne pas vouloir qu'on lui appose une "étiquette" (tag). Il a une dépendance aux écrans et une mauvaise hygiène de vie qui a dégradé sa santé. Il va un peu mieux depuis 5 jours mais il semble vouloir reprendre peu à peu plusieurs de ses mauvaises habitudes, malgré les recommandations du médecin. Il se montre entêté et ce n'est pas facile de l'aider. Ça m'inquiète de le voir dans cet état. J'ai découvert votre site par hasard et je suis vraiment impressionnée par la qualité de celui-ci. Je trouve l'information sur votre site très à jour et complète. Merci de votre très grande générosité à vouloir aider d'autres personnes présentant cette condition pleine de défis à relever! Vous êtes un agent de changement et vous avez toute mon admiration! Bravo et bon succès dans tous vos projets!

    RépondreSupprimer
  76. Bonjoir ! Que les non-grammar-nazis me jettent la 1ere pierre, mais sur la page d'accueil y'a une faute d'orthographe au mot ...orthographe*s* (beurk, un s). C'est l'avant dernier paragraphe avant "Les 3 types élémentaires du TDA/H adulte ". Et sinon merci, je découvre votre page et c'est truffé de choses à la fois très complexes et limpides. J'aurais pu y rester des heures ce soir ça m'arrive pas souvent. :P

    RépondreSupprimer
  77. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  78. Bonjour,

    Je suis en train d'être diagnostiquée et je me renseigne. Merci pour votre travail !

    J'ai tout de même quelques réserves au sujet des catégorisations que vous faîtes en termes de genre ou de sexe dans vos descriptions et explications ("Pour les femmes TDA/H, c'est la double peine due à leurs multiples vies (travail, maison, enfants) qui nécessitent de l'organisation sur des tâches répétitives notamment autour des enfants et de la maison si elles ne sont pas aidées.").
    De même pour les situations sociales (par exemple le raccourci, crise des banlieues -> migrants -> TDA/H). C'est certainement un propos qui doit être contextualisé par les données et catégories qui ont pré-éxisté à l'étude de laquelle vous vous recommandez

    Au regard de la grande rigueur de votre texte, il me semble que la propagation de ce type de clichés fait tâche et induit les lecteurs en erreur ou a minima oriente de façon conservatrice ce qui se présente comme sources d'informations !

    Nous sommes en 2017 : les papas s'occupent aussi des enfants, une femme peut se foutre d'avoir "l'air féminine" ou garçon manqué et ça peut même lui plaire de choisir une féminité qui lui corresponde. Et entre nous : qui d'autre qu'une femme peut décréter de ce qu'est le féminin ?
    Les migrants arrivent aussi en centre ville pour fuir les conflits dans leurs pays et trouver un emploi à la hauteur de leurs qualifications. À la préfecture vous trouverez dans la file d'attente des ingénieurs et des médecins. Et pas forcément des gens sans le sous qui vont devoir se contenter de logements sociaux en périphérie des villes. Mon point de vue est que la crise des banlieues est à remettre en lien avec les institutions de la République et leurs incapacités à reconnaître la citoyenneté de personnes qui n'ont pas la même histoire culturelle et politique que ceux qu'on croit être "les français de souche".

    Je suis ouverte à la discussion bien entendu.
    Merci encore pour le reste !
    C

    RépondreSupprimer
  79. Bonjour,

    Merci pour vos deux remarques qui permettent de faire évoluer ce site. Si vous avez été choqué c’est que ce n’était pas bon ou pas assez clair. Donc l’équipe a revu les deux paragraphes que vous citez. Notez que deux femmes avaient déjà relu le paragraphe sur les femmes.

    Ce site est maintenant collégial et sa raison d'etre est d'informer le plus objectivement possible et dans l'apaisement ceux qui se découvrent TDAH, et non pas pour faire monter de nouvelles tensions ! Donc merci pour votre franchise car sans doute vous n’étiez pas la seule à avoir eu ce malaise sur ces deux paragraphes.

    Et bien sûr continuez à rester vous-même, affranchi des codes sociétaux qui tirent souvent vers le bas avec des bonnes doses de culpabilité.

    L'équipe de rédaction

    RépondreSupprimer